Rechercher

Paramétrage

Thèmes

Accessibilité

Accessibilité

Yannick Wamain

Maître de conférences CNU : SECTION 16 - PSYCHOLOGIE ET ERGONOMIE Laboratoire / équipe

Parcours

Ma formation initiale a été réalisée au sein de l’UFR Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) à l’Université Paul Sabatier (Toulouse 3). Après une Licence et un Master STAPS, j’ai effectué une thèse en Science du mouvement Humain sous la direction de Marieke Longcamp et Pier Giorgio Zanone. Cette thèse intitulée « Quel est le rôle fonctionnel du cortex moteur primaire dans la perception visuelle de traces graphiques ? Etudes comportementale et neurophysiologique » a été soutenue en Juin 2012. Au cours de cette thèse, j’ai eu l’opportunité d’être moniteur auprès de l’UFR STAPS de Toulouse, ce qui m’a permis de dispenser 192h d’enseignement en psychologie cognitive et/ou méthodologie de la recherche.

Par la suite, j’ai été recruté en tant que chercheur Post-Doctorant à l’Université de Lille pour travailler en collaboration avec Solène Kalénine (CR au laboratoire SCALab). Ce contrat post-doctoral de 2 ans m’a permis de développer des thématiques de recherche autour de la perception des objets. A l’issue de ce contrat, j’ai pu poursuivre mon activité au sein de l’Université de Lille grâce à un second post-doctorat sous la direction d’Yvonne Delevoye-Turrell (PR au Laboratoire SCALab). Lors de ce post-doctorat, j’ai eu l’opportunité de compléter ma formation technique en développant des compétences dans l’acquisition et le traitement de données cinématiques. J’ai également participé à la mise en place du comité d’éthique du laboratoire dès 2014. En tant que membre, j’ai ainsi siégé et évalué les dossiers soumis à ce comité d’éthique. Au cours de ces expériences postdoctorales, j’ai gardé le lien avec l’enseignement en effectuant des vacations auprès de l’UFR de Psychologie ou STAPS (40h TD) et en participant à l’encadrement de mémoire de recherche au niveau M1 ou M2.


Après ces activités postdoctorales, j’ai été recruté en tant que Maître de Conférence au sein du laboratoire SCALab et de l'UFR de Psychologie. Dès mon arrivée, j’ai enseigné en moyenne un volume de 215 heures de cours (équivalent TD) au sein des formations de Psychologie, Sciences cognitives et Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS). Ces cours ont été dispensés du niveau Licence 1 au Master 2, dans un format de Cours Magistraux (50%) comme en Travaux dirigés (50%). Cette activité d’enseignement m’a également amené à encadrer des travaux de recherche étudiant en Licence 3 (6 étudiants) comme en Master (7 étudiants). En complément, je me suis investi dans la vie des différentes institutions au sein desquelles j’ai été associé, en prenant différents types de responsabilités administratives et/ou collectives. J’ai par exemple poursuivi mon implication auprès du comité d’éthique d’établissement en tant qu’expert. J’ai également été nommé co-responsable du plan de réussite en licence et du Tutorat du département de Psychologie et j’ai coordonné l’organisation de plusieurs Unités d’Enseignements (4 UEs). Enfin, j’ai été nommé puis élu membre du conseil du laboratoire SCALab depuis 2020. 

Concernant le volet recherche de mes activités, depuis mon recrutement au sein du SCALab, j’ai développé des thématiques de recherche sur la perception visuelle des objets. La question qui anime mes travaux est de comprendre comment les connaissances/expériences sensorimotrices que nous avons sur les objets participent à la manière dont nous les percevons et nous nous les représentons. En collaboration avec différents membres du SCALab (Solène Kalénine, CR et Yann Coello, PR au SCALab), nous avons par exemple mis en évidence que les réseaux moteurs cérébraux impliqués dans la saisie d’un objet, sont réactivés au cours de tâche de perception passive. Cette réactivation de la saisie au cours de la perception visuelle est compatible avec la notion d’affordance qui suggère que ces informations motrices sont disponibles et peuvent influencer la manière dont nous percevons ces objets. Mes travaux les plus récents s’intéressent aux facteurs individuels et/ou situationnels permettant de moduler cette influence des connaissances motrices sur la perception visuelle des objets. J’ai par exemple investigué comment le contexte dans lequel un objet est présenté favorise la réactivation d’un type de geste. Ces travaux m’ont permis d’encadrer deux doctorants (1 terminé et 1 en cours).


Thèses encadrées:

  • Marc Godard (co-direction à 50% avec S. Kalénine) : 2017-2021 - Modifications développementales et contextuelles des représentations motrices impliquées dans la perception des objets manipulables.
  • Lilas Haddad (co-direction à 50% avec S. Kalénine) : 2020-en cours - Titre : Impact des affordances multiples sur la perception d’objet dans les scènes naturelles

 

Qualification

en 16ème, 69ème et 74ème section du CNU