Rechercher

Paramétrage

Thèmes

Accessibilité

Accessibilité

Katell Bellegarde

Maîtresse de conférences CNU : SECTION 70 - SCIENCES DE L'EDUCATION Laboratoire / équipe

Axes de recherche

Mes travaux de recherche en Sciences de l’Éducation s’inscrivent dans trois axes principaux.

Les processus d’apprentissage ; les transformations et résistances conceptuelles inhérentes à l’apprendre ; les rapports au savoir

Ce premier axe porte sur les processus d’apprentissage ; il envisage l’apprendre comme une transformation conceptuelle chez le sujet qui suppose une analyse de ses rapports au savoir et de leurs processus évolutifs. Cette approche est centrale dans ma thèse : identifier les continuités et ruptures conceptuelles inhérentes à l’apprentissage de l’écrit, chez des adultes inscrits dans un double parcours, de formation à l’écrit et d’insertion par le travail, a constitué l’objet principal de ce travail. Depuis, je m’attache à investir ce cadre analytique au sein d’autres contextes, auprès d’autres publics-apprenants, pour d’autres objets ; l’accompagnement de jeunes adules en parcours d’insertion, l’enseignement de l’informatique à l’école.

Ces travaux constituent une voie heuristique pour construire des connaissances utiles à la didactique, permettant de penser des démarches et contenus d’enseignement, centrées sur le sujet-apprenant, d’imaginer des pistes didactiques en mesure de lever les obstacles épistémologiques inhérents à l’apprentissage.

Les effets des dispositifs socio-éducatifs sur l’apprendre ; les professionnalités dans les métiers de l’enseignement, de la formation et de l’insertion

Ce second axe s’inscrit dans une approche située des dynamiques d’apprentissage, approche qui me conduit à resituer ces dynamiques dans leurs contextes, à mesurer les effets des dispositifs socio-éducatifs sur l’apprendre. Il s’opérationnalise à travers des démarches méthodologiques d’analyse de l’activité, par l’étude des professionnalités dans les métiers de l’enseignement, de la formation et de l’insertion. Resituer les dynamiques d’apprentissage dans leur contexte constitue une voie féconde pour comprendre l’offre de signification faite à tout sujet apprenant, le rapport au savoir que peuvent induire ces modes d’enseignement et d’accompagnement.

Les questionnements méthodologiques, épistémologiques et éthiques liés à l’enquête de terrain

Ce dernier axe est né de mes expériences personnelles de chercheure et de la rencontre d’hommes et de femmes en formation inscrits dans un parcours d’insertion sociale et professionnelle et dont on dit qu’ils sont « vulnérables », « exclus », « inemployables ». Il soulève les questions méthodologiques, épistémologiques et éthiques liées à la relation d’enquête auprès de ces personnes. J’envisage l’implication du chercheur vis à vis de son objet, la relation intersubjective qu’ils construit avec les personnes enquêtées autant comme source et moyen de connaissance que comme facteur de déstabilisation, de distorsion. Cet axe se veut alors, pour moi, générateur de réflexivité, il consiste à travailler explicitement le rapport implication/distanciation qui me lie à mon objet et à analyser de façon critique, les conditions d’enquête dont l’objet est la production de connaissances.

Ces quatre axes de recherche sont mis au travail dans différentes recherches situées dans le champs de la formation des adultes et dans celui de l’enseignement scolaire.

Projets scientifiques :

- 2018-2023 Projet IE-CARE dirigé par Cédric Fluckiger (CIREL, Université de Lille) et financé par l’ANR

Objet : la production de connaissances fondamentales et opératoires sur l’informatique, son enseignement et son apprentissage, à l’école obligatoire

- 2017-2018 Projet Blue Bot dirigé par Julian Alvarez (DeViSu, Université de Valenciennes) et financé par l’INSPE Hauts-de-France)

Objet : l’étude comparative des médiations cognitives à l’oeuvre dans un dispositif pédagogique visant à initier des élèves de grande section de maternelle à la robotique/informatique en utilisant le jeu sérieux Blue Bot sur supports corporel, robotique et tablette numérique. La mesure des effets de ces médiations sur l’acquisition de la programmation séquentielle par les élèves de GS et sur l’activité enseignante (gestes et postures professionnelles).

- 2015-2018 Projet Ludo Ergo Sum dirigé par Frédérique Bros (CIREL, Université de Lille) et financé par la région Nord-Pas-de-Calais (programme ARCIR)

Objet : l’influence d’une médiation vidéo-ludique sur les rapports aux savoirs et aux compétences de jeunes en insertion et sur les pratiques d’accompagnement des professionnels

Doctorat :

- 2011-2015 thèse de doctorat (financée par l’école doctorale SHS)

Objet : l’étude des processus d’appropriation de l’écrit chez des adultes en situation d’illettrisme inscrits dans un parcours d’insertion par l’activité économique. Appréhension des processus évolutifs de leurs rapports au savoir lire-écrire.