Beatrice Touchelay

Professeure des universités - Histoire contemporaine
CNU : SECTION 22 - HISTOIRE ET CIVILISATIONS: HISTOIRE DES MONDES MODERNES ET CONTEMPORAINS
beatrice_touchelay.jpg

Beatrice Touchelay

Professeure des universités - Histoire contemporaine

Parcours

Titres universitaires

Habitation à diriger des recherches (2009)

Université de Paris I – Panthéon Sorbonne

Titre du dossier :

« Chiffres, entreprises et état dans la France du XXe siècle, entre histoire économique, histoire politique et histoire sociale », Garant : Michel Margairaz, professeur à l’Université de Paris I – Panthéon Sorbonne. Mention THFU

 

Volume 1. Manuscrit inédit  (2 tomes)

 

Volume 2.  Recueil d’articles, de chapitres d’ouvrages et de contributions

 

Volume 3. Mémoire de synthèse de l’activité scientifique

« Statistiques publiques et comptabilités privées dans la France du XXe siècle. Savoirs, techniques et pouvoirs de l’état, des entreprises et des organisations patronales »

 

Doctorat d’histoire contemporaine (1993)

Université de Paris Est-Créteil

« L’INSEE des origines à 1961 : évolution et relation avec la réalité économique, politique et sociale », sous la direction du Professeur Albert Broder. Mention THFU

Jury présidé par Edmond Malinvaud, Professeur au Collège de France

DEA d’histoire contemporaine (1985)

Université de Lille 3

« Les études de conjoncture de l’INSEE de 1946 à 1980 », sous la direction  d’Albert Broder. Mention TB

Autres diplômes

1982. Maîtrise d’histoire contemporaine, Université de Paris I - Panthéon Sorbonne: « Les moyens d’étude de la conjoncture en France pendant l’entre-deux-guerres », sous la direction de Jean Bouvier. Mention TB

1982. Licence d’économie, Université de Paris I - Panthéon Sorbonne

1981. Licence d’histoire, Université de Paris I - Panthéon Sorbonne

Parcours d'enseignements

Enseignements de sciences économiques et sociales en Lycées (1983-1993)

Enseignements à l’université depuis 1993 (PRCE Université de Versailles–Saint-Quentin-en-Yvelines départements d’histoire et de sociologie)

MCF d’histoire Université de Paris12-Créteil (1996-2011)

Chargée de conférence à l’IEP Paris 2010-2014, module de seconde année : « Introduction à l’histoire économique contemporaine », cours du Professeur Michel Margairaz

Chargée de cours et de TD à l’Université de Paris Est-Créteil  (1990-1993)

Chargée de TD à l’université de Lille 3 (1985-1986)

Enseignements et encadrements de masters et de doctorants comme professeur d’histoire contemporaine à l’université de Lille3 depuis septembre 2011

Cours d’histoire économique à l’université de Lille1 – L3 depuis 2013

 

Rapport d'activité 2016-2021

<style class="WebKit-mso-list-quirks-style"> </style>

Rapport d’activité

2016-2021

 

curriculum vitae

 

Béatrice Touchelay

Née le 20 mai 1960 à Vincennes

Domicile

6 Passage des soupirs

75020         Paris

 01 48 07 04 85//06 82 41 98 50

E-mail : beatrice.touchelay@univ-lille.fr

 

Situation actuelle

Professeure d’Université (1ère classe) en histoire économique et sociale contemporaine à l’Université de Lille IRHiS UMR 8529 – CNRS

Titulaire de la PEDR

ORCID: 0000-0002-0351-6358

Délégation CNRS en 2021-2022 auprès du laboratoire TELEMME UMR 7303 Aix-Marseille

 

Parcours et titres universitaires 

Habitation à diriger des recherches (2009)

Université de Paris I – Panthéon Sorbonne

Titre du dossier :

« Chiffres, entreprises et État dans la France du XXe siècle, entre histoire économique, histoire politique et histoire sociale », Garant : Michel Margairaz, Université de Paris1 – Panthéon Sorbonne. Mention THFU

Volume 1. Manuscrit inédit  (2 tomes) 

« La France des mots, la France des chiffres. Fiscalité et comptabilité des entreprises entre État et organisations patronales (1916-1959) », manuscrit publié aux PUR en 2011.

Volume 2.  Recueil d’articles, de chapitres d’ouvrages et de contributions

Volume 3. Mémoire de synthèse de l’activité scientifique

« Statistiques publiques et comptabilités privées dans la France du XXe siècle. Savoirs, techniques et pouvoirs de l’État, des entreprises et des organisations patronales »

Doctorat d’histoire contemporaine (1993)

Université de Paris Est-Créteil 

« L’INSEE des origines à 1961 : évolution et relation avec la réalité économique, politique et sociale », sous la direction du Professeur Albert Broder. Mention THFU 

Jury présidé par Edmond Malinvaud, Professeur au Collège de France 

Dea d’histoire contemporaine (1985)

Université de Lille 3

« Les études de conjoncture de l’INSEE de 1946 à 1980 », sous la direction  d’Albert Broder. 

Autres diplômes

1982. Maîtrise d’histoire contemporaine, Université de Paris1 - Panthéon Sorbonne: « Les moyens d’étude de la conjoncture en France pendant l’entre-deux-guerres », sous la direction de Jean Bouvier. Mention TB

1982. Licence d’économie, Université de Paris1 - Panthéon Sorbonne

1981. Licence d’histoire, Université de Paris1 - Panthéon Sorbonne

Enseignement

- A l’étranger

Professeure invitée – mobilité erasmus +

Mars 2019. Université de technologie de Delft (UT Delft, Pays-Bas), à l’origine de la signature d’une convention d’échanges entre UT Delft et l’U de Lille. 

Mai 2017. Université de Duisburg-Essen (Allemagne), invitée par le Sozial-und Wirtschaftsgeschichte Historisches Institut Universität Duisburg-Essen.

- En France

1983-1993. Enseignements de sciences économiques et sociales en Lycées 

1985-1986. Chargée de TD à l’Université de Lille 3 

1990-1993. Chargée de cours et de TD à l’Université de Paris Est-Créteil  

1993-1997. Détachée du secondaire à l’Université de Versailles–Saint-Quentin-en-Yvelines département de sociologie 

1997-2011. MCF d’histoire Université de Paris12-Créteil 

2010-2014. Chargée de conférence à l’IEP Paris, « Introduction à l’histoire économique contemporaine », module de seconde année 

2011-2020. Enseignements d’histoire de la L1 au master ; préparation des concours CAPES et agrégation d’histoire pour la question de contemporaine ; encadrements de masters (5/an en moyenne) et de doctorants à l’Université de Lille

2013-2019. Cours d’histoire économique à l’Université de Lille1 en L3, faculté d’économie 

Charges d’enseignement (2015-2021)

Depuis 2011 et jusqu’à la rentrée 2021, temps plein d’enseignement d’histoire à l’université de Lille dans l’UFR d’histoire (tous niveaux L1 au doctorat), de sociohistoire (L2 et L3) et d’économie (L3 initiation à l’histoire du travail 3 heures hebdomadaires 2015-2020) à tous les niveaux de la L1 au doctorat. 

Une triple volonté : 

- Initier les étudiants aux archives en organisant des séances de travail (L2 et L3) aux Archives nationales du monde du travail et aux archives départementales du Nord ; 

- Favoriser l’intégration de l’université dans la société civile et faire prendre conscience de la richesse du patrimoine industriel et des inégalités économiques qui caractérisent la région en chargeant les étudiants de faire des reportages et des enquêtes de terrain ;

- Ouvrir les perspectives offertes par la situation transfrontalière de Lille et attirer à la pluridisciplinarité en montant un programme transdisciplinaire (histoire, géographie, sciences politiques) et trans-universitaire avec les collègues des universités de Louvain, de Mons et de Gand et en étroite collaboration avec l’Eurométropole de Courtrai et la MESHS de Lille. 

Trois implications fortes :

- Je défends le projet de double licence Histoire économie depuis mon arrivée à Lille mais ne parvenant pas à convaincre, je participe à la mise en route de la licence mention Sciences sociales de l’Université qui est ouverte depuis 2018.

- je coordonne l’équipe de sciences humaines et sociales (5 chercheurs statutaires, 1 doctorant en histoire, 1 chargé de mission pour 2020-2021) du projet pilote « Santé environnement » financé par l’I-Site Université de Lille et du Projet HEROIC (recherche des causes de la maladie de Crohn) financé par l’Association François Aupetit (1 chargé de mission) et par la Fondation Digest sciences, ce m’a valu une décharge d’enseignement de 72 heures en 2020-2021. 

- J’encadre chaque année une poignée de TER d’étudiants de L3, et le même nombre de  masters recherches. Je conserve l’encadrement des masters déjà engagés pendant mon année de délégation. J’encourage les étudiants à trouver des financements, les doctorants et aussi les masters et j’ai soutenu par exemple le dossier de deux masters d’histoire du parcours métier de l’historien qui ont été primés par l’INSERM : Léo Heuguebart M1 « Inodore et sans saveur : le plomb ou les lourds silences de l’histoire. Aux origines de la résilience mortifère des habitants de l’ancien site de Metaleurop-Nord (1894-1940) », 2017-2018 ; Léna Fatou « La santé des femmes ou les mutismes de l’histoire : Lille, années 1930-1958 »2018-2019

Responsabilités administratives/enseignement 

- Jurys de concours

2015-2018. Agrégation de sciences sociales, épreuves écrites et orales

2016-... Épreuves d’admission à l’ESCP

- Mandat dans les instances académiques

- A la Faculté Humanité de l’Université de Lille

2013-2020. Membre élue du Conseil de département 

2014-2020. Membre élue au bureau de l’IRHiS UMR CNRS 8529 

- Participation à des COS

Présidence 

COS Histoire contemporaine section 22 Université de Lille (plus de recrutement en contemporaine à Lille depuis 2018)

2018 Pr « Histoire des mondes du travail 19e »

2017 MCF « Histoire sociale » (IUT Tourcoing) 

2015 MCF « Humanités numériques en histoire »

2014 MCF « Histoire de la santé »

Membre 

2021 Tenure Trak « Histoire contemporaine », U. de Lausanne (Suisse)

2021 Pr « Histoire contemporaine », U. du Havre

2021 MCF « Histoire économique contemporaine », U. Paris8

2020 Pr « Histoire Maritime », U. Lorient

2020 Pr « Histoire économique et sociale », U. Paris1 Panthéon-Sorbonne

2020 Pr « Histoire contemporaine », U. Besançon

2019 Pr « Histoire des techniques », U. Belfort-Montbéliard

2018 Pr « Histoire transnationale, sociale et politique 20e s. » U. Lille UFR SHAP

2017 MCF « Socio-économie de la quantification » U. Lille1 Clersé ; MCF Littérature U. Lille3 CECILLE

2016 Pr. « Histoire contemporaine », U. du Littoral-Boulogne et U. de Besançon  

2016 Pr « Histoire moderne », U. Paris1 Panthéon-Sorbonne

- Encadrement doctoral 

(8 dont une thèse soutenue, dont 6 cotutelle ou codirection et 7 thèses financées) 

2013-2018. Kevin Troch « Approche environnementale des territoires charbonniers du nord-ouest européen (Belgique et Nord-Pas de Calais), de la seconde moitié du XVIIIe siècle à la fin du XXe siècle : un développement soutenable ? »  (cotutelle avec Isabelle Parmentier, Université de Namur). Bourse doctorale Région Nord-Pas-de Calais-Université de Namur (Belgique).

2014-….. Etienne Zannis « La contribution extraordinaire sur les bénéfices de guerre ou l’impossible contrepartie de l’impôt de sang, une comparaison entre la Bretagne et le Nord (1916-1943) » (codirection avec Marc Bergère, Université de Rennes2). Bourse doctorale Région Nord-Pas-de-Calais-Région Bretagne.

2017-….. Yaël Gagnepain « Populations et pollutions en situation transfrontalières XIX-XXe s. », (co tutelle avec Isabelle Parmentier, Université de Namur). Bourse doctorale Région Hauts-de-France-Learning Center Dunkerque.

2017-….. Adrien Quièvre « Les pratiques sonores et musicales des mineurs par temps de révolte, 1833-1963 » (thèse d’histoire en codirection avec Vincent Tiffon PR Musicologie - Université Aix-Marseille). Bourse doctorale de l’Université de Lille.

2018-…. Arnaud Clermidy, « Les instituts d’émission monétaire des colonies : quel contrôle ? », doctorant enseignant de classe préparatoire Lycée Thiers Marseille.

2019- …. Léo Heuguebart, « Santé et environnement, les clusters de la maladie de Crohn dans le Nord de la France », financement I-Site Université de Lille.

2021- … Barbara Winda Biyamba Boulamba ‘Les relations entre le Gabon et les deux Chine 1960-1990 », co-direction. Xavier Aurégan, Maître de conférences de géographie-géopolitique à l'Université catholique de Lille, bourse du gouvernement gabonais (4 ans).

2021- … Lucille Nicolas, « Construire l’Europe « par le bas » ? Le rôle des populations transfrontalières Français et Belges comme incubateurs de la construction européenne (1914-2000) »,  bourse doctorale université de Lille et Région Hauts de France 

- Jury d’hdr et de doctorat

2021. Stephan Hauser, « Refining Spatial, Environmental and Health Regulations. The impact of the oil industry on the legal system through the lens of Northwest European port cities (1860s to 2020s) », TU Delft, Carola Hein dir., 23 décembre

2021. Masao Daemer, « Les enjeux politiques et diplomatiques dans les échanges commerciaux entre le Japon et l’Indochine française de 1905 à 1932 », Paul-André Rosental dir. Sciences Po Paris, 28 septembre (présidence jury).

2021. Valentin Taveau, « Ackerman-Laurance. Famille, négoce et industrie des vins mousseux en Saumurois au XIXesiècle (1811-1914) » Yves Denechère dir. Université d’Angers, École doctorale Sociétés Temps Territoires – Histoire, 20 septembre, (présidence jury et rapporteure).

2021. Georges-Emmanuel Gleize, « Voyages Interstellaires - L'exercice de puissance dans les programmes d'exploitation humains et automatiques de l'espace interstellaire », Jean-Marc Olivier dir. Université de Toulouse Jean Jaurès FRAMESPA, 25 novembre.

2021. Maryline Deves, « Manipulations et fraudes sur les vins dans le Biterrois (années 1860 - 1907) «  Université de Perpignan N Marty dir 23 novembre (rapporteure). 

2021. Fabien Bartolotti, « Le port de Marseille dans la seconde moitié du XIXsiècle », doctorat d’histoire contemporaine sous la direction de Xavier Daumalin, Université Aix-Marseille, 1er février. 

2020. Joan-Baptiste Pons, « La genèse des Euromarchés (1958-1979) », doctorat de sociologie sous la direction d’Alexandre Mallard, directeur du Centre de sociologie de l’innovation à l’École des mines, et Claire Lemercier, Sciences-Po Paris, 17 décembre (rapporteur).

2020. Florian Moine, « Casterman (1919-1999). Métamorphoses d’un éditeur belgo-français », doctorat d’histoire contemporaine sous la direction de Pascal Ory, Université Panthéon Sorbonne, 12 décembre.

2020. Anne Alonzo, « La guerre est déclarée. La mobilisation industrielle à Toulouse pendant la Première Guerre Mondiale », doctorat d’histoire contemporaine sous la direction de Dominique Barjot, Université Paris Sorbonne, 19 octobre (rapporteur).

2020. Mickael Llopart, « Entre l’État, l’Usine et le Marché : le « Problème de l’Azote » en France. Retour sur les débuts controversés d’une entreprise publique durant l’Entre-deux-guerres. L’Office national industriel de l’Azote (1924-1940) », doctorat d’histoire contemporaine sous la direction de Jean-Marc Olivier et Alain Boscus, Université Toulouse Jean Jaurès, juillet (rapporteur).

2019. Éric Mahieu, « Le personnel de l’aviation militaire française durant la Grande Guerre », doctorat d’histoire contemporaine sous la direction de Jean-Marc Olivier, Université Toulouse Jean Jaurès, novembre (rapporteur).

2018. Clair Juilliet, « Bâtir les relations professionnelles sous l’égide de l’État. Conflits et consensus socio-économiques dans un établissement de constructions aéronautiques français (1943-1978) », doctorat d’histoire contemporaine sous la direction de Jean-Marc Olivier, Université Toulouse Jean Jaurès (Présidence du jury).

2017. Andréa Seigner, « Micro histoire sociale des pionniers de l’aviation (1890-1914) », doctorat d’histoire contemporaine sous la direction de Jean-Marc Olivier, Université Toulouse Jean Jaurès, décembre (rapporteur).

2017. Simon Vacheron, « Mobiliser l’industrie textile (laine et coton). L’État, les entrepreneurs et les ouvriers dans l’effort de guerre, France 1914-1920 », doctorat d’histoire contemporaine sous la direction de Dominique Barjot et Olivier Dard, Université Paris4, décembre (rapporteur).

2015. Isabelle Moret-Lespinet, « Le comité d’hygiène et de sécurité de la SDN », HDR d’histoire contemporaine, garant Nicolas Hatzfeld, Université d’Évry, décembre.

2015. Nicolas Smaghue, « Les liniers d’Armentières », doctorat d’histoire contemporaine sous la direction de Didier Terrier, Université de Valenciennes (rapporteur).

2013. Emilien Ruiz, « Trop de fonctionnaires ? Contribution à une histoire de l’État par ses effectifs (France, 1850-1950) », doctorat d’histoire contemporaine sous la direction de Marc Olivier Baruch, EHESS, 13 septembre.

2012. Christine Dattin, « Du Code de Commerce de 1807 à la loi de 1966 : la lente émergence du commissariat aux comptes. De la fonction à la profession », doctorat de sciences de gestion dirigé par Yannick Lemarchand, Université de Nantes. 

2008. Sami El Omari, « Contribution à l’analyse de l’organisation d’une profession comptable : le cas du Maroc (1906-2006) », doctorat de sciences de gestion dirigé par Michèle Saboly, Université des sciences sociales de Toulouse I.

2008. Karine Fabre, « L’influence de l’évolution des modes de financement des entreprisse sur le modèle comptable français (1890-1939). Le cas de Schneider et l’Air Liquide », doctorat de sciences de gestion dirigé par Jacques Richard, Université de Paris Dauphine. 

- Comités de suivi de thèse

2021- … Théo Georget « Désindustrialisation et mobilisations ouvrières en Lorraine septentrionale de 1978 à 1995 », Pascal Raggi dir. Université de Lorraine 

2021- … Sylvie Gautier, “Les femmes dans l'univers bancaire en France du XXe au XXIsiècle, clientes et salariées: l’exemple du Crédit agricole de Franche-Comté », Jean-Paul Barrière dir. Université de Besançon

2020- Thibaut Woestelandt « Histoire du comptage des manifestants en France de 1944 à 2002 », Matthieu de Oliveira dir., Université de Lille 

2018-…. Stephan Hauser, « Refining Spatial, Environmental and Health Regulations. The impact of the oil industry on the legal system through the lens of Northwest European port cities (1860s to 2020s) » Delft University of Technology, Carola Hein dir., TU Delft.

2016-2020. Florian Moine, « Casterman (1919-1999). Métamorphoses d’un éditeur belgo-français », Pascal Ory dir., Université Paris1-Panthéon Sorbonne.

Expertises

2021-… Association pour l’histoire de l’administration des douanes (AHAD) – prix du meilleur manuscrit

2019. Expertise de dossiers de bourse doctorale du Musée du quai Branly

2018- ... Membre du college of Expert Reviewers de l’ESF (2016-2019), expertise des dossiers de demandes de bourses doctorales EBHA, expertises pour le ESF-FWO (Flandre, programmes de sciences sociales)

2014-…. Expertise des dossiers (demandes de bourses ou programmes de recherche) du comité d’histoire de la Banque de France et de celui de la Société Générale 

2014-2016. Expertise de dossiers CIFRE (2016), de quatre pré projets ANR (2015) et de dossiers de chercheur attaché - Ville de Paris (2014)

2016- …. Membre du jury du Prix Alain Desrosières organisé tous les deux ans, présidente du jury de l’attribution du premier prix en 2016 et membre du jury en 2018 et 2020

2016. Présidente du jury du concours des biographies de l’INSEE organisé par l’IGPDE 

2007-…. Coordinatrice de plusieurs Journées d’histoire de la comptabilité et du management (JHCM) puis Journées d’histoire du management et des organisations (JHMO) organisation des prochaine journées (2021) à Lille.

Expertise pour les revues d’histoire, Entreprises et histoireHistoire et Mesure ou Histoire et Société ou Comptabilité(s)(comme rédactrice en chef),  d’économie, Oeconomia, de démographie, Population, de sociologie, Revue française de sociologie et de la Revue française de socio économie (comme membre du comité de rédaction).

- Intégration à des institutions scientifiques

Mandats électifs 

2018-… membre de la Royal Statistical Society (Londres), comité d’histoire.

2017-2019. Présidente de l’Association d’histoire du management et des organisations (AHMO) pour un mandat de 2 ans, puis membre du bureau. 

2016-…. Élue au comité directeur de l’Association française d’histoire économique (AFHE).

2012-…. Secrétaire puis trésorière du bureau du groupe d’histoire de la statistique et de ses usages rattaché à la Société française de statistique (SFdS). 

2008-… Membre du comité de pilotage « Histoire et patrimoine de l’INSEE »; présidente du comité scientifique d’organisation du colloque sur les soixante-dix ans de l’INSEE (juin 2016)

Nomination

2019. Conseils scientifiques de congrès : 23th Annual Conference of the European Society for the History of Economic Thought (ESHET), Lille, et congrès de l’AFEP, Lille.

2018- … Membre du comité d’histoire économique et financière de la France (CHEFF), membre du conseil scientifique du colloque « Travail servile et dynamiques économiques XVI-XXIe siècle » (colloque international) Paris Bercy 15-16 décembre 2021.

2014-…. Membre du comité d’histoire de la Société générale (banque), de la mission historique Banque de France et de l’Institut d’histoire sociale de la CGT.

- Comités éditoriaux et de rédaction

2018-… Membre du comité éditorial de la collection « Histoire du pays » de Liège, Belgique.

2017-… Rédactrice en chef de la Revue électronique Comptabilité(s)Revue d’histoire de la comptabilité du Moyen Age à nos jours, IRHIS-Université de Lille, Revue.org. Préparation d’un numéro spécial « Les contes fantastiques de l’État » pour décembre 2021.

2015-… Membre du comité de rédaction de Économies et Sociétés (cahiers de l’ISMEA) Série KF « Entreprise et finance » et depuis 2012 de la Revue française de socio économie.

2013-… Membre du comité éditorial Temps, Espace, et Société des Presses universitaires du Septentrion. 

Fonctions d’intérêt collectif

Mes principales fonctions d’intérêt collectif s’exercent depuis cinq ans à travers ma participation à des comités et commissions ouverts au croisement des approches disciplinaires et qui visent à encadrer au mieux les étudiants, qu’ils se destinent ou non à la recherche, et à renforcer l’institution universitaire par des recrutements, par des publications et par des institutions qui encouragent la qualité scientifique des travaux. 

Ma participation au Bureau de l’IRHiS et au Conseil de l’UFR, mes tentatives de création d’une double licence histoire et économie puis ma participation au montage du parcours SHS, ainsi que les projets collectifs auxquels je participe (Recherche sur les causes de la maladie de Crohn avec le CHU de Lille par exemple) ou que j’initie (projet citoyen, projet émergent, …) visent à ouvrir l’université et le monde académique à la société civile et à intégrer au mieux les étudiants dans le monde du travail. En prolongation d’initiatives antérieures, je suis soutenue par le service des relations internationales (RI) de l’Université pour resserrer les liens avec plusieurs universités et Hautes écoles belges et avec l’Eurométropole (Courtrai). La thèse de Lucille Nicolas sur les contributions de l’histoire contemporaine de la frontière franco belge à la formation et aux transformations de l’Europe, thèse que la Région et l’université acceptent de financer, un projet de collaboration Céline Vaz (Université de Valencienne) sur les travailleurs des mines de charbon marocains en Belgique et en France, consolident les projets collectifs transfrontaliers. Le séminaire doctoral pluridisciplinaire intitulé FROD (Frontières en débat) soutenu par l’ED Humanités 2020-2021 a suscité des rencontres entre les représentants de l’Eurométropole, les étudiants et le monde académique belges et français, des historiens et des juristes, mais aussi des initiatives associatives (Musée de la vie frontalière ou Institut Frontière et discontinuités) autour de la question des frontières. Ce séminaire sera repris dès que je retournerai à l’université, en attendant Lucille Nicolas bénéficie pour sa thèse du réseau établi. 

Depuis cinq ans environ mes recherches hors du cadre lillois s’orientent plus nettement vers la fabrication des statistiques coloniales et post coloniales et je cherche à constituer un réseau de chercheurs autour de cette thématique, à attirer de jeunes chercheurs et à faire émerger de nouvelles archives. En effet, même si elle se réduisait à l’empire français, une recherche d’une telle ampleur (ne serait-ce qu’en terme de volume d’archives à consulter) ne se conçoit pas sans collectif. J’ai constitué une équipe en 2020 pour déposer une ANR qui a été retenue en 2021 (« Compter en situation coloniale » - COCOLE), le projet commence début novembre 2021. Avec Emmanuelle Sibeud, professeure d’histoire contemporaine Université de Paris8, spécialiste de l’histoire coloniale et impériale, j’ai organisé une journée d’étude sur les statistiques coloniales (à distance) en décembre 2020 et nous avons monté une série de séminaires (« Chiffrer et déchiffrer les empires ») prévus pour deux ans (financements IDHE.S, IGPDE, IRHiS) d’abord au Musée du quai Branly en 2021-2022, puis au Campus Condorcet en 2022-2023. Le croisement des approches mettant en valeur tout ce que nous apprennent les statistiques des situations coloniales, la participation d’archivistes qui présentent leurs fonds et celle de jeunes chercheurs, historiens pour la plupart mais pas exclusivement, est la priorité du séminaire. Il vise à attirer vers cette thématique qui souvent rebute les étudiants de sciences humaines mais aussi, et c’est ambitieux, à permettre d’aborder sereinement les questions coloniales et celles de leurs héritages… 

Pour sortir du cadre français, nous organisons, avec Emmanuelle Sibeud, un colloque en juillet 2022, juste avant le WEHC, Measurement of Labour on the Scale of Empires qui doit accueillir de nombreux spécialistes des empires coloniaux allemands, britannique, portugais, etc. La préparation et le dépôt d’un projet ERC Advanced en aout 2021 m’a permis de consolider ce réseau puisque j’y implique des étrangers spécialistes des situations impériales et post impériales. L’idée de cet ERC est aussi d’impliquer les archivistes et les représentants de centres de documentations qui disposent des sources nécessaires tant en Europe qu’en Afrique et dans d’autres continents. L’ERC Advanced déposé en 2021 étant limité à l’Afrique sub-saharienne et aux empires belges, britannique et français j’ai établi des contacts hors de France avec des collègues de l’université de Madagascar, de Dakar et de Yaoundé ainsi que dans le monde anglophone par l’intermédiaire des partenaires qui soutiennent ce projet. Un séjour d’un mois à l’IFRA d’Ibadan (Nigéria) en février 2022, dans le cadre de ma délégation, doit me permettre d’élargir ce réseau sur le continent africain. Ce serait une façon de resserrer la collaboration entre les chercheurs, qui travaillent souvent entre « nationaux », de favoriser la circulation des savoirs, de favoriser la circulation de la documentation et de combler ainsi les profondes inégalités d’accès aux ressources documentaires entre les continents.  

Animation et coordination de la recherche

Programmes collectifs (2016-2021)

Participation 

2020-2024. ANR « CROhn disease and Pollution of Soils » (CROPS), coord. Corinne Gower, INSERM, CHU Lille, 330kf, équipe SHS que je coordonne 23 kf recrutement d’un ingénieur d’étude pour 9 mois pour établir le diagnostic territorial

Coordination

2021-2025. ANR « Compter en situation coloniale : Afrique française (1830-1962) »(COCOLE), partenaires IDHE.S Nanterre (Annick Lacroix, spécialiste de l’Algérie colonisée) et Paris 1 (Olivier Feiertag, spécialiste des banques coloniales) et TELEMME université Aix-Marseille (Xavier Daumalin, spécialiste du patronat colonial), recrutements un PhD et d’un post doc, budget 372 kf.

2015-2020. FRITE, « La fraude en situation transfrontalière », programme émergent soutiens MESHS Lille, IRHiS UMR CNRS 8529, CHEFF et IGPDE : séminaires et journées d’études annuelles, colloque final organisé à Paris Bercy en 2017 qui aboutissent à la publication de Fraude Frontières et Territoires, Paris, IGPDE CHEFF, 2020.

2016-2017. AGLOS, « Approche globale de la statistique », organisé avec Emilien Ruiz, projet émergent soutenu par la MESHS de Lille.

2015-… « Les causes de la maladie de Crohn », projet de recherche sur mené par le Professeure Corinne Gower (responsable du registre EPIMAD, CHU Lille), coordinatrice de l’équipe des SHS.

2015-2019. BANQUISE, « Informations économiques et financières, ou le secret bancaire revisité (1840-1970) », convention avec la Société générale en collaboration avec Jean-Luc Mastin (U. Paris 8), Isabelle Chambost (CNAM Paris). Publication d’un ouvrage sur le contrôle des banques en cours aux éditions du Septentrion (2022).

2014-2017. NAPE, « Nouvelles approches de la pauvreté et de l’exclusion dans le Nord-Pas-de-Calais », convention avec la Région Nord (projet citoyen) puis des Hauts-de-France, en collaboration avec Vanessa Stettinger, sociologue U. Lille et avec le monde associatif (Médecins du Monde, ATD Quart Monde, Abej Lille, CMAO). Colloque final organisé en octobre et novembre 2020. 

Vulgarisation

Journées d’histoire de Blois participation régulière. En 2021, thème « Le travail », participation aux tables rondes organisées par les ANMT.

Octobre 2021. Conférence plénière du 14 octobre au colloque annuel de l’association des agents comptables d’université et d’établissements, thème « Le chiffre », Collège de France - 14 et 15 octobre 2021. 

Mars 2020. Intervention à l’émission « on n’arrête pas l’éco » consacrée à l’indice des prix, avec Florence Jany-Catrice, professeure d’économie Université de Lille.

Participations régulières aux tables rondes des journées d’histoire de Blois (2019, 2018, …)

2019. Conseillère scientifique de l’exposition « 100 ans d’encadrement » organisée à l’occasion du centenaire de l’OIT, CGC-CGE, ANMT Roubaix.

Conseillère scientifique de l’exposition « La Statistique générale de la France dans la Grande guerre », bibliothèque Alain Desrosières, direction générale de l’Insee, Montrouge.

Interview sur mes recherches sur l’Insee et mes rencontres avec Alain Desrosières à la direction générale de l’Insee à l’occasion de l’inauguration de la bibliothèque.

2017. Interview par la cellule communication de la direction générale des Douanes à l’occasion du colloque « Fraude Frontières et Territoires », Paris

Youtube Video: Colloque  

Présentation à la direction générale de l’Insee de « Hommes et femmes de la statistique ».

2017.  Rédaction d’une anthologie sur les Hommes et les femmes de l’Insee, avec Jean-Claude Thélot et Françoise Brunaud, anciens cadres de l’Insee, IGPDE, CHEFF – publication électronique 2018.

 Intervention sur « La souffrance psychique au travail invisible dans les archives ? », ANMT (Roubaix), dans le cadre de la semaine d’informations en santé mentale sur « La souffrance au travail » organisée par les conseil locaux de Santé Mentale. 

Conférence aux Midi de Bercy sur les acteurs de l’Insee, ministères économiques et financiers Paris Bercy.

2016-2017. Conférences organisées par les Archives départementales de l’Isère (Grenoble), avec Anne Dalmasso : « La contribution extraordinaire sur les bénéfices de guerre dans l’Isère » ; « L’impôt de solidarité nationale, une mesure de l’enrichissement pendant l’occupation ? ».

Organisation de colloques, sessions, journées d’études et séminaires

- En France

Organisation en cours. Juillet 2022 colloque international « Labour on the Scale of Empire », Campus Condorcet, Emmanuelle Sibeud (Fr.), Jeronimo Miguel Bandeira (Port.), Austin Gareth (GB) and Béatrice Touchelay org.

2021. Membre du comité scientifique du colloque international « Travail servile et dynamiques économiques XVIe-XXIesiècle », organisé aux ministères économiques et financiers  Paris Bercy les 15-16 décembre 2021.

2021-2023. « Chiffrer et déchiffrer les empires, XIX-XXIe siècle » séminaires organisés au Musée du Quai Branly – Jacques Chirac en 2021-2022 programme en ligne site de l’IGPDE.

2019-2020. « L’histoire des statistiques coloniales », série de séminaires organisés avec Emmanuelle Sibeud (Université de Paris 8), en collaboration avec la direction générale de l’Insee qui accueille le premier séminaire en décembre 2020 et avec les ANOM qui accueilleront le second en 2021. Programme financé par le CHEFF et l’IGPDE. 

18 décembre 2020. « Les statistiques des empires », avec Emmanuelle Sibeud, professeure d’histoire contemporaine Université de Paris8, direction générale de l’Insee. 

12 octobre et 23 novembre 2020. « L’urgence à la croisée des approches modes académique et associatifs », Université de Lille-IRHiS. 

27 novembre 2020. « Les Images de l’industrie », MESHS Lille.

Juillet 2019. Trois sessions d’histoire au congrès de l’AFEP « Préparer l’avenir de l’économie en tenant compte des expériences antérieures » dont Reconstruction et transitions, co organisée avec Herrick Chapman (U. New York), Les archives économiques et sociales et Pratiques et politiques bancaires, retours d’expériences ?

Mai 2019. Deux sessions d’histoire au congrès annuel de European Society of the History of Economic Thought: "Banks, Money and Finance in the History of Economic Thought »Science Po Lille.

Avril 2019. « Le contrôle bancaire en France 19-21e siècle. Contrôler un réseau contrôler un système », avec Isabelle Chambost (CNAM) et Jean-Luc Mastin (U Paris 8), Université Paris 8 Saint-Denis.

Mars 2019. Co organisation des Journées annuelles de l’AHMO, Nice.

Mai 2018. « La résilience des villes-portuaires européennes: crises et réinventions (XVIe-XXIe siècle) », avec Jean-François Grevet (Université d’Artois ESP), Christian Borne et Laurent Warlouzet (ULCO), Dunkerque.

Novembre 2017. Organisatrice du colloque Fraude, Frontière et Territoires, IGPDE-CHEFF, Paris-Bercy et direction générale des Douanes http://calenda.org/399179.

Juin 2017. « La résilience des villes portuaires Transports, intermodalité et reconfiguration des espaces portuaires maritimes et fluviaux en Europe du Nord (XVIIe-XXIe siècles) », avec Jean-François Grevet (Université d’Artois ESP), Pierre Tilly (UCL), Laurent Warlouzet (ULCO), Arras.

Juin 2017. « La santé en situation transfrontalière », co organisation du colloque de l’Institut Frontières et discontinuités, Arras.

Janvier 2016. « Approches Globales de la Statistique », Université de Lille3, conduit au projet AGLOS.

Juin 2016. « Fraude en situation transfrontalière », Musée national des douanes de Bordeaux. Journée de clôture du programme FRITE.

2014-2018. « Santé Inégalité Citoyenneté », avec Florence Jany-Catrice (Lille1), Florence Renucci et Isabelle Bruno (Lille2), séminaires de l’École doctorale Lille Nord de France.

2013-2017. « Chiffres privés, chiffres publics : calculs, comptabilités et statistiques (XVIIe-XXIe siècles) », cycle de séminaires Paris1 avec Fabien Cardoni (Minefi-IDHE/CNRS), Anne Conchon (université de Paris I-IDHE/CNRS), Michel Margairaz (université de Paris I-IDHE/CNRS) – ouvrage en cours de publication aux PUR.

- à l’étranger (activités limitées par les conditions sanitaires depuis 2019)

Avril 2018. « Public Statistics and Quantification Tools to Measure the Rich and the Poor in Europe » avec Cecilia Lanata Briones LSE-RSS Great Britain, European Social Science History Conference, Belfast. 

Juillet 2018. « Fraude et développement économique », avec Luiz-Carlos Soarez (université de Rio de Janeiro, Brésil), WEHC Boston (USA).

Juillet 2017. « Statistique, croissance et développement », avec Ute Schneider (université de Duisburg-Essen, Allemagne) et Alexandre Carmago (Instituto universitario de Pesquisas do Rio de Janeiro, Brésil), 15e Seminário Nacional de História da Ciência e da Tecnologia, Rio de Janeiro (Brésil).

« La fraude en situation transfrontalière », Journées de l’UNESCO, Lièges.

Novembre 2016. « Fraud, Inequalities, Citizenship », 41st Annual Social Science History Association MeetingChicago. 

Aout 2015. « La statistique, approches globales », avec Jean-Pierre Beaud, UQUAM,  WEHC, Kyoto (Japon).

2013. « Villes portuaires, fleuves et hinterlands, emporiums de l’Occident », avec Jean-François Eck et Pierre Tilly conférence finale projet Vilport, Museum Aan de Stroom (MAS),  Antwerpen (Belgique).

2012. “Diversité des savoirs comptables aux XIX et XXe siècle. Premiers jalons d’une approche comparative”, WEHC, Stellenbosch (Afrique du Sud).

2009. “The origin of decisions: numbers, data and statistics in the XXh Century”, avec Cheryl Mc Watters (Université d’Alberta, Canada) et Philippe Verheyde (Université Paris8),  WEHC, Utrecht, Pays-Bas. 

Interventions dans des conférences, journées d’étude et séminaires

- En France

Programmé. Avec Fabien Cardoni « chiffres publics, chiffres privés en longue durée », intervention au séminaires d’histoire économique contemporaine « Histoire sociale, politique et culturelle de l’économie », 19 Janvier 2022, Université Paris1 Panthéon Sorbonne.

2021. Avec Emmanuelle Sibeud, université Paris 8, Introduction du séminaire « Chiffrer et déchiffrer les empires » 8 octobre 2021, Musée du Quai Branly Jacques Chirac.

2021. Avec Gauthier Baert (IRHiS), « Les impôts patriotiques en longue durée, contributions de la Révolution française et contribution extraordinaire sur les bénéfices de guerre », intervention au séminaire Normes IRHiS (Lille), 15 octobre. 

2019. « Les statistiques des prix en France », Insee, direction générale, Montrouge.

« Les statistiques coloniales et postcoloniales des empires belge, britannique et français ou la mise en chiffre du monde (19e-20e siècles »), séminaire/atelier sciences sociales de la quantification, Centre d’histoire de Sciences Po et INED.

2018. « Le projet HEROIC ou comment les sciences humaines et sociales peuvent collaborer avec les « sciences dures »? L’exemple de la recherche des causes de la maladie de Crohn », Institut de formation et de recherches sur les organisations sanitaires et sociales (IFFROS), Lyon, Université Jean Moulin Lyon3.

2017« Histoire de la statistique coloniale 19-20e s., pistes de recherche », Journée d’études du programme AGLOS, MESHS Lille.

2016. « L’indice des prix de détail français au XXe siècle, enjeux et limites d’une statistique publique », séminaire Histoire du calcul des probabilités et des statistiques, ENS Jourdan, Éric Brian, Thomas Martin et Laurent Mazliak org.

2015. « 14-18 à Lille, l’urgence de l’assistance », Journée d’études L’argent, en avoir ou pas, université de Paris8, Philippe Verheyde et Jean-Luc Mastin org.. 

            « Les fichiers individuels au Service national de statistique sous Vichy », journée d’étude Société française de statistiques, Institut Henri Poincaré, Paris.

            « Salariés sans ouvrage, entreprises sans ressource, comment survivre dans le Nord sous l’occupation allemande (1914-1918) », séminaire CIERA, Bochum (Allemagne). 

- A l’étranger

2019. « Colonial Statistics and their limits in a trans-imperial context during the 20th century (France-Belgium-Great Britain and ILO) », séminaire: Views and constructions of global numbers. Workshop on the history and sociologt of colonial and international statisticsTheresa Wobbs et Léa Renard org. Centre Marc Bloch (Berlin).

2018. "Counting and classifying, the history of the French National Institute of Statistics in the 19th and 20th centuries”, conference: The national institutions of statistics, Royal Statistic Society, London. 

2017. « Private accounting, statistic and national accounting in France: an unique relationship ‘1920-1960’s) », workshop: Statistics and Contingency, University Duisburg-Essen, Chair for Social and Economic History. 

Communications dans des colloques 

- En France 

2020. « L’aéronautique dans l’Europe des transports », colloque « Naissance et affirmation du groupe Airbus (années 1960-années 1980) », organisé par Clair Juilliet, Med Kechidi et Jean-Marc Olivier, Université Toulouse – Jean Jaurès.

2019. « L’État, le contrôle et la Société générale », avec Isabelle Chambost, Congrès de l’AFEP.

« Quantifier pour servir la démocratie économique : la création de l'INSEE en avril 1946 », congrès de l’AFEP, Lille. 

« Pensionner les combattants et leurs familles en France pendant et après la Première Guerre mondiale », Colloque « Sorties de guerre », Université de Lille.

« La comptabilité des entreprises, le secret des affaires et le fisc en France de 1807 à 1965, un jeu de cache-cache? Quelles nouveautés ? », Journées de l’AHMO, Nice.

« Les industries aux colonies, les indigènes en industrie (XVIIIe - XXe siècles) », 8e Journées d’histoire industrielle de l’Université de Haute-Alsace et de l’Université de Belfort Montbéliard.

2018. La douane et le voyage en Angleterre (1880-1937) », Journées du GIS d’histoire et sciences de la Mer : Ressources, usages, souveraineté, Boulogne-sur-Mer.

« L’enrichissement de guerre et l’impôt en France (1870-1946). L’impôt ‘réparateur’ ? », Colloque « L’argent immoral et les profiteurs de la guerre (1870-1945) » Université Paris Sorbonne.

« Faire des profits dans le Nord pendant l’occupation allemande, opportuniste ou courte vue ? », colloque « Vivre sous l’occupation : illégalités, collaboration et résistance », Musée de la Résistance de Bondues. 

2017. « Bonheur et malheur au travail ou les frontières de l’indicible – la santé mentale au travail en France et en Belgique au début du XXe siècle », colloque Frontière territoire de santé et réseau de soin organisé par l’Institut des frontières et discontinuités, université d’Artois, Arras.

« La mesure de l’indice des prix et ses usages », intervention au panel consacré à Économie politique la mesure, coordonné par Florence Jany-Catrice, congrès de l’AFEP, Rennes.

« The History of Insee and Its Relations with Politics in France during the Second Half of the XXth Century », session Professions and Professionals in a Globalizing World, congress of the Society for advancement of socio economics (SASE), Lyon. 

            « De Francis-Louis Closon à Edmond Malinvaud : du Résistant au Savant à la direction générale de l’INSEE (1946-1983) » et « André Adolphe Brunet, acteur majeur de la diffusion des pratiques comptables normalisées en France entre 1943 et 1965 », colloque AHMO. 

2016. « La contribution extraordinaire sur les bénéfices de guerre en action : de l’Isère à l’Ille et Vilaine »Journées  du cycle Les Finances, un ministère en guerre, un ministère dans la guerre (1914-1918) : Une fiscalité de guerre ? Contraintes, innovations, résistances, Bercy, Paris

            « Histoire de l’État et statistique, où en est on ?», colloque international Mesures d’impact (social) et impacts des mesures, Illona Delouette et Florence Jany-Catrice org., MESHS Lille. 

« Edmond Malinvaud et l’INSEE, le savant et le politique », Colloque Theory, measurement and expertise : Edmond Malinvaud and the reconfigurations of economic theory, 1950-2000,  Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. 

« La confiance au fondement de la normalisation de la comptabilité des entreprises ? » atelier Histoire et management public : la confiance en questions Laurence Morgana et  Muriel Le Roux org., Colloque international AIRMAP Le management public entre confiance et défiance, IPAG-CIMP de Poitiers. 

2015. « Les monnaies de nécessité ou la grande débrouille dans le Nord occupé (1914-1918) », colloque international La théorie de la régulation à l’épreuve des crises, Paris. 

« La Compagnie du chemin de fer du Nord ou la forteresse assiégée (1919-années 1930) », colloque international La commission centrale pour la navigation du Rhin 200 ans d’histoire, BUNS, Strasbourg. 

 

-A l’etranger 

Aout 2021. « Santé et pollutions au Congo belge entre les deux guerres: quelques informations issues des archives coloniales », Congrès Wallonie Picarde, 11e Congrès de l’Association des Cercles francophones d’histoire et d’archéologie de Belgique, 58e Congrès de la Fédération des Cercles d’archéologie et d’histoire de Belgique, Tournai 19-22 aout .

Septembre 2021. « Producing in a colonial situation: is "business as usual" effective in colonial cases? Belgium and French Empires in Sub-Saharan Africa (1919-the 1960s) »,  2nd World Congress on Business History, Nagoya Japon (à distance). Session: Doing Business in the Colonies

2019. « Chiffres et inégalités aux Caraïbes 19-20e siècles », Ve congrès d’histoire économique des Caraïbe : Faculté de sciences sociales de San José, Costa Rica.

2019. « Colonial and Postcolonial Statistics of the Belgian, British and French Empires, or the Figures of the World (19th-20th Century) », Session “State-building in Modern Colonial Empires”, Social Science History Association (SSHA) Congress, Chicago.

« Les inégalités aux Caraïbes à travers les statistiques françaises et du BIT », Ve congrès d’histoire économique des Caraïbe, proposition de session : « Chiffres et inégalités aux Caraïbes 19-20e siècles », Faculté de sciences sociales de San José novembre 2019, Costa Rica.

“Chilean Economy and Society as Seen by French Statisticians (1911-1950)”, Sexto Congreso Latinoamericano de Historia Económica, Universidad de Santiago de Chile, Asociación Chilena de Historia Económica. 

« Statistiques coloniales et Souveraineté ou les limites de la coopération trans-impériale entre les deux guerres mondiales. France - Belgique et SDN, Grande-Bretagne et Empire britannique », colloque Empire et globalisation(s).
Circulations, échanges et coopérations trans-impériales en Afrique, XIXe-XXe siècles, Université de Lausanne.

2018. « To what extent the French Colonial Statistics is a tool to manage the Empire (19-half 20th C.)? », communication à la session « History behind Statistics: Unity and Disunity between Scientific Communities and Bureaucracy” organisée par Claudia Daniel, Université de Buenos Aires, et Cécilia Lanata Briones, London school of Economics, European History of Sciences (ESHS) congress, London.

“Data without use or user: in the Origin of the modern statistics 18-19th. C.?” communication à la session "Deciphering the Economy: Numbers and their Rationalities in the longue durée, 12 th-19th century", Cheryl Mc Watters et Pauline Gaffier-Lemaigre coord., XVIIIth World Economic History Congress (WEHC) « Waves of globalization » Boston (USA).

“The Compagnie du chemin de fer du nord and crime on the railways: an everyday history (1846-1937)”, communication à la session “Illicit Behavior and Economic Development (18th – 21th Centuries)”, Luiz-Carlos Soares et B Touchelay coord., WEHC « Waves of globalization » Boston (USA).

2017. “Tax and accounting standardization in France 1914-1965”, 42nd Annual Meeting of the SSHA Changing Social. Connections in Time and Space, session Public Finance, Montréal (Québec).

« Statistique, contrôle, croissance et développement : leçons des mondes coloniaux britanniques et français (XIX-XXe siècles) », communication à la session : Economic Growth, Science and Technology in National or/and Global Contexts: XVIIIth-XXIst Centuries, Luiz Carlos Soares et Matthieu de Oliveira org., 25e Seminário Nacional de História da Ciência e da Tecnologia, Rio de Janeiro (Brésil).

            ‘Trust as the basis for the standardisation of company accounts?’ International Conference of Critical Accounting (ICCA), New York (USA).

2016. « Confidence Betrayed. The consumer price index in France XIX-XXth C. », session  Statistics et « Organisation, Introduction, moderation » de la session « Fraud Inequality citizenship », 41st Annual Meeting of the SSHA « Beyond Social Science History: Knowledge in an Interdisciplinary World », Chicago (USA).

« Le développement par hybridation de la statistique coloniale britannique et française (1833-1939) », Histoires connectés, Empires en miroir : colonialismes britannique et français du XVIIe au XXe siècle, Université de Hong-Kong.

« La Compagnie du chemin de fer du nord et la fraude, récit d’une histoire ordinaire (1846-1937) », 6e colloque international Fiscalité, Droit et Gestion L’entreprise en crise : regards croisés de la fiscalité, du droit et de la gestionBruxelles. 

Publications majeures (2016-2021)

Chapitres d’ouvrages

2022. « Wages measurement in Belgian Congo and French Western Africa, a challenge? » in Massimo Asta, chercheur associé, Marie Skłodowska Curie Fellow University of Cambridge (RU), et Pedro Ramos Pinto, professeur associé University of Cambridge (RU), Social and intellectual history of wages in a global perspective, from the 18th Century to the present, Cambridge University Press, en cours de rédaction.

2022. « La catégorie “ ménage ” dans l’appareil statistique français après 1945 : une catégorie symbolique des Trente glorieuses ? » in Yves Levant (dir.), Histoire, management et société

Mélanges en l’honneur du Professeur Henri Zimnovitch, Paris, Garnier, en cours de publication (épreuves renvoyées).

2021. « L’industrie coloniale ou les silences révélateurs de la statistiques (empires belges et français mi XIXe-mi XXe siècle), in Régis Boulat et Laurent Heyberger, Les industries aux colonies, les indigènes en industrie (XVIII-XXe siècles), Belfort, Editions UTBM (en cours de publication). 

2020. « Les limites de l’enrichissement de guerre en France entre 1970 et 1945 : l’État arbitre ? », Olivier Dard, Jens Engels et Frédéric Monier (dir.), L’argent immoral et les profiteurs de guerre à l’époque contemporaine (1870-1945), Peter Lang, Bruxelles Berlin…, p.261-278.

2020. « Le drainage des ressources », La France et l’Afrique 1830-1962, in Isabelle Surun (dir.), Atlande – Clé Concours, p. 113-119.

2020. « La fonction comptable à l’origine des cadres en France », in Valérie Broussard Ferruccio Ricciardi et Marie-Anne Dujarrier, Les travailleurs du management, Paris, Octarès, p. 31-42. 

2020. « Définir et « mesurer » le travail industriel et artisanal », in Fabien Knittel, Nadège Mariotti, Pascal Raggi (dir.), Le travail en Europe occidentale des années 1830 aux années 1930. Mains-d’œuvre artisanale et industrielles, pratiques et questions sociales, Paris, Ellipses, p. 31-43.

2019. « S’enrichir dans le Nord pendant l’occupation allemande : business as usual ? », in Robert Vandenbusshe dir.,Vivre sous l’Occupation : Illégalités, Collaboration et Résistance, Villeneuve d’Ascq, IRHiS Université de Lille, p.59-79.

2018.  British and French colonial statistics: development by hybridization from the 18th to mid-20th centuries”, in James Fichter ed., Connected Empires: British and French colonialism in Africa, Asia and the Middle East from the 18th to 20thcenturies, Palgrave, p. 249-274.

2018. Avec Aurélien Taveau, “Accounting and wine in the Maine et Loire”,  In Martin Quinn, and Dr João Oliveira ed., Accounting for Alcohol – An accounting history of brewing, distilling and viniculture, Routledge – New works in accounting history, Taylor and Francis Group, p. 189-205.

2018. « La contribution extraordinaire sur les bénéfices de guerre en action : de l’Isère à l’Ille et Vilaine »in Florence Descamps et Laure Quennouelle-Corre dir., Une fiscalité de guerre ? Contraintes, innovations, résistances, Paris, CHEFF, p. 248-264. 

2018. « Comment imposer les bénéfices sans normaliser les règles comptables ? Les premiers pas de l’impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux en France », in Stéphane Trebucq, Yves Levant (coord.), Théorie comptable et sciences économiques du 16 au 21e siècle. Mélanges en l’honneur du professeur Jean-Guy Degos, Paris, L’Harmattan, p. 121-132.

2018. « Le développement de la police du rail, l’exemple de la Compagnie du chemin de fer du Nord », in Céline Regnard, Laurence Montel, Anne Conchon (dir.), Policer les mobilités en Europe et aux États-Unis du XVIIIe siècle à nos jours, Paris, Éditions de la Sorbonne, p. 31-50.

2017. « La Compagnie du chemin de fer du Nord ou la forteresse assiégée (1919-années 1930) », in Martial Liber et Sylvain Shirmann (dir.), La commission centrale pour la navigation du Rhin. Histoire d’une organisation internationale, Paris, l’Harmattan, p. 79-100.

2017. « Apprendre le geste : introduction », in Didier Bouillon, André Guillerme, Martine Mille et Gersende Piernas (dir.), Gestes techniques, techniques du geste, Villeneuve d’Ascq, PUS, p. 43-48.

2017. « Comptabilité et fraude fiscale avant la normalisation (1914-1940) », in Jean-Paul Barrière, Régis Boulat, Alain Chatriot, Pierre Lamard et Jean-Michel Minovez (ed.), Les trames de l’histoire : entreprises, territoires, consommations, institutions. Mélanges en l’honneur de Jean-Claude Daumas, Besançon, Presses universitaires de Franche Comté, p. 591-599

2017. « La naissance du service de vérification comptable en France (1933) ou la confiance déçue ? », in Mathieu Floquet, Pierre Labardin, Yves Le Van (dir.), L’histoire comme méthode pour comprendre le management. Mélanges en l’honneur du professeur Marc Nikitin, Paris, L’Harmattan, p. 247-260.

2016. “La main invisible du patronat français sur la normalisation des comptabilités privées (1943-1969)”, in Danièle Fraboulet, Michel Margairaz, Pierre Vernus (dir.), Réguler l’économie. L’apport des organisations patronales, Rennes, PUR, p. 255-263.

 2016. « Territoires et industries sous la contrainte : le Syndicat des fabricants de toiles d’Armentières », in Françoise Berger, Pierre Tilly, Béatrice Touchelay et Michel Rapoport (ed.), Industries, territoires et cultures en Europe du nord-ouest mélanges en l’honneur de Jean-François Eck, Roubaix, ANMT, p. 147-155. 

2016. “Introduction: The social sciences of quantification in France: an overwiew”, with I. Bruno and F. Jany-Catrice, p. 1-14; “Private accounting, statistics and national accounting in France: a unique relationship (1920-1960s)”, p. 139-149; “Statistical argument; construction, uses and controversies. Prices and purchasing”, with A. Gély, B. Sujobert, p. 161-171, In Isabelle Bruno et Florence Jany-Catrice, Beatrice Touchelay (ed.), The Social Sciences of Quantification: From Politics of Large Numbers to Target-Driven Policies, Springer.

2016. « Mesurer l’inflation, un processus délicat. L’exemple de l’INSEE durant les années 1970 », in Michel-Pierre Chélini et Laurent Warlouzet (ed.), Calmer les prix. L’inflation en Europe dans les années 1970, Paris, Presses de Sciences Po, p.79-94 

2016. « L’épuration au lendemain du second conflit mondial : taxation et confiscation des profits illicites dans la France du Nord (1944-1963) », in Robert Vandenbussche (ed.), L’épuration en Belgique et dans la zone interdite (1944-1949),IRHiS, n° 55, p. 9-30. 

Articles de revues

2021. Avec Léo Heuguebart, « Inégalités territoriales de santé et finances publiques, l’exemple de la maladie de Crohn dans le nord de la France », in Beauvironnet E. et Boudet J-F. (dir.), Les finances publiques (re)définies par l’espace.Géographie et Finances publiques, Revue Pyramides, Centre d’études et de Recherches en Administration Publique, Bruxelles. https://journals.openedition.org/pyramides/

2021. Avec Isabelle Chambost, « Les figures de l’État-actionnaire : quand l’État devient banquier », in Hadrien Coutant, Scott Viallet-Thévenin (dir.) Les figures de l’État actionnaireRevue de la Régulation. journals.openedition.org/regulation/18823

2020. Participation au numéro spécial Revues en luttes de la Revue française de socio économie consacré à la déconstruction de l’État social, avril.

https://www.cairn.info/revue-francaise-de-socio-economie-2020-en%20lutte.htm

2020. Avec Pierre Tilly, « Les débuts de la mutualité dans le Nord de la France et en Belgique, accommodation ou résistance à la mise au travail industriel ? », Revue du Nord, Tome 102, n°435.

2018. « Fraude contrefaçon et contrebande, quelques constantes », Gestion & Finances Publiques n°3/2018, mai-juin, p. 43-49.

2018. Avec Anne Fretel et Marc Zune, « Éditorial. Contrôler les chômeurs : une histoire qui se répète (forte de ses croyances et à l’abri des réalités) », Revue Française de Socio-Économie, vol.  20, n° 1, p. 9-25.

2017. « Éditorial », Comptabilités [En ligne], 9 | 2017, mis en ligne le 08 février 2017 - URL : journals.openedition.org/comptabilites/2253.

2017. « Salariés sans ouvrage, entreprise sans ressources, comment survivre à Lille sous l’occupation allemande (1914-1918) ? », Entreprises, entrepreneurs et travailleurs pendant la Grande Guerre, Guerres mondiales et conflits contemporains, juillet-septembre/267, p. 87-98.

2017. Avec Cheryl Mc Watters, « La comptabilité et l’expertise à l’origine d’un empire industriel : Marcel Boussac et la contribution extraordinaire sur les bénéfices de guerre », Revue du Nord, juillet-septembre, p.629-643. 

2016. “André-Adolphe Brunet (1906-1996), une carrière d’inspecteur des finances consacrée à la comptabilité privée” InLes professeurs du Cnam et la comptabilité : des économistes aux gestionnaires (1819-1993)Cahiers d'histoire du Cnam, vol 6, 2e semestre, p. 35-55.

http://technique-societe.cnam.fr/les-professeurs-du-cnam-et-la-comptabilite-des-economistes-aux-gestionnaires-1819-1993--895525.kjsp

2016. Avec Rouba Chantiri, « De la légitimité des normes comptables.
Transcription de la table ronde du 16 octobre 2015 à Paris-Bercy, Ministère des Finances et des comptes publics », Comptabilités [En ligne], 8 | 2016, mis en ligne le 01 juillet 2016. journals.openedition.org/comptabilites/2050

Recension d’ouvrages

A paraître

Olivier Martin, L’Empire des chiffres, Paris, Armand Colin, note de lecture pour La vie des idées, en cours, diffusion novembre 2022. 

Publiées

2021. Julien Demade, Produire un fait scientifique. Beveridge et le Comité international d’histoire des prix, Editions de la Sorbonne, 2018, note critique Histoire et Mesure, vol. 25 n°2 Inquantifiables fonctions publiques, p. 247-256. 

2021. Eli Cook, The pricing of Progress: Economic Indicators and the Capitalization of American Life, Harvard University Press, 2017, Sociologie du travail, vol. 63 - n° 3. https://doi.org/10.4000/sdt.39824

2018. Christian Schnakenbourg, « L’usine Gardel (1870-1994). Histoire d’une survivante », Bulletin de la Société d’Histoire de la Guadeloupe, n° 171, mai-aout 2015, dans Outre-Mers, Revue d’histoire, T. 106, n° 398-399, p. 316-319.

 

Dernière émission radio

France culture : « On n’arrête pas l’éco » : L’inflation, un indice très politique, avec Florence Jany-Catrice, 2 mars 2020. www.franceculture.fr/emissions/entendez-vous-leco/entendez-vous-leco-emission-du-lundi-02-mars-2020

 

Webinaire

« Les impôts de guerre », intervention au séminaire organisé par l’AFHE, « Finances publiques et approvisionnement en sortie de crise : regard sur le passé », modérateur Alain Chatriot (Sciences Po Paris, Centre d’histoire), 28 mai 2020  

https://afhe.hypotheses.org/13628

Bilan des travaux de recherche (2016-2021) 

Depuis ma thèse de doctorat d’histoire mes travaux concernent l’histoire des chiffres comme outils de gouvernement et de gouvernance, l’histoire de leur fabrication, de leurs producteurs et de leurs usages. Ils abordent ces chiffres de façon critique, comme y invite l’approche sociohistorique derrière Alain Desrosières et Théodore Porter, en pointant leur proximité au pouvoir, comme le souligne Alain Supiot et d’autres, les tensions qu’ils suscitent ainsi que leurs limites. Ce sont d’abord les chiffres publics, avec les statistiques est leurs institutions (thèse de doctorat), puis les chiffres privés, avec la comptabilité des entreprises et les professions comptables (HDR) qui retiennent mon attention. L’échelle est française et la période est contemporaine. L’élargissement de mon champ de recherches au patronat (dirigeants d’entreprises et groupe de pression), puis aux impôts, particulièrement aux impôts de guerre, et à la fraude prolongeait cette approche du chiffre conçu comme un langage commun, comme le pivot des relations entre autorités économiques et politiques et  « société ». 

Mon élection comme professeure à l’Université de Lille il y a dix ans m’a incité à élargir ma focale pour accorder une attention plus particulière à l’échelle régionale et locale. Mon attention s’est portée sur le Nord de la France et ses voisins immédiats (Flandre et Wallonie), sur la configuration particulière de ces régions frontalières, pivots des échanges intra et extra européens (d’où mon engagement dans les recherches sur les ports et leurs hinterlands, puis sur les frontières et la fraude). Je me suis intéressée aux mécanismes de l’industrialisation  et de la désindustrialisation et à leurs effets économiques, sociaux et en terme de pollutions et de santé publiques et j’ai encadré plusieurs travaux d’étudiants de tous niveaux sur ces thématiques. Cette ouverture a été décisive pour m’inciter à croiser les échelles d’analyse (macro-méso et micro) et elle a renforcé ma conviction de la nécessité du croisement des approches disciplinaires. 

En 2014, ma rencontre avec Corinne Gower, épidémiologiste du CHU de Lille, responsable du registre EPIMAD (inventaire des diagnostics de Crohn dans le Nord de la France depuis 1998) venue présenter les cluster de Crohn dans la région à un séminaire que j’organisais sur la statistique a été décisive. A sa demande, j’ai introduit les SHS dans l’équipe de médecins, statisticiens, épidémiologistes soutenue par le CHU et par la Fondation Digestscience pour rechercher dans les transformations de l’environnement les causes de la maladie de Crohn, en 2015-2016. La greffe n’a pas été facile mais elle est réussie. L’équipe de SHS s’est étoffée, on y compte désormais des géographes et des sociologues, plusieurs post-doc. et chargés de recherches. Cette synergie a conduit à la sélection du projet Pilote « Santé environnement » en 2019, dont « l’équipe Crohn » est un moteur, par l’I-Site Université de Lille, et qui permet de recruter un doctorant d’histoire en 2019 (Léo Heuguebart) qui consacre sa thèse à la recherche des causes environnementale de la maladie de Crohn. Cette synergie a également conduit au succès du dépôt d’une ANR en 2020 intitulée CROPS qui permet d’embaucher un ingénieur d’études spécialiste de l’environnement et de la gestion des territoires pour monter une base de données historiques sur les pollutions des clusters en 2020-2021. Mon implication dans cette équipe valorise à la fois mon expérience d’historienne, mon intérêt pour le terrain régional et ses caractéristiques socio-économiques et les acquis de mes recherches sur la fabrication et les usages des chiffres. Nous envisageons désormais d’approfondir l’examen des archives, de diversifier les sources (mobilisation de forums de malades en collaboration avec l’association F. Aupetit)  et d’élargir le cadre géographique de la recherche. L’ouverture aux associations, aux problèmes de pauvreté et de santé publique trouve un prolongement dans cette recherche collective des causes de la maladie de Crohn. Mon intégration au comité d’histoire de l’INSERM, comme chercheuse invitée depuis 2020, montre l’intérêt suscité par la démarche nordiste. 

Hors du cadre lillois, les travaux sur les chiffres publics et privés que j’ai réalisés depuis 2016 ont conduit à des publications : 

- Mes recherches sur la normalisation comptable, soutenues par l’Autorité des Normes Comptables et par le Conseil supérieur de l’ordre des experts comptables, et plus récemment les travaux collectifs menés sur la fraude ont donné lieu à des publications (1)[1], Fraude, Frontière et Territoire, CHEFF, 2019, étant la dernière. 

- Les séminaires lillois sur les statistiques mis au point avec Florence Janis-Catrice et Isabelle Bruno, ont conduit à une publication chez Springer en 2016 (2). La réflexion se prolonge à travers des articles, sur les indices de prix par exemple, et à travers des interventions communes (France culture 2020 avec F. Jany-Catrice), sans support institutionnel. 

- Le séminaire « Chiffres publics, chiffres privés » organisé avec Anne Conchon et Michel Margairaz, Université de Paris1 et avec Fabien Cardoni, IGPDE, a donné lieu à un manuscrit qui va être publié par les PUR en 2022 (3)

- Mes recherches sur les producteurs des statistiques françaises et mon intégration au projet de collecte des témoignages des statisticiens par le CHEFF et l’IGPDE ont conduit à la publication en 2019 de l’anthologie Hommes et femmes de l’Insee (en ligne site IGPDE). 

- Enfin, les études sur le contrôle bancaire soutenues par la Société générale et menées en collaboration avec Isabelle Chambost et Jean-Luc Mastin conduisent à la publication de plusieurs articles (Revue Régulation et HES) ainsi que d’un ouvrage collectif qui sera publié en 2022 aux Presses universitaires du Septentrion.

Ce qui caractérise mes activités de recherche depuis cinq ans est leur internationalisation à travers ma participation à des colloques (4) congrès et séminaires à l’étranger et aussi pour consulter des archives. J’ai commencé à former un réseau de chercheurs intéressé par l’histoire des statistiques coloniales, en particulier à l’occasion des différents séminaires dans lesquels j’ai été invitée à présenter mon projet en 2019 à Sciences Po Paris (5), à l’Institut Marc Bloch de Berlin (6) et à l’Université de Lausanne (7). Les échanges constructifs qui ont suivis ma conférence sur le service de statistiques français de la période contemporaine organisée par la Royal Society of Statistics (RSS) à Londres en 2018 (8) ou bien dans le cadre d’un colloque sur l’histoire des sciences en 2017[2], m’ont convaincu de l’intérêt porté par les historiens de la statistique et par les statisticiens souvent retraités sur la statistique impériale. L’implication de la RSS britannique au projet de recherche sur les statistiques impériales, élargi à l’empire britannique, permettrait de trouver des témoins de la fabrication de ces statistiques. Je souhaitais prolonger ces échanges en organisant moi même un séminaire sur les statistiques impériales à Lille ou à Paris en 2019-2020, mais les conditions sanitaires ne l’ont pas permis. 

Les séminaires réguliers organisés avec Emmanuelle Sibeud, Université de Paris8, au Musée du Quai Branly (« Chiffrer et déchiffrer les empires 19-20e siècle ») en 2021-2022, puis au Campus Condorcet l’année suivante et le colloque international que nous allons organiser avec Jeronimo Miguel Bandeira, Université Coimbra (Portugal) spécialiste des études postcoloniales, et Gareth Austin, Université de Cambridge (GB) en juillet 2022 (Labour on the scale of empires) visent à consolider, à élargir le réseau et à attirer de jeunes chercheurs.

Cette internationalisation stimule mon projet de recherche sur les statistiques des empires.

Les cinq dernières années ont été l’occasion d’ouvrir le cadre géographique de mes travaux pour croiser les expériences nationales de la construction et des usages des chiffres et analyser leurs effets en terme de répartition des richesses et du pouvoir. Ma participation régulière à plusieurs colloques internationaux (World Economic History Mondial Congress -WEHC[3], ou les meeting et congrès quadri annuels de la Social Sciences History Association – SSHA à Chicago[4], par exemple) m’a convaincu de la nécessité de mieux comprendre le rôle des statistiques dans les processus de domination économique et politique à l’échelle mondiale. J’ai commencé à travailler sur la fabrication des statistiques coloniales de la période contemporaine pour trois empires (belge, britannique et français). Une mission de trois semaines aux archives de Hanoi en 2015 (Centre n°1 des Archives nationales du Vietnam), plusieurs séjours d’études aux Archives nationales de Grande-Bretagne (Kew), dans les fonds des archives coloniales belges (ministère des Affaires étrangères à Bruxelles –fonds en cours de transfert aux Archives du Royaume de Belgique), en Suisse (archives du BIT et pour celles qui ne sont pas en ligne, de la SDN, Genève) et en France (ANOM, Aix-en-Provence) ont permis de rédiger un premier texte publié en anglais comparant les services de statistiques coloniales britanniques et français (9). Grâce à ma délégation CNRS cette année, je vais consulter des archives sur le continent africain (Archives du Nigéria, Ibadan ; Archives nationales du Sénégal, Dakar séjour prévu en avril 2022…).

Mon ouverture à l’histoire croisée des statistiques me permet également d’impulser un réseau de jeunes chercheurs qui, autour de Léa Renard (Institut Marc Bloch Berlin), Laure Piguet (Université de Genève), de Fanny Malègue (INED Paris) ou d’Annick Lacroix (Université de Nanterre) font des statistiques et du monde colonial et post colonial un objet d’étude central et se retrouvent dans le projet ANR « Compter en situation coloniale » (COUNT) que je coordonne (voir CV). 

La découverte d’une série d’archives inédites sur les statistiques aux ANOM en 2018 et le sondage que j’ai pu effectuer, ma volonté de faire classer ces fonds et d’élargir l’approche à d’autres archives, (pour la France : archives d’entreprises aux Archives du monde du travail de Roubaix, archives patronales à Marseille, et archives bancaires à la Banque de France, archives du contrôle aux ANOM et archives des territoires décolonisés en particulier) vise à renforcer la compréhension du processus de fabrication et des usages des statistiques et des chiffres comptables, en contexte colonial/impérial, et de leur impact à plus long terme sur la dépendance économique des nouveaux États devenus indépendants. 

Ma contribution récente à un manuel de préparation aux concours dirigé par Isabelle Surun, spécialiste de l’histoire de l’Afrique contemporaine, , montre aussi que mes compétences sont désormais reconnues parmi celles des « spécialistes » de l’histoire économique coloniale, du moins pour ce qui concerne les statistiques et les productions (10).

La réussite du prohjet ANR déjà évoqué et le dépôt d’un ERC Advanced en août 2021 (« Grasping the colonial fact through numbers. Colonial and postcolonial statistics in the Belgian, British and French former Empires in Sub-saharan Africa 19-20th Century » - COUNT), stimulé par les rapports encourageants obtenus lors du dépôt précédent d’aout 2019 (« A New History of the Process of Domination through Colonial and Postcolonial Statistics : Belgian, British and French former Empires 19-20th Century » - PROOF), je suis alors dans les premiers recalés pour passer en étape 2, participent au bilan de ces cinq dernières années.

 

 

 



[1] Les numéros entre parenthèses renvoient au 4) Publications/Communications les plus marquantes. 

 

[2] Ainsi, « Statistique, contrôle, croissance et développement : leçons des mondes coloniaux britanniques et français (XIX-XXe siècles) », communication à la session : Economic Growth, Science and Technology in National or/and Global Contexts: XVIIIth-XXIst Centuries, Luiz Carlos Soares org., 25e Seminário Nacional de História da Ciência e da Tecnologia, Rio de Janeiro (Brésil), juillet 2017.

[3] Par exemple, “Data without use or user: in the Origin of the modern statistics 18-19th. C.?” communication à la session "Deciphering the Economy: Numbers and their Rationalities in the longue durée, 12 th-19th century", Cheryl Mc Watters et Pauline Gaffier-Lemaigre coord., XVIIIth WEHC “Waves of globalization” Boston (USA) – August 2018.

[4] Par exemple, « Colonial and Postcolonial Statistics of the Belgian, British and French Empires, or the Figures of the World (19th-20th Century) », Session “State-building in Modern Colonial Empires”, SSHA Congress, Chicago, november 2019.

PRIX - DISTINCTIONS

Prix André Conquet d’Histoire Economique décernés par l’Association des Anciens Présidents de CCI et CRCI, pour «L’Etat et l’Entreprise, Une histoire de la normalisation comptable et fiscale », Rennes, PUR, 2011.  

Mention spéciale au prix d’histoire de l’Académie François Bourdon pour le manuscrit d’HDR Chiffres, entreprises et État dans la France du XXe siècle, entre histoire économique, histoire politique et histoire sociale décernée à titre exceptionnel « pour la qualité du travail de synthèse en histoire de la comptabilité », mai 2010, ENSAM de Cluny (71), www.afbourdon.com

Prix Maurice Cozian décerné aux troisièmes journées internationales « Fiscalité, Droit et Gestion » pour la communication sur : « Pressions fiscales et pressions législatives en faveur de la réglementation des comptabilités privées en France, une convergence avérée et inopportune ? », Bordeaux, juin 2010.