Rechercher

Paramétrage

Thèmes

Accessibilité

Accessibilité

Responsabilités

Directrice de la Maison pour la science en Nord pas de Calais

L'ancrage dans les recherches en didactique contribue à penser des formations d'enseignants portant sur des contenus scientifiques, en particulier en lien avec la dynamique de la Maison pour la science en Nord-Pas-de-Calais, intégrée à l'INSPE Lille- Haut-de-France.

Responsabilités scientifiques et collectives

  • Responsabilités scientifiques

- Présidente ou membre de comités de sélection depuis 2017

  • Présidente en 2018 du COS pour le poste 43 de Maître de conférences- Section CNU 70- Sciences de l’éducation. « Formation de formateurs - professionnalisation des personnels éducatifs en milieu scolaire » pour le laboratoire CIREL, Université de Lille.
  • Membre en 2018 du COS pour le poste 42 de Maître de conférences - Section CNU 67-Biologie des populations et écologie et 68- Biologie des organismes, pour le laboratoire LOG, Université de Lille.
  • Membre du COS en 2017 pour le poste 47 de Maître de conférences - Section CNU : 66. Pour le Laboratoire de la Barrière Hémato Encéphalique, Université d’Artois.

- Projet de recherche financé par le programme Bonus recherche « expériences interactives » de la Région Nord-Pas-de-Calais (2012).

  Il s’agissait de réaliser le Serious game « Vivre avec la maladie d’Alzheimer » avec les chercheurs du LBHE et de questionner les procédés et les contenus convoqués. La recherche a mené à la caractérisation des conditions favorables à l’élaboration collaborative d’outils de formation d’aidants de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Elle a mis en évidence les enjeux de la transmission de connaissances pédagogiquement adaptées au public que constituent les familles.

  • Projets de recherche financés par l’ESPE Lille-Nord-de-France

Le projet pour l’année 2018-2019 intitulé « Impact des interactions à long terme entre chercheurs, enseignants et élèves sur les pratiques d’enseignement et d’apprentissage » examine les interactions entre les enseignements en contexte scolaire et des moments de construction de connaissances et compétences scientifiques dans les environnements générateurs des savoirs.

Le projet pour l’année 2019-2020 « Escape Game au service de l’enseignement » interroge les pratiques d’enseignement et de formation à travers des supports et des outils permettant l’engagement. Il constitue un objet d’étude dans le cadre des conditions d’apprentissage des adultes.

  • Pilotages de projets de recherche liés à l’activité de la Maisons pour la science

La mission principale de la Maison pour la science est de concevoir et mettre en œuvre des formations permettant aux enseignants d’accroître leurs expertises dans l’enseignement des sciences expérimentales. Aussi, j’ai souhaité développer des projets de recherche prenant pour objets d’étude ces formations afin d’interroger les choix de conception et de mises en œuvre en fonction des objectifs viés et de manière à pouvoir observer et analyser l’évolution des pratiques enseignantes et l’acquisition de savoirs et de démarches par les élèves des enseignants formés. Plusieurs projets obtenus entrent dans cette dynamique, chacun avec leur spécificité.

  • REV 3, porté par la direction de la Recherche de la Région Hauts-de-France

Des entretiens menés avec des enseignants ayant suivi une formation sur l’énergie mettent en évidence les facteurs d’une formation qui encouragent leur changement de pratiques.

  • Mastering Artificial Intelligency Applications, porté par les universités d’Artois et l’ULCO

Un programme, sur dix ans, interroge l’impact des formations portant sur la compréhension et l’usage de l’Intelligence artificielle dans différents domaines du quotidien.

  • Transitions et inégalités dans le bassin minier, porté par l’IRT2F (Institut Fédératif de Recherche sur le Renouveau des Territoires)

L’étude de l’évolution des pratiques d’enseignement au cours de l’histoire du bassin minier permet d’en comprendre ses leviers et obstacles et ainsi d’identifier les pratiques enseignantes propices à l’accroissement de la culture scientifique des élèves.

  • Contrat de Plan Etat-Région ECRIN (Environnement Climat Recherche Innovation) porté par l’Université de Lille :

Il s’agit de se demander comment l’appropriation par les enseignants et les élèves des paramètres du changement climatique peut leur permettre de penser des atténuations et des adaptations.

  • Responsabilités collectives
  1. La formation continue au sein de lNSPE

Mes responsabilités depuis septembre 2014 ont consisté à articuler les offres de formation continue de l’INSPE avec celles proposées par les Directions des Services Départementaux de l’Éducation nationale et le Rectorat de l’Académie de Lille afin de contribuer au déploiement de la formation continue dans une continuité de la formation initiale et dans la perspective d’un développement professionnel ancré sur les travaux des équipes INSPE.

Jusqu’à 2021 cette responsabilité concernait spécifiquement le Plan Académique de Formation. A partir de septembre 2021, avec ma nomination à la direction de la Maison pour la science en Nord-Pas-de-Calais, j’ai focalisé mes activités sur la formation continue des enseignants des premier et second degrés en sciences expérimentales. Ainsi, j’ai pu coordonner l’offre construite par les expertises de la MPLS et de l’INSPE avec les demandes des plans de formation des circonscriptions du premier degré, des plans départementaux de formation de formateurs, et des plans des disciplines scientifiques du second degrés.

2. Responsabilités et mandats locaux ou régionaux

Je suis membre du Conseil d’Orientation Scientifique et Pédagogique de l’INSPE depuis 2014. Au sein de cette instance nous interrogeons les axes stratégiques et les mises en œuvre afin de faire évoluer les formations, ancrées sur la recherche, tournées vers l’innovation pédagogique.