laure_bolka-tabary.jpg

Laure Bolka Tabary

Maitresse de conférences

Présentation

Coordination de projets de recherche

ALGODOC (2020). Financement SATT Nord (Isite - EMI). Avec le laboratoire De Visu

L’enjeu du programme est d’analyser les stratégies de diffusion, les modes de recommandations et les dynamiques d’appropriation des films documentaires d’auteurs sur Internet. L’approche pluridisciplinaire adoptée articule les apports complémentaires des études cinématographiques, des sciences de l’information et la communication et du design d’expérience utilisateur. Le programme AlgoDoc vise à démontrer la pertinence et l’efficience d’un algorithme de recommandation basé sur l’indexation des “procédés filmiques” d’un catalogue de films documentaires accessible en ligne. L’innovation d’usage cherche à concevoir un dispositif qui dépasse les prescriptions d’usage largement répandues sur le web 2.0 (commentaires, notations, liste de lecture, facebook reaction, indice de popularité, etc.). Un jeu de métadonnées inédit, structuré sous la forme d’un thésaurus et implémenté dans un algorithme de recommandation doit permettre d’aider l’utilisateur de Tënk à identifier, choisir puis visionner le film le plus en adéquation avec ses besoins dans un contexte donné.

L'informatique au féminin : déjouer les déterminismes (2019-2021). Financé par l'INSPE Hauts de France.

Alors que la réforme des lycée prévoit une triple spécialisation dès la première, avec la possibilité de choisir la spécialité “Numérique et sciences informatiques”, et qu’un CAPES dédié est mis en place en 2020, nous analysons la manière dont un dispositif de sensibilisation à l’informatique et au numérique peut permettre de faire évoluer les représentations de collégiennes et lycéennes. Il s’agit d’identifier les leviers et les blocages concernant une orientation vers une spécialisation en informatique au lycée. Pour cela, nous observons le déploiement du dispositif Wi-Filles dans les collèges et lycées de la MEL et la place des activités de codage proposées par le programme Informatique au Féminin. Il s’agit d’effectuer des observations ethnographiques, de réaliser des enquêtes par questionnaires et de réaliser des entretiens semi-directifs avec les collégiennes.

#INSER-NUM: Insérer des femmes dans les métiers du numérique, des solutions à construire. Projet Chercheur Citoyen financé par la région Nord Pas de Calais (2016-2019) en partenariat avec l'association Corif (www.corif.fr) insernum.hypotheses.org. Le Twitter: @insernum

Le projet visait à observer et analyser des dispositifs expérimentaux visant à travailler avec les lycéennes, les étudiantes, les femmes en insertion et les acteurs éducatifs et économiques sur la question d’une démarche éducative pour déconstruire les stéréotypes des métiers de l’informatique et du numérique. Il a donné lieu à des investigations auprès de différents acteurs, dans différents contextes, étudiant également les représentations sociales véhiculées par les médias “grand public” et les supports de communication spécialisés. L’analyse d’un corpus de médias (séries, films, vidéo You Tube, plaquette de formation…) s’est concentrée sur les représentations auxquelles les femmes sont confrontées au cours de leur démarche de prise d’information sur les formations et filières professionnelles du numérique mais également au quotidien, dans les sphères des loisirs et de la consommation. A travers des enquêtes ethnographiques, des entretiens, la passation de questionnaires, sont relevés et questionnés les points de vue et l’expérience quotidienne de différents acteurs : collégien.ne.s, étudiant.e.s, professionnel.le.s, enseignant.e.s,… Enfin, une approche comparative s’intéresse aux études anglophones afin de mettre en perspective l’analyse des représentations par rapport aux médias et publications d’autres pays.

Le projet s’est articulé autour de 3 axes :

- Analyse des discours des acteurs régionaux sur les pratiques et compétences numériques des femmes ;

- Analyse de la communication visuelle sur les métiers, compétences, technologies numériques ;

- Observation, comparaison, évaluation et co-construction de dispositifs de formation et de sensibilisation.

Ikwal.net (2015-2016). Bonus recherche financé par le fonds Expériences Interactives (Pictanovo) en partenariat avec Dailylife (http://www.dailylife.fr/), Urbilog (http://www.urbilog.fr/) et Corif.

Le projet transmédia lkwal.net propose d’impliquer des lycéens et lycéennes dans la conception et la réalisation d’ un magazine interactif multimédias et une exposition digitale questionnant l'orientation professionnelle sous le prisme du genre. La narration s'articule autour du voyage initiatique croisé d'une fille et d'un garçon à la rencontre de personnages et d'univers qui pourront interroger leurs motivations profondes et leurs choix personnels. Le projet se compose : d’une expérience sensitive avec une webbapp développée en responsive design pour smartphone d’une expérience créative avec la conception d’un outil développé sur le site web Ikwal.net d’une expérience immersive bidimensionnelle avec une projection des médias réalisés depuis le smartphone dans l’espace permettant à l'utilisateur de créer sa propre exposition par projection. Dans le cadre de ce projet, nous avons évalué la webapp et le site web en cours de conception, observé les usages de l’application par les adolescent·es en contexte d’utilisation individuelle et muséale et observé les ateliers menés dans les lycées. L’étude visait à la fois à comprendre le jeu des interactions entre adolescents et personnel éducatif et l’enjeu de l’implication de ces adolescents dans la réalisation et la conception du dispositif ; et à cerner les usages effectifs et l’appropriation réelle du dispositif.

Horizons Dévoilés (2014-2015). Bonus recherche financé par le fonds Expériences Interactives (Pictanovo) en partenariat avec Dailylife, Keblow (http://www.keblow.com/) et Corif.

Le projet s’inscrit dans le cadre de la réalisation par un photographe d’un webdocumentaire interactif présentant 4 témoignages de femmes. La narration s’articule autour de la notion de « l’horizon » pour ces femmes et vient questionner le sujet plus général de l’égalité homme/femme. Le projet artistique se compose d’une expérience sensitive avec une application pour tablette à télécharger et d’une expérience participative avec un site web associé. Le projet de recherche vise à accompagner la conception de l’expérience interactive. En s'intéressant à la réception du dispositif par les usagers, l’objectif est d'améliorer certains éléments d'ergonomie, voire de graphisme, et d’aboutir à meilleure fluidité dans la navigation. Dans ce but, nous avons réalisé une analyse sémiotique du dispositif (structure visuelle, organisation des informations à l'écran, lisibilité des signes de la navigation) consacrant une attention particulière à la dimension tactile de l’expérience et à la place du corps et du geste dans l’immersion par l’usage. Une analyse de réception (observation d'utilisatrices en situation d'usage) a permis d'enregistrer le parcours de ces dernières dans l’application afin de repérer des situations de blocage, d'hésitation, et d'observer si les parcours correspondaient à ceux imaginés par les concepteurs.

 

 

Participation à des projets de recherche

PIA Investir dans les jeunesses métropolitaines, Métropole Européenne de Lille (2018-2020). Actions "Education par et pour le numérique" et "WiFilles".

ERTé Culture informationnelle et curriculum documentaire (2006-2009).