Jean-Francois Goubet

Professeur des universités - philosophie classique allemande, philosophie de l'éducation
CNU : SECTION 17 - PHILOSOPHIE
jean-francois_goubet.jpg

Jean-Francois Goubet

Professeur des universités - philosophie classique allemande, philosophie de l'éducation

Parcours

 

Titres, qualifications

 

Élève de l’École Normale Supérieure de Fontenay/Saint-Cloud

 

Agrégé de philosophie

 

Docteur en philosophie

 

Habilité à diriger des recherches en philosophie

 

1990-1997

 

1995

 

2000

 

2009

 

 

 

Résumé du parcours

 

 

Suite à mon entrée à l’École Normale Supérieure de Fontenay/Saint-Cloud en 1990, j’ai exercé diverses activités : assistant de langue française au lycée Helmholtz de Heidelberg, de 1991 à 1992 ; professeur d’expression et de communication à l’École de l’Air de Salon-de-Provence, entre 1993 et 1994 ; assistant de philosophie à l’Université de Montréal puis examinateur oral en hypokhâgne au Lycée Jules Ferry de Paris, en 1995-1996.

 

Après l’obtention de l’agrégation de philosophie en 1995, j’ai effectué un remplacement de quatre mois, à partir de janvier 1997, au Lycée français de Vienne, en qualité de professeur de philosophie et de lettres. Ensuite, jusqu’en 2000, j’ai été allocataire-moniteur à l’Université de Tours, puis, de 2000 à 2001, ATER à l’Université de Grenoble-II. Pendant cette période, j’ai fait plusieurs séjours d’études à Göttingen grâce au soutien de la Mission Historique Française ou du DAAD (deux mois au Max-Planck-Institut für Geschichte).

 

De 2001 à 2003, j’ai enseigné la philosophie au Lycée Alfred Kastler de Denain. De 2003 à 2004, j’ai été PRAG à l’IUFM Nord/Pas-de-Calais. J’y ai ensuite été élu en 2004 Maître de Conférences et, en 2010, Professeur des Universités. Après avoir assuré la direction scientifique d’un des axes du laboratoire RECIFES, « Savoirs et rapports aux savoirs », j’en suis devenu le directeur en septembre 2014. J’ai été responsable du chantier « Disciplines, normes et formes scolaires » jusqu’à la visite du comité HCERES fin 2018.

 

Depuis septembre 2020, je suis membre de l’UMR 8163, et j’ai commencé à m’investir dans le champ 2, concernant la métaphysique et le langage, comme dans l’axe transversal en construction consacré à l’éducation. J’anime depuis janvier 2021 un séminaire interdisciplinaire sur l’apprentissage de la langue maternelle (ALMA MATER) réunissant principalement différentes chercheuses et chercheurs du laboratoire.