Marion Carrel

maître de conférences - Sociologie
CNU : SECTION 19 - SOCIOLOGIE, DEMOGRAPHIE
marion_carrel.jpg

Marion Carrel

maître de conférences - Sociologie

Présentation

Je travaille depuis une quinzaine d'années sur la démocratie participative et le développement du pouvoir d'agir (empowerment) dans les quartiers populaires. Mes recherches peuvent être regroupées en trois pôles :

1) l’analyse des politiques publiques, avec des recherches sur les politiques de la ville, la démocratie participative, le développement social, les politiques de lutte contre les discriminations, dans une perspective comparée internationale

2) l’étude des phénomènes de ségrégation socio-spatiale, de vulnérabilités, de discrimination territoriale, ethno-raciale et religieuse

3) l’étude des pratiques de citoyenneté, de participation et d’action collective, en particulier du point de vue des personnes en situation de pauvreté.

Maîtresse de conférences en sociologie, Habilitée à Diriger les Recherches, titulaire de la Prime d'encadrement doctoral et de recherche, je suis responsable de la Licence Philosophie parcours Sociologie (UFR Humanités, Université de Lille).

En tant que co-directrice du Groupement d’Intérêt Scientifique « Démocratie et Participation » (CNRS/ MSH Paris Nord), directrice du comité de rédaction de la revue Participations au moment de sa création (ed. De Boeck), et chercheure associée Associée au Centre d’Etude des Mouvements Sociaux (Cems/ EHESS), j’ai développé un important réseau scientifique sur la démocratie participative avec des collègues sociologues, politistes, philosophes, urbanistes et historiens français – dont une bonne partie sont des collègues lillois – mais aussi québécois, finlandais, américains, anglais, espagnols et italiens.

Attachée à l’interdisciplinarité et à la comparaison internationale, les collaborations se sont développées au sein du CeRIES. J'ai dirigé avec Paula Cossart la recherche internationale comparative « Démocratie participative, aspects historiques et contemporains », pour laquelle nous avons obtenu un financement de la Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société (Meshs, CPER). Avec Paul Cary et Jean-Michel Wachsberger, nous avons organisé des journées d’étude sur les phénomènes de ségrégation socio-urbaine et de fragmentation, qui ont donné lieu au livre collectif Ségrégation et fragmentation dans les métropoles. Perspectives internationales (Presses Universitaires du Septentrion, 2013).

Ces dernières années, je me suis investie dans la recherche ANR Experience of Discrimination, Participation and Representation (EODIPAR) dirigée par Julien Talpin (CNRS- Ceraps/ Université de Lille) lauréate de l’ANR « Appel à projets génériques » en 2014. Mon mémoire original de l’Habilitation à Diriger les Recherches, soutenue en décembre 2017, porte sur cette enquête comparative internationale sur les expériences de discriminations ethno-raciales, territoriales et religieuses dans les quartiers populaires de sept villes de France et de Londres, Montréal et Los Angeles. Les publications issues de cette recherche ANR sont en cours de finalisation : un livre collectif à paraître aux Presses Universitaires de France (PUF), collection « Lien social » en janvier 2021, ainsi que plusieurs articles.

Par ailleurs, j’ai ouvert un nouveau champ d’investigation sur les recherches participatives. Au sein du GIS Démocratie et Participation, j’ai contribué à l’organisation d’un colloque au siège du CNRS sur le croisement des savoirs avec les personnes en situation de pauvreté et à la signature d’une convention entre le CNRS, ATD Quart Monde et le Cnam pour la mise en place l’espace collaboratif « Croiser les savoirs avec tou.te.s » entre les mondes universitaires, professionnels et associatifs. Il s’agit de mener jusque 2022 une enquête collective ambitieuse, sur les enjeux épistémologiques, éthiques et méthodologiques des recherches participatives en croisement des savoirs avec les personnes en situation de pauvreté. Je coordonne la gestion de cet espace collaboratif ainsi que la partie académique de l’équipe. J’ai par ailleurs piloté la création, dans le cadre d’une convention entre la Fondation de France et le Gis Démocratie et Participation, du « Prix de la recherche participative » décerné à quatre équipes en novembre 2019.

La stature internationale de mes recherches découle de ma pratique de l’analyse comparée depuis ma thèse, où j’avais comparé les politiques de la ville néerlandaises et françaises, jusqu’à mes travaux actuels comparatifs France-Québec sur les expériences des discriminations et les recherches participatives. Mes travaux ont fait l’objet d’une circulation internationale : outre la préface de mon livre Faire participer les habitants par Nina Eliasoph (University of Southern California), plusieurs de mes articles ont été traduits en anglais, italien, espagnol et chinois, et deux de ces traductions ont été publiés dans des livres collectifs (italien et chinois). Je suis membre du comité éditorial de European Journal of Cultural and Political Sociology, revue d’un des réseaux de l’European Sociological Association (ESA). J’ai été invitée à présenter mes travaux et donner des cours dans les universités de Montréal, d’Ottawa, de Tsingua (Pékin), Helsinki et Tampere (Finlande), de Mexico et j’ai par ailleurs été membre d’un jury de thèse à l’Université de Sfax (Tunisie).

En matière de publications, j’ai publié huit livres (deux personnels, deux coécrits, quatre collectifs) et deux livres sont à paraître en 2021. J’ai coordonné un numéro de revue à comité de lecture (« Ethnographie de la participation », Participations 2012) et un autre est en préparation (« Recherches participatives radicales », Participations, 2021). J’ai également publié huit articles dans des revues à comité de lecture, une quinzaine d’articles dans d’autres revues et une dizaine de chapitres dans des livres collectifs. La parution en mai 2013 du livre issu de ma thèse, Faire participer les habitants ? Citoyenneté et pouvoir d’agir dans les quartiers populaires (Lyon, ENS Editions) m’a permis d’accroître mon rayonnement scientifique, puisqu’il a fait l’objet de 4 recensions dans des revues scientifiques, 21 conférences (dont 12 dans des laboratoires et universités) et 9 interviews dans les médias (dont les émissions « Périphéries » sur France Inter et « La suite dans les idées » sur France Culture).

Pour résumer mon parcours de recherche, s'il est marqué par des déplacements et des terrains parfois éclatés, il converge cependant sur la question de l’émancipation des personnes en situation de vulnérabilité. Le fil conducteur réside dans l’étude des phénomènes de subjectivation des individus et ce, en prenant en compte trois dimensions : l’expérience ordinaire de la vulnérabilité ; l’action collective pour donner à voir des problèmes et des innovations ; les politiques publiques pour gérer les politiques sociales, urbaines et économiques.


Colloque international "Localiser l’épreuve démocratique. Assemblages, circulations, imaginaires"

14-16 novembre 2019 : organisation du colloque international du GIS Démocratie et Participation « Localiser l’épreuve démocratique. Assemblages, circulations, imaginaires », MSH Paris Nord (Saint-Denis), https://www.participation-et-democratie.fr/localiser-l-epreuve-democratique-assemblages-circulations-imaginaires

Recherches participatives et croisement des savoirs

L’Espace collaboratif Croiser les savoirs avec tou·te·s avec ATD Quart Monde et le Cnam

Le Cnam, ATD Quart Monde, le CNRS, via le Gis Démocratie et Participation et le laboratoire Ceraps (CNRS/ULille) ont signé une convention de partenariat. Celle-ci à pour objectif la mise en place d’un "Espace collaboratif" visant à soutenir les réflexions, expérimentations, évaluations relatives aux pratiques de recherches participatives en croisement des savoirs avec les personnes en situation de pauvreté et à susciter l’émergence de projets de recherches de ce type au sein de la communauté scientifique.
https://www.participation-et-democratie.fr/croiser-les-savoirs-avec-toutes

Le Prix de la recherche participative avec la Fondation de France

Les recherches réellement participatives, qui associent chercheurs académiques, associatifs et professionnels dans toutes les étapes de la recherche, sont en cours de développement en France et méritent d’être mieux valorisées, publicisées et diffusées, tant auprès des scientifiques que de la société. C’est pourquoi, à l’occasion de son 50ème anniversaire la Fondation de France a créé un prix de la recherche participative dont elle a confié le pilotage scientifique et la mise en œuvre au Gis Démocratie et Participation.
https://www.participation-et-democratie.fr/prix-de-la-recherche-participative

L'appel à articles pour le dossier "Epistémologies radicales et recherches participatives"

Appel à articles pour la revue Participations, coordonné par M. Carrel, B. Godrie et M. Juan (parution en 2021). Les recherches participatives ont le vent en poupe. Elles recouvrent un faisceau diversifié de démarches plus ou moins critiques de coproduction de connaissances, sous-tendues par une pluralité d’enjeux politiques, épistémologiques, méthodologiques et éthiques. Un sous-groupe de recherches participatives ancrées dans les épistémologies postcoloniales et féministes repose sur une lecture audacieuse des rapports entre production des connaissances et inégalités sociales. Les épistémologies radicales désignent les courants de pensée qui articulent les revendications pour la pluralisation des systèmes de connaissances à la réduction des inégalités sociales et la lutte contre les discriminations. Ce dossier vise à faire état des recherches participatives contemporaines reposant sur ces épistémologies radicales, dont le positionnement interroge les conceptions hégémoniques et les protocoles conventionnels de production de la science en lien avec les inégalités de pouvoirs et de savoirs structurant les inégalités sociales. https://calenda.org/723986

Dernières actualités

Liens

A propos du livre Faire participer les habitants ? Citoyenneté et pouvoir d’agir dans les quartiers populaires paru en 2013 (extraits, recensions, médias) : http://catalogue-editions.ens-lyon.fr/fr/livre/?GCOI=29021100889500&.

Groupement d’intérêt scientifique « Participation du public, décision, démocratie participative », MSH Paris Nord, http://www.participation-et-democratie.fr

Participations, revue de sciences sociales sur la démocratie et la citoyenneté, ed. De Boeck http://www.revue-participations.fr et Mouvements, Ed. La Découverte http://mouvements.info/

European Journal of Cultural and Political Sociology, Ed. Routledge, http://www.tandfonline.com/loi/recp20#.VkHQXYdmnuQ

France Culture, « La suite dans les idées », interview par Sylvain Bourmeau, le 7 décembre 2013 http://www.franceculture.fr/emission-la-suite-dans-les-idees-la-participation-politique-injonction-ou-levier-2013-12-07

France Inter « Périphéries », interview par Edouard Zambeaux, le 1er février 2015 www.franceinter.fr/emission-peripheries-participation-des-habitants-realite-ou-miroirs-aux-alouettes