Marie Pierre Lassus

maître de conférences-HDR
CNU : SECTION 18 - ARTS : PLASTIQUES, DU SPECTACLE, MUSIQUE, MUSICOLOGIE, ESTHETIQUE, SCIENCES DE L'ART
no image

Marie Pierre Lassus

maître de conférences-HDR

Présentation

MCF HDR en musicologie
  Professeure invitée à l’Université de Girona (Fundacio Universitat de Girona, Espagne) depuis 2008 dans le Posgrado Lenguajes sensoriales poética de los sentidos, poética del juego. Séminaire : « Poética de la imaginación »

Responsable de :
  CECILLE : Axe transversal « Pratiques interculturelles, Inclusion Sociale et développement humain » avec Joëlle Caullier.
  A.R.S. (Art et Responsabilité Sociale) parcours international du master LLCE/CECILLE Mention Langues et interculturalité (2015)
  Programme Chercheurs-Citoyens du Conseil Régional : Le jeu d’orchestre. Recherche-action en art dans les lieux de privation de liberté. (2011)
  Réseau international de recherche « Pratiques artistiques et expérience humaine » (2006) entre l’Université de Lille 3 et l’Espagne (Grenade, Barcelone), l’Italie (Milan) et l’Amérique Latine (Argentine, Mexique, Venezuela) pour comparer des expériences d’art en relation avec les situations extrêmes que rencontrent les êtres humains (pauvreté, maladies, incarcérations,…)

Thèmes de recherche : L’imaginaire et ses effets de vie / Poétique du jeu, poétique des sens et langages sensoriels : du poétique au politique. / Formation musicale et formation humaine/ Arts et milieux humains (mésologie).


Présentation scientifique Marie-Pierre LASSUS mène aujourd’hui ses recherches sur l’imaginaire et ses effets de vie à partir d’expériences de terrain et de création dans des institutions locales et internationales de nos sociétés contemporaines, y compris dans les lieux de relégation ( prisons, hôpitaux, hôpitaux psychiatriques) avec lesquels un partenariat est engagé. Elle s’appuie sur la mésologie (étude des milieux humains) et ses concepts (Augustin Berque (EHESS) pour mener sa réflexion sur la musique en tant que milieu propice à créer des subjectivités nouvelles par le rapport vivant qu’elle entretient avec l’environnement de l’humain. La notion d’imaginaire est dérivée de la conception bachelardienne de l’imagination, une imagination sans images, porteuse d’une énergie permettant de lutter contre les forces négatives et d’une orientation de l’humain à se tenir debout en soulageant son mal-être. Ainsi comprise comme une véritable force morale, l’imagination ne se réduit pas à un intérêt esthétique ni spéculatif mais devient la fonction par laquelle l’humain fait l’expérience de l’autre.


Axes de recherche

projet inter-axes 10, Pratiques interculturelles, inclusion sociale et développement humain