Beatrice Touchelay

Professeure des universités - Histoire contemporaine
CNU : SECTION 22 - HISTOIRE ET CIVILISATIONS: HISTOIRE DES MONDES MODERNES ET CONTEMPORAINS
beatrice_touchelay.jpg

Beatrice Touchelay

Professeure des universités - Histoire contemporaine

Axes de recherche

Principaux axes de recherche

Mes travaux portent sur l’histoire économique et sociale de la France et du monde industrialisé contemporain (XIX-XXe siècle). Les termes fédérateurs qui paraissent le mieux les cerner sont ceux de chiffres et gouvernance /chiffres et contrôle. Chiffres réunit statistique et comptabilité, perçus comme des constructions pouvant éventuellement servir d’outils de gouvernement et de contrôle et dont l’élaboration et les usages sont au cœur de mes recherches. Je n’exclus pas les chiffres qui auraient d’autres vocations que gouverner, encadrer, classer ou contrôler considérant que la statistique et la comptabilité peuvent aussi avoir d’autres finalités, ou bien n’en avoir aucune.

Je poursuis l’idée de déposer un projet auprès de l’IUF en 2018 pour mettre à profit mon actuel CRTC. Ce projet porterait sur la statistique coloniale (statistique économique : industrie et main-d’œuvre) perçue comme un instrument d’encadrement économique des territoires. Les relations qui sont en train de s’établir autour de ce projet me poussent aussi à tenter de former un MRSEI (montage de projet de recherche européen).

Ce projet fédère les quatre axes de mes recherches en l’ouvrant au monde colonial :

Axe 1. L’histoire du contrôle et de l’impôt, au cœur de l’histoire des relations entre l’État, les organisations patronales, les entreprises et les citoyens.

Le parallélisme entre la mise en place des systèmes fiscaux « modernes » (principe déclaratif, progressivité, administration étoffée) et le développement de la fraude pose la question de la possibilité du contrôle et de la connivence/ complicité des élites politiques et économiques.

Il s’agit de cerner les étapes et de trouver les moteurs et les freins de l’organisation du contrôle des déclarations fiscales à partir de l’introduction de l’impôt moderne en 1914. L’histoire de la contribution extraordinaire sur les bénéfices de guerre, qui est le premier impôt sur le bénéfice introduit en France, celle du contrôle fiscale, celle de la fraude et des moyens mobilisés pour la combattre constituent les axes essentiels de cette thématique. Elle cherche à éclairer la lente définition d’un « langage commun », d’une convention basée sur des langages (statistiques ou comptables) permettant à la fois à l’État (directions ministérielles et administrations économiques, financières et fiscales pour l’essentiel), aux responsables des entreprises privées et à leurs représentants (organisations patronales et forces politiques) d’instaurer un système fiscal efficace (qui reste à définir). Je souhaite développer cette approche dans une perspective transfrontalière et comparatiste. Prolongeant un programme de recherches menées dans le Nord depuis plusieurs années, programme soutenu par la MESHS de Lille, j’ai organisé un colloque intitulé « Fraude Frontières et Territoires » en collaboration avec l’IGPDE en novembre 2017 – Paris direction des Douanes et ministères économiques et financiers - Bercy dont les actes seront publiés en 2019.

Un autre aspect de cette recherche sur le contrôle concerne la mise en place du contrôle bancaire en France entre la formation des banques commerciales (années 1880), les nationalisations et l’organisation de l’encadrement du crédit à la Libération. Cette recherche est soutenue par la Société Générale dans le cadre d’une convention signée en 2015. Elle réunit Isabelle Chambost (sciences de gestion CNAM), Matthieu de Oliveira (histoire contemporaine Université de Lille) et Jean-Luc Mastin (histoire Université Paris8).

Axe 2. L’histoire (acteurs, institutions, pratiques et enjeux) de la statistique publique

L’histoire (acteurs, institutions, pratiques et enjeux) de la statistique publique perçue comme une convention ; l’histoire de la mesure, de l’évaluation des richesses, de sa répartition et des détournements qu’elle subit... Mes projets récents cherchent à replacer cette histoire dans celle des transformations des modes de gouvernement des sociétés. Expliquer l’émergence des big data et montrer en quoi et comment elles « concurrencent » la statistique, revenir sur la réalité du ‘gouvernement par les nombres’ en sont le pivot.

L’histoire de la statistique publique est particulièrement révélatrice de l’intérêt de l’État, et plus largement des acteurs économiques, pour la ‘réalité’ économique. Elle montre que, si les diatribes d’Alfred Sauvy concernant la navigation à vue des gouvernants de l’entre deux guerres méritent d’être nuancées, les réticences de l’opinion et des dirigeants politiques et économiques face à l’installation d’un puissant système de statistique publique en France restent très vives jusqu’à la fin des années 1950. Éclairer les manifestations et les effets de l’insubordination statistique, de la défense du secret, dans la France contemporaine, chercher à expliquer les résistances, à retracer leurs étapes sont d’autres axes de mes recherches. Je m’intéresse également aux circulations des idées et des pratiques statistiques à l’échelle internationale entre le XIXe (naissance d’une internationale statistique avec Quetelet, les congrès et associations), la formation des institutions internationales (SDN et BIT) et l’impact de leurs travaux sur les transformations des systèmes nationaux de statistique et la Seconde guerre mondiale. Ces circulations apparaissent en particulier dans la construction de la statistique coloniale, que je suis en train d’étudier.

Le CRTC obtenu ce semestre me permet de commencer à dépouiller les archives d’Aix-en-Provence (ANOM), de Bruxelles (ministère des Affaires étrangère-fonds colonies), de Genève (fonds BIT enquêtes main d’œuvre en particulier) et de Londres (AN britanniques) sur la mise en place des services de la statistique coloniale. L’idée est celle d’une approche croisée.

Axe 3. Les statistiques coloniales et post coloniales

Une recherche organisée en trois directions :

1) Projet ERC COUNT aout 2021 (évaluation en cours)

2) Projet ANR COCOLE (Compter en situation coloniale. Territoires français d'Afrique sub-saharienne)

2021-2025

- Objectifs et hypothèses

Objet. À travers l’étude de la fabrication et des usages des chiffres comptables et des statistiques économiques produits par les administrations coloniales (El-Machat, 2009) et par les entreprises dans l’Afrique sous domination française (départements algériens, protectorats d’Afrique du Nord, territoires sous mandat et colonies) entre le début de la conquête de l’Algérie (début XIXe siècle) et les indépendances (années 1960), le projet entend pointer les spécificités des chiffres coloniaux (produits par les autorités coloniales et qui informent sur les flux et les ressources disponibles), pour interroger la place de l’État et celle de la quantification dans le processus de colonisation. 

Hypothèse centrale et question scientifique. Faisant l’hypothèse du caractère relationnel de la « situation coloniale » pour dépasser le schéma binaire colonisateur/colonisé (Balandier, 1951), le projet vise à préciser dans quelle mesure ces chiffres coloniaux contribuent à l’asymétrie du rapport de force entre ces deux catégories (Memmi, 1967). Il entend aussi montrer comment ces chiffres fondent une nouvelle expertise (Blais, Fredj et Sibeud, 2013) et comment ils interviennent dans la gestion des territoires. Le projet interroge également les héritages des procédés de quantification au moment des indépendances. 

Objectifs. La recherche poursuit six objectifs : 1) Savoir ce que les chiffres nous apprennent de la relation coloniale ;2) Préciser en quoi ils contribuent à une certaine connaissance des territoires, ainsi qu’à leur organisation, à leur « mise en valeur », à la répartition de leurs richesses et à leur inscription dans la hiérarchie économique et financière mondiale ; 3) Détailler le rôle des producteurs et des prescripteurs de chiffres en métropole et dans les colonies (échelons administratifs, entreprises et banques coloniales, corps de contrôle, enquêteurs et « enquêtés »), montrer comment ces derniers construisent ces données et expliquer les enjeux, les tensions et les limites de leur collaboration ; 4) Analyser l’impact de la production et de la diffusion des chiffres et des classifications qu’ils introduisent en métropole et dans l’Afrique colonisée (Samuel, 2016 ; Touchelay, 2021) ; 5) Offrir à la communauté scientifique un inventaire des archives et de la documentation disponibles en France et en Afrique francophone sur la façon de compter en situation coloniale ; 6) Comprendre les mécanismes de la transmission de l’information sur l’Afrique colonisée à différentes échelles (internationale, fédérale, étatique, régionale, entreprise, inter-individuelle). Une attention particulière sera portée à la contribution des colonisés à la fabrication des données (Surun, 2018). Il s’agit à la fois de mieux comprendre ce que compter veut dire, d’interpréter les conventions statistiques (Desrosières, 1993 et 2000) et comptables en situation coloniale, de montrer comment et en quoi l’empire des nombres éclaire le processus de colonisation, comment il y contribue et comment il participe aussi au « colonial gaze », au prisme déformant et déformé que les administrations ont des territoires colonisés, et plus largement de leur propre pouvoir (Tiquet, 2017).

Centrée sur l’empire français en Afrique, notre démarche viendra nourrir les recherches internationales sur l’histoire des statistiques et des pratiques comptables en mobilisant la documentation et les archives des anciennes colonies (comme celles de l’AOF conservées par exemple aux Archives nationales (AN) du Sénégal et aux ANOM et celles des administrations et des entreprises coloniales conservées en France). L’équipe sera sensible aux approches croisées et aux expériences des autres empires (Serra, 2014), dont les spécialistes seront invités aux séminaires annuels du consortium, et elle communiquera autant que possible dans des congrès internationaux. Notre approche des statistiques officielles (Axe 1) et du travail (Axe 3) produites par les administrations de métropole et des colonies et celle des chiffres privés, banques et institutions financières (Axe 2) et milieux économiques (Axe 4) est à la fois pluridisciplinaire et critique. Elle produira quelques études de cas (Algérie, AOF et futur Sénégal, Madagascar, Tunisie), un inventaire de l’ensemble des ressources archivistiques et documentaires mobilisées par le projet (Axe 2) et un inventaire de la documentation statistique et comptable des milieux coloniaux (Axe 4) mobilisés par le projet, une base de données des prix de revient de deux produits coloniaux emblématiques de l’exploitation coloniale (caoutchouc et phosphates) (Axe 4), l’amorce d’une base de données des bilans agrégés des plus grandes banques (Axe 2)et la formation d’un réseau de correspondants, jeunes chercheurs (masters et doctorants), archivistes et documentalistes en France, Europe et Afrique francophone. 

 

3) Séminaires "Chiffrer et déchiffrer lee empires"

2021-2023 avec Emmanuelle Sibeud, Université Paris 8 IDHE.S

Musée du Quai Branly Paris 

 

Les interprétations économétriques des effets de la domination coloniale moderne fondées sur les statistiques coloniales et les recherches qui interrogent les interactions entre les empires coloniaux, les populations colonisées et les institutions internationales, suscitent un intérêt renouvelé pour la production statistique impériale. Celle-ci reste pourtant mal connue. L’objectif de ce séminaire est d’approfondir la réflexion et les connaissances sur les liens entre les statistiques produites en situation coloniale et à l’échelle impériale et la domination à partir de recherches en cours et en revenant sur l’histoire de la production statistique depuis le XVIII e siècle. Quelles sont les pratiques statistiques des empires coloniaux du XIXe et du XXe siècle ? Comment ceux-ci forment-ils leurs statisticiens ? Qui participe à la collecte des données et quels sont les objets de prédilection de celle-ci ? De quelle(s) manière(s) cette production statistique construit-elle du lien ou, à l’inverse, marginalise-t-elle et exclue-t-elle certains groupes ? Quel(s) rôle(s) joue-elle dans les territoires colonisés ? Quelle est la contribution de ces pratiques impériales à la généralisation des statistiques à l’échelle du monde depuis deux siècles ? Comment s’approprier a posteriori ces données, souvent brandies par ceux et celles qui souhaitent faire des bilans définitifs de la colonisation et des empires coloniaux de l’époque contemporaine, soit du XVIIIe siècle à nos jours. 

Le séminaire associera des séances de présentation de recherches classiques et inédites analysant le rôle joué par les statistiques coloniales à différents moments (conquête des territoires, transformations des rapports de domination, mobilisation des populations et des ressources au moment des guerres, des crises, politiques de coopération) et interrogeant de façon critique leur capacité à influencer, sinon à guider les décisions ; des séances de formation générale sur les évolutions récentes des recherches sur les empires coloniaux (présentation de la nouvelle impériale, des approches quantitatives récemment réinvesties par certains économistes, mise en commun des bibliographies de travail sur les différents empires, etc.) et des séances plus spécifiques de formation à l’histoire des statistiques et de présentation de fonds où sont conservées des séries statistiques coloniales.

liens pour accéder aux séance à distance (Zoom)

Sujet : Séminaires "Chiffrer et déchiffrer les empires" 

Heure : 5 nov. 2021 09:30 AM Paris

        Chaque semaine le Vendredi

5 nov. 2021 09:30 AM 

19 nov. 2021 09:30 AM

3 déc. 2021 09:30 AM

17 déc. 2021 09:30 AM

28 janv. 2022 09:30 AM

11 févr. 2022 09:30 AM

11 mars 2022 09:30 AM

25 mars 2022 09:30 AM

8 avr. 2022 09:30 AM

15 avr. 2022 09:30 AM

 

 

 

univ-lille-fr.zoom.us/j/92272461817

Code secret : Chiffrer

 

Axe 4. L’histoire et les enjeux de la normalisation comptable

L’histoire et les enjeux de la normalisation comptable et des professionnels de la comptabilité privée qui permettent en principe d’élaborer et de diffuser des informations sur les activités productives ; l’histoire de la création du délit de fraude, des frontières entre légalité et illégalité, la comptabilité étant un moyen de soustraire des revenus à l’impôt. Cette histoire aborde le chiffre comme un instrument de la décision à l’échelle micro et méso économique. Elle s’interroge sur les moteurs, les freins et les enjeux de la production de normes. Elle concerne aussi l’histoire de la profession comptable perçue comme un intermédiaire entre l’entreprise et son environnement, le rôle des organisations patronales, des ministères, secrétariats d’État ou sous-secrétariats d’État, les rivalités entre le secteur public et le secteur privé... Les transformations induites par l’affirmation actuelle des normes internationales, leurs motifs et leurs effets sur le sens même de la normalisation constituent un terrain pour lequel l’alliance avec les spécialistes des sciences de gestion est aussi indispensable que le regard de l’histoire. Une convention avec l’ANC sur la légitimité des normes comptables qui vient de s’achever par la remise d’un rapport final, vise à éclairer ces points https://www.academia.edu/35558959/De_la_légitimité_des_normes_comptables_-_Rapport_pour_lAutorité_des_normes_comptables

Axe 5. Approche économique et sociale des anciens bassins industriels de l’Europe du Nord Ouest

Un quatrième axe s’est ouvert depuis mon élection à l’université de Lille qui aborde des perspectives plus micro et méso économiques et sociales. Cet axe prend davantage en compte les territoires et leurs frontières, leurs habitants (conditions de vie et de travail, santé, migrations, etc.), les richesses naturelles (environnement, pollutions), les réseaux de circulation et de transports.

Mon implication depuis trois ans dans une recherche collective et pluridisciplinaire sur la maladie de Crohn portée par l’inserm-Lille, une équipe du registre epimad et le CHU de Lille élargit mon approche à celle de la santé et des pollutions. Je suis chargée d’établir un guide/inventaire des sources permettant de trouver les origines de la maladie dans l’environnement et dans les trajectoires et les généalogies des personnes atteintes. 

Cette ouverture permet à la fois de valoriser les importants fonds d’archives disponibles dans les Hauts-de-France, de répondre aux souhaits des étudiants désireux de faire des recherches sur place et sur leur propre histoire, d’établir des liens avec les représentants d’institutions (associations, centres de recherches, etc.) régionales ou nationales en liens avec les questions de santé, d’environnement et de travail ainsi qu’avec des collègues étrangers qui partagent les mêmes intérêts. Je suis en train d’organiser une équipe de recherche regroupant plusieurs laboratoires d’Europe du Nord Ouest sur un projet IMAGINING consacré aux images de l’industrie qui pourrait permettre de réunir mes recherches sur les statistiques (industrielles en particulier) et d’autres études/archives sur les représentations de l’industrie dans des bassins industriels comparables (britanniques, belges, allemands et français).  

ANIMATION DE LA RECHERCHE

Coordination de programmes de recherches

 

 

Projets-conventions majeures

- en cours

2021-2025 Coordinatrice du projet ANR "Compter en situation coloniale" COCOLE

2020-2024 Participation au projet ANR CROPS coordonné par Annabelle Deram (université de Lille CHU) : «Santé et environnement"

2019-2023 coordonatrice équipe SHS du projet I-Site Highlighting EnviROnmental features in epIdemic areas of Crohn’s disease” (HEROIC)

- terminés

2015-2019 Coordinatrice du projet de recherche sur la mise en place du contrôle à la Société Générale

2015-2017 Coordinatrice du projet citoyen « Nouvelles approches de la pauvreté et de l’exclusion dans le Nord-Pas-de-Calais (NAPE)

2017 avec Emilien Ruiz du Projet exploratoire interdisciplinaire et international (PEPS) AAP U. Lille et projet émergent MESHS Lille « Approche globale de la statistique » (AGLOS)[1]

2015-2016 Coordinatrice du projet émergent « Fraude et inégalité en situation transfrontalière » (FRITE) soutenu par la MESHS de Lille

2015-2016 Programme de formation recherche (PFR) soutenu par le Centre interdisciplinaire d’études et de recherche sur l’Allemagne (CIERA) « Entreprises et patrons dans l’économie de guerre » - Première Guerre Mondiale, Hervé Joly et Marcel Boldorf coord. (Lyon 2-Triangle CNRS) :

2015 ANMT Roubaix (février) « Entreprises et patrons dans l’économie de guerre » et Bochum (novembre)       

2016 Université de Mulhouse (mars) « L’économie du Reichsland Alsace-Lorraine entre deux loyautés nationales » et Centre Jean Bosco à Lyon (septembre) « L’économie allemande de la Première Guerre mondiale dans le contexte européen »

2012-2013 Co organisatrice du projet émergent Statistiques et démocratie, avec Florence Jany-Catrice

Communications dans des colloques et congrès, organisations de sessions

COMMUNICATIONS  

  1. « Faire des profits dans le Nord pendant l’occupation allemande, opportuniste ou courte vue ? ». « Vivre sous l’occupation : illégalités, collaboration et résistance », Musée de la Résistance de Bondues, Jan 2018, Bondues, France. 2018. 〈hal-01721747〉
  2. “The Compagnie du chemin de fer du nord and crime on the railways: an everyday history (1846-1937)”. XVIIIth World Economic History Congress « Waves of globalization », Session “Illicit Behavior and Economic Development (18th – 21th Centuries)”, Luiz-Carlos Soares et B Touchelay coord.,, Jul 2018, Boston, United States. 〈hal-01722582〉
  3. ‘Trust as the basis for the standardisation of company accounts?’International Conference of Critical Accounting (ICCA), Apr 2017, New York United States. 〈hal-01721865〉
  4. « Bonheur et malheur au travail ou les frontières de l’indicible – la santé mentale au travail en France et en Belgique au début du XXe siècle »"Frontière territoire de santé et réseau de soin", organisé par l’Institut des frontières et discontinuités, université d’Artois, Jun 2017, Arras, France. 〈hal-01721755〉
  5. “Tax and accounting standardization in France 1914-1965”42nd Annual Meeting of the Social Science History Association (SSHA) Changing Social. Connections in Time and Space, session Public Finance, Nov 2017, Montréal (Québec), Canada. 〈hal-01721862〉
  6. « La mesure de l’indice des prix et ses usages ». Congrès de l’AFEP, panel 'Économie politique la mesure', coordonné par Florence Jany-Catrice, Jul 2017, Rennes, France. 〈hal-01722183〉
  7. « De Francis-Louis Closon à Edmond Malinvaud : du Résistant au Savant à la direction générale de l’INSEE (1946-1983) » et « André Adolphe Brunet, acteur majeur de la diffusion des pratiques comptables normalisées en France entre 1943 et 1965 ». Journées de l'Association d'histoire du management et des organisations (AHMO), Mar 2017, Paris, France. 〈hal-01722185〉
  8. « Statistique, contrôle, croissance et développement : leçons des mondes coloniaux britanniques et français (XIX-XXe siècles) »25e Seminário Nacional de História da Ciência e da Tecnologia, session : Economic Growth, Science and Technology in National or/and Global Contexts: XVIIIth-XXIst Centuries, Jul 2017, Rio de Janeiro, Brazil. 〈hal-01722188〉
  9. « Edmond Malinvaud et l’INSEE, le savant et le politique »Colloque Theory, measurement and expertise : Edmond Malinvaud and the reconfigurations of economic theory, 1950-2000, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Dec 2016, Paris, Francia. 〈hal-01721763〉
  10. " La contribution extraordinaire sur les bénéfices de guerre en action : de l’Isère à l’Ille et Vilaine »cycle "Les Finances, un ministère en guerre, un ministère dans la guerre (1914-1918)" : Une fiscalité de guerre ? Contraintes, innovations, résistances, Dec 2016, Paris, France. 〈hal-01721762〉
  11. « La Compagnie du chemin de fer du nord et la fraude, récit d’une histoire ordinaire (1846-1937) »6e colloque international Fiscalité, Droit et Gestion L’entreprise en crise : regards croisés de la fiscalité, du droit et de la gestion , Oct 2016, Bruxelles, Belgique. 〈hal-01722186〉
  12. « Confidence Betrayed. The consumer price index in France XIX-XXth C. ». 41st Annual Meeting of the Social Science History Association (SSHA) « Beyond Social Science History: Knowledge in an Interdisciplinary World »,session Statistics , Nov 2016, Chicago, United States. 〈hal-01722191〉
  13.  « La confiance au fondement de la normalisation de la comptabilité des entreprises ? » : atelier "Histoire et management public : la confiance en questions", Laurence Morgana et Muriel Le Roux org.,. Colloque international AIRMAP Le management public entre confiance et défiance, Jun 2016, Poitiers, France. 〈hal-01722564〉
  14. « Le développement par hybridation de la statistique coloniale britannique et française (1833-1939) » , Histoires connectés, Empires en miroir : colonialismes britannique et français du XVIIe au XXe siècle, Université de Hong-Kong, May 2016, Hong-Kong, China. 〈hal-01722583〉
  15. « Les monnaies de nécessité ou la grande débrouille dans le Nord occupé (1914-1918) ». colloque international "La théorie de la régulation à l’épreuve des crises", Jun 2015, Paris, France. 〈hal-01722565〉
  16. « La Compagnie du chemin de fer du Nord ou la forteresse assiégée (1919-années 1930) ». Colloque international "La commission centrale pour la navigation du Rhin 200 ans d’histoire", Jun 2015, Strasbourg, France. 〈hal-01722567〉
  17. « Histoire de l’État et statistique, où en est on ?». " Mesures d’impact (social) et impacts des mesures", Illona Delouette et Florence Jany-Catrice (Clersé Lille1) org., MESHS Lille, , Dec 2016, Lille, France. 〈hal-01721759〉
  18. "Indochina and French possessions in Asia Pacific in the French public statistics: a reflection of colonial policy?”congrès international de la Société d’Histoire coloniale française (SHCF), Jun 2014, Siem Reap, Cambodia. 〈hal-01721877〉
  19. “The statistical and accounting figure and its relationship with economic development – an attempt to holistic (XVIII-XX century)”. Symposia 14. Economic Developmente, Science and Technology, 14e Seminário Nacional de História da Ciência e da Tecnologia, Sep 2014, Belo Horizonte Brazil. 〈hal-01721867〉
  20. Avec Etienne Zannis, « La contribution extraordinaire sur les bénéfices de guerre dans le Nord Pas-de-Calais, ou les paradoxes d’une « région martyre » de la Grande Guerre ». La Vallée de la Sambre dans la Grande Guerre, Nov 2014, Maubeuge, France. 〈hal-01722572〉
  21. Avec Jean-François Eck. « Les monnaies de nécessité dans la Nord de la France occupée entre 1914 et 1920, les conditions d’un transfert de souveraineté ? ». Les Banques centrales dans la Grande guerre, Banque de France Paris, Nov 2014, Paris, France. 〈hal-01722569〉
  22. « La perception de la contribution extraordinaire sur les bénéfices de guerre en Bretagne, ou les limites de l’emprise du sentiment patriotique : un cas particulier ? ». La Grande guerre des bretons, université de Rennes2, Archives départementales d’Ille et Vilaine, May 2014, Rennes France. 〈hal-01722574〉
  23. Avec Pierre Tilly. « Le nord de la France et la Belgique, pionniers d’une économie sociale et solidaire comme résistance à l’emprise du marché ? » Rouen berceau de l’économie sociale et solidaire ? Une approche territoriale comparée de la mutualité et de la coopération du XIXe au XXIe siècle , Oct 2014, Rouen, France. 〈hal-01722571〉
  24. "La discrète influence du patronat français sur un outil de régulation : la normalisation des comptabilités privées (1947-1974)". Le rôle des organisations patronales en Europe dans la régulation de l’économie (XIX-XXe siècles), université de Sorbonne – Paris Cité - Paris 13 (Pleïade-CRESC) – université de Panthéon – Sorbonne - Paris I (IDHE.S). , Jun 2014, Paris, France. 〈hal-01722575〉
  25. « La Statistique Générale de la France dans la guerre ». Travailler à l’arrière. 1914-1918, archives départementales de l’Aube, May 2013, Carcassonne, France. 〈hal-01722581〉
  26. « Un siècle d'indice des prix de détail français ». Les politiques du chiffre : Entre "managérialisation" du politique et politisation du Management, Paris ESCP Europe Campus, Oct 2013, Paris, France. 〈hal-01722576〉
  27. Avec Florence Jany-Catrice. « Statistique publique et pouvoir politique en France au XXe s. des relations singulières »38e congrès de la Social Science History Association (SSHA), Atelier: “Power in Numbers: Organizing National Statistical Offices », Nov 2013, Chicago, United States. 〈hal-01722584〉
  28. « L’indice des prix de détail en France est il soluble dans le compromis néolibéral du tournant du XXe siècle ? »Construction et usages des indicateurs statistiques, Université d’Amiens , May 2013, Amiens, France. 〈hal-01722580〉
  29. “French accounting normalization during the 20th Century”. 3e international conference on Luca Pacioli in accounting history, Faculty of management, Istanbul , Jun 2013, Istanbul, Turkey. 〈hal-01722585〉
  30. Avec Philippe Verheyde. « Faire, défaire et refaire les chiffres »XVIIIe Journées d’histoire de la comptabilité et du management, La magie du chiffre, Mar 2013, La Rochelle, France. 〈hal-01723363〉
  31. « L’État et l’entreprise, une histoire de la normalisation comptable et fiscale »Puissances de la norme, Université d’Orléans – Université François Rabelais de Tours, décembre , Dec 2013, Orléans, France. 〈hal-01723368〉
  32. « Les PME et leurs profits dans la France du XXe siècle, des contribuables et des revenus comme les autres ? ». Le profit dans les PME, perspectives historiques, 19e – 20e siècles », Sep 2012, Neuchâtel, Suisse. 〈hal-01722586〉
  33. « Les pratiques économiques publiques et privées en 1962: des inflexions décisives ?». 1962 : rupture, infléchissement, continuité ? Université Lille 3 IRHiS, Oct 2012, Villeneuve d'Ascq, France. 〈hal-01723349〉
  34. « Closon commissaire de la République ». La reconstruction du Nord-Pas de Calais, Université Lille 3 IRHiS, Sep 2012, Villeneuve d'Ascq, France. 〈hal-01723346〉
  35.  L’INSEE et la mesure de l’inflation adaptation et contraintes », colloque organisé par Marie-Pierre Chélini et Laurent Warlouzet, Université d’Artois, Centre de Recherche et d’Études Histoire et Sociétés. Calmer les prix : l’adaptation des États et des acteurs économiques européens à la fièvre inflationniste des années 1970, , Nov 2012, Arras, France. 〈hal-01723321〉
  36. Avec Marie-Noëlle Jacquelin, « L’ENET-ENSET-ENS Cachan et l’enseignement de la comptabilité de 1912 aux années 1980 ». Centenaire de l’École normale supérieure de Cachan, Les mondes du technique au prisme de l’ENET-ENSET-ENS Cachan. Formation, recherche, sociologies et environnements (XIXe-XXIe siècles), 2012, Cachan, France. 〈hal-01723341〉
  37. « Statistique publique et normalisation comptable en France au XXe siècle, des analogies singulières ?». Journées de la Société de Statistique , May 2012, Bruxelles, Belgique. 〈hal-01723267〉
  38. « La normalisation comptable et les petites entreprises patrimoniales et familiales en France des années 1920 aux années 1970, un rendez-vous manqué ? ». Fiscalité, Droit et Gestion , Dec 2012, Marrakech, Maroc. 〈hal-01723280〉
  39. « Jalons pour une histoire de la RSE en France », atelier thématique « Gouvernance, responsabilité sociale et soft law : approches interdisciplinaires », . septième congrès du RIODD, May 2012, Paris, France. 〈hal-01723333〉
  40. Avec Philippe Verheyde. « Ce que compter veut dire à la Caisse des dépôts et consignations. La fonction comptable de la CDC au travers de la presse interne pendant les Vingt Glorieuses ». Journées d'histoire de la comptabilité et du management (JHCM), Apr 2012, Toulouse, France. 〈hal-01723327〉
  41. « L’INSEE et la délicate mesure de l’inflation dans les années 1970 ». colloque Calmer les prix. L’adaptation des États et des acteurs économiques à la fièvre inflationniste des années 1970, Université d’Arras, Nov 2012, Arrras, France. 〈hal-01723358〉
  42. Avec Philippe Verheyde. "Mesure et démesure des profits de guerre dans le premier XXe siècle. Les profits illicites de l’Occupation" . XVIe Journées d'histoire de la comptabilité et du management (JHCM), 2011, Nantes, France. 〈hal-01723312〉
  43. “War, development of private accounting and public statistics in France at the 20th Century, the ”France of figures” versus ”the France of words”. International conference of critical accounting, 2011, New York, United States. 〈hal-01723296〉
  44. Avec Clotilde Druelle-Korn. « De la CGPF au CNPF, la permanence d’une influence gouvernementale ? ». Les organisations patronales en Europe : genèse et morphologies originelles XIX-XXe siècles, Universités de Paris I Panthéon-Sorbonne et de Paris , 2011, Paris, France. 〈hal-01723305〉
  45. “Social responsibility of enterprises and foundation of to Knowledge Economy‘s paradigm in France during the successive industrialization period from the end of XVIIIth to the XXth C.” . XVIe WEHC (congrès international d'histoire économique), 2011, Stellenbosh, South Africa. 〈hal-01723289〉
  46. Le développement de la normalisation comptable et de la comptabilité nationale en France entre les années 1920 et les années 1960, des analogies singulières. Journées d'Histoire de la Comptabilité et du Management, 2010, France. 〈halshs-00466011〉


ORGANISATION DE SESSION DE COLLOQUES ET DE COLLOQUES

Avec Luiz-Carlos Soarez (université de Rio de Janeiro, Brésil) session « Fraude et développement économique ». Congrès international d’histoire économique , Jul 2018, Boston, United States. 〈hal-01723418〉

Avec Cecilia Lenata Briones, « Public Statistics and Quantification Tools to Measure the Rich and the Poor in Europe ». European Social Science History Conference, Apr 2018, Belfast, Ireland. 2018. 〈hal-01723403〉

« La fraude en situation transfrontalière » . Journées mondiales de l’UNESCO, Jul 2017, Lièges, Belgique. 〈hal-01723449〉

Avec Ute Schneider (université de Duisburg-Essen, Allemagne) et Alexandre Carmago (Instituto universitario de Pesquisas do Rio de Janeiro, Brésil) organisation moderation session « Statistique, croissance et développement ». 15e Seminário Nacional de História da Ciência e da Tecnologia, Jul 2017, Rio de Janeiro Brazil. 〈hal-01723436〉

Session « Fraud Inequality citizenship »,  Annual Meeting of the Social Science History Association (SSHA) « Beyond Social Science History: Knowledge in an Interdisciplinary World », Nov 2016, Chicago, United States. 〈hal-01722196〉

Avec Jean-Pierre Beaud (UQUAM) Session: "La statistique, approches globales". Congrès international d’histoire économique de Kyoto , Aug 2015, Kyoto, Japon. 〈hal-01723536〉

Avec Jean-François Eck, Pierre Tilly: « Colloque final du projet Vilport », Museum Aan de Stroom (MAS). « Villes portuaires, fleuves et hinterlands, emporiums de l’Occident » , Sep 2013, Anvers, Belgique. 〈hal-01723554〉

 “Diversité des savoirs comptables aux XIX et XXe siècle. Premiers jalons d’une approche comparative”. XVIe congrès international d’histoire économique (WEHC) , 2012, Stellenbosch, South Africa. 〈hal-01723570〉

Avec Cheryl McWatters et Philippe Verheyde, “The origin of decisions: numbers, data and statistics in the twentieth Century”. Session au XVe World Economic History Congress (WEHC), Aug 2009, Utrecht, Netherlands. 〈hal-01723578〉

VULGARISATION DE LA RECHERCHE

Novembre 2017 : interview filmée par la cellule communication de la direction générale des Douanes à l’occasion du colloque Fraude Frontières et Territoires, Paris : 

Youtube Video: Colloque  

Juin 2017 : présentation à la direction générale de l’INSEE – Paris « Hommes et femmes de la statistique »

2017-2018 : rédaction d’une anthologie sur les Hommes et les femmes de l’INSEE, avec Jean-Claude Thélot et Françoise Brunaud, anciens cadres de l’INSEE, avec les manuscrits du concours des biographies, IGPDE, CHEFF

Mars 2017 : intervention sur « La souffrance psychique au travail, une inconnue pour les archives ? » aux ANMT, dans le cadre de la conférence « La souffrance au travail » organisée par les Conseil Locaux de Santé Mentale (CLSM) participant aux Semaines d’Informations en Santé Mentale et concernant la Santé mentale au travail 

Février 2017 : intervention aux Midi de Bercy sur « Hommes et femmes de la statistique »

Avril 2016 et avril 2017 : conférences organisées par les Archives départementales de l’Isère (Grenoble), avec Anne Dalmasso, en 2016 : « La contribution extraordinaire sur les bénéfices de guerre dans l’Isère ou les traces d’une région qui s’enrichit entre 1914 et 1920 » ; en 2017 : « L’impôt de solidarité nationale, une mesure de l’enrichissement pendant l’occupation ? »

2016 : organisation avec Anne Conchon (U. Paris1) et l’IGPDE d’une table ronde aux rencontres d’histoire de Blois (6-9 octobre 2016) « Partir » : « Attention au départ ! Passagers et fret en partance. Un enjeu stratégique pour les entreprises de transport (XVIII-XXe siècles) », avec : Edward Arkwright (modérateur), directeur général adjoint en charge des Finances, Stratégie et Administration de Aéroports de Paris, administrateur du Sénat, membre du CHEFF ; Jean-Marc Olivier, professeur à l’Université Toulouse-Jean Jaurès, chercheur rattaché au FRAMESPA ; Jean-François Grevet, maître de conférence à l’ESP Artois, chercheur rattaché à l’IHRiS

2015 : membre du comité scientifique de l’exposition sur « Le ministère des Finances dans la guerre », Centre des archives économiques et financières de la France, Paris-Bercy, ministères économiques et financiers

2014 : conseillère scientifique du film « Du coffre fort à la dette », Candela productions-FR3, réalisé par Marie Laurence Delaunay

2013 : intervention sur la contribution extraordinaire sur les bénéfices de guerre aux Journées de l’histoire de Blois, table ronde animée par E. Laurentin

2011 : intervention à la seconde édition des États Généraux de la recherche organisée par l’Autorité des normes comptables, Maison d’Amérique Latine, Paris : « L’approche historique. La normalisation comptable à la française, un transfert de pouvoir ».

2007 : organisation d’un débat aux 10e Rendez-vous de l’histoire de Blois consacré à l’opinion, en collaboration avec l’IDHE (Université de Paris 8) : « Des chiffres pour le dire : les statistiques publiques et l’opinion », octobre 2007, Blois. Avec Alain Desrosières et René Padieu (statisticiens), Danièle Fraboulet, Michel Margairaz et Philippe Verheyde (historiens).