Maude Pupin

Maitresse de conférences-HDR - Informatique
CNU : SECTION 27 - INFORMATIQUE
    +33 3 28 77 85 55
Cité scientifique, bâtiment M3 extension, bureau 208 et bâtiment ESPRIT, bureau S3.47
maude_pupin.jpg

Maude Pupin

Maitresse de conférences-HDR - Informatique

Responsabilités

Responsabilités actuelles

Depuis 2009, co-responsable Norine team

La Norine team est une collaboration entre des membres de l'équipe Bonsai du CRIStAL et de l'Institut Charles Viollette, tous deux des laboratoires de l'Université de Lille. Nous sommes la première équipe au monde à avoir développé des outils dédiés aux peptides non-ribosomiques, rassemblés dans la plate-forme logicielle Norine.

Depuis 2018, informatique au féminin

En 2018, j'ai repris la responsabilité du programme informatique au féminin qui mène des actions pour favoriser la parité au sein des filières en informatique de l'Université de Lille, que ce soit au sein des licences et masters, que du DUT ou de l'école Polytech'Lille. Une autre action phare est l'attribution de bourses pour les jeunes filles qui suivent des études en informatique à l'Université de Lille. Ces bourses sont financées par des entreprises partenaires qui s'engagent également à accompagner les étudiantes dans leurs choix d'orientation. Avec le service U-Link de l'Université, de relation avec le monde socio-économique, je participe à la sollicitation des entreprises puis à l'animation du réseau ainsi constitué. J'organise la sélection des boursières puis assure un suivi de leurs études et les sollicite pour participer aux actions du programme. Une autre action phare est L Codent, L Créent.

Depuis 2017, L Codent, L Créent

En 2017, avec Philippe Marquet et Yann Secq, j'ai créé l'action L Codent, L Créent. L'idée principale est de faire découvrir la programmation à un groupe de jeunes filles, avec l'aide d’encadrantes qui sont étudiantes en informatique. Une autre idée originale est d'utiliser la programmation pour créer des œuvres numériques afin de casser les a priori sur cette activité et de mettre l'accent sur l'aspect créatif de la programmation. L'objectif est de communiquer auprès des jeunes filles pour casser les représentations stéréotypées associés au domaine de l'informatique et au genre des professionnel·le·s qui y travaillent. Il vise également à valoriser la diversité des métiers liés à l'informatique et à promouvoir l'importance des compétences informatiques dans tous les secteurs économiques.

Pendant 2 ans, nous avons proposé des ateliers au sein d'établissements scolaires situés à proximité de l'Université afin de permettre aux étudiantes de faire l'aller-retour sur le temps de midi. En 2016-2017,
nous avons fait coder 35 jeunes filles réparties dans deux collèges (Triolo et Simone de Beauvoir de Villeneuve d'ascq), encadrées par 9 étudiantes. En 2017-2018, nous avons fait coder 70 jeunes filles réparties dans trois collèges (Triolo, Simone de Beauvoir et A. Rimbaud de Villeneuve d'ascq) et deux lycées (R. Queneau de Villeneuve d'ascq et Montebello de Lille), encadrées par 20 étudiantes.
Suite aux communications que nous avons faites, des actions similaires ont été organisées à Rennes et Brest. Cet essaimage a été financé par la Fondation Blaise Pascale.

En 2018-2019, nous avons fait évoluer les modalités de l'action en proposant un stage d'une semaine aux lycéennes en classe de 2de, à l'Université. Ce stage a été organisé lors de la semaine du baccalauréat, pendant laquelle les lycées sont réquisitionnés et donc les élèves de seconde n'ont pas cours. Nous avons aussi fait évoluer le contenu en ajoutant la fabrication d'objets dans un Fablab et des témoignages d'informaticiennes professionnelles. L'encadrement par des étudiantes et les témoignages de femmes visent à favoriser l'identification et la projection des jeunes filles. Nous avons accueilli 15 lycéennes venant de 11 lycées répartis sur tout le territoire de la région Haut-de-France.

En 2019-2020, en partenariat avec FACE-MEL (Fondation Agir Contre l'Exclusion de la Métropole Européenne de Lille), nous avons construit des stages d'observation de 3ème. Ces stages sont
obligatoires pour tous les élèves de 3ème. Nous avons proposé deux stages collectifs, les semaines des 16 décembre et 20 janvier. Pour renforcer le contact avec le monde professionnel, ces stages sont accueillis au
sein d'une entreprise et FACE-MEL a conçu des supports pédagogiques pour faire réfléchir les élèves à l'expérience qu'elles ont vécues. L'encadrement a été assuré par des doctorantes en informatique et des membres de FACE-MEL. La semaine du 16 au 20 décembre a été organisée au sein de l'entreprise ACTEOS à Roubaix qui a accueilli 19 collégiennes venant de Lille, Roubaix, Tourcoing et Houplines. La semaine du 20 au 24 janvier s'est déroulée au sein de GFI à Lille qui a accueilli 13 collégiennes venant de Lille et Roubaix.

Outre la conception et l'organisation de ces journées, j'ai également participé à l'élaboration des supports pédagogiques qui sont disponibles sur le site de l'action.

Enfin, L Codent, L Créent fait l'objet d'une étude par des collègues en science de l'éducation du laboratoire Gériico de l'Université de Lille. Ils observent les comportements des jeunes filles pendant les activités
et les interrogent pour recueillir leurs impressions. Nous avons obtenu un financement au près de l'ESPÉ des Hauts-de-France pour recruter une ingénieure de recherche qui a réalisé des observations à plein temps sur les deux dernières semaines de stage. Cette collaboration nous permet de mieux comprendre les mécanismes psychologiques qui se déroulent avant, pendant et après les séances afin d'adapter nos discours et le contenu de nos actions.

Depuis 2016, coordination UE info L1

Depuis 2016, je coordonne les enseignements d'informatique qui sont commun aux premières années du portail Sciences Exactes et Sciences de l'Ingénieur, de la prépa intégrée de l'école Polytech'Lille (Peip)
et de la licence MASS (Mathématiques Appliquées et Sciences Sociales). Les 3 UE sont une initiation à la programmation via Python aux premier et second semestres (S1 et S2) et une initiation aux technologies du web (HTML, CSS, javascript) au second semestre. En tout, au S1, de 800 à 1000 étudiants sont répartis dans 30 groupes, encadrés par une vingtaine d'enseignants. J'assure la répartition des enseignants dans les groupes et veille à ce que tous les enseignants avancent à peu près au même rythme car il n'y a pas de cours en amphi, uniquement des séances en groupes de TD/TP. J'ai préparé la nouvelle accréditation qui va démarrer à la rentrée prochaine. Il a d'abord fallu redéfinir le contenu global de la première année avec les collègues des différentes disciplines concernées. Ensuite, j'ai lancé un projet de flexibilisation des enseignements en informatique au premier semestre afin que l'on puisse s'adapter au mieux au nouveau public qui va arriver à la rentrée 2021 avec la réforme du lycée. J'ai aussi vérifié la cohérence avec les enseignements qui sont dispensés en 2ème année, une fois que les étudiants ont choisi de se spécialiser en informatique.

Membre élue aux conseils de FST et du dpt info

Depuis sa création en 2017, je suis membre élue au conseil de la Faculté des Sciences et Technologies de l'Université de Lille. Cette faculté résulte du regroupement de 6 ex-UFR et de la station marine de Wimereux, suite à la fusion des trois universités lilloise pour former l'Université de Lille.

Je suis également membre au conseil du département informatique de cette faculté.

Responsabilités passées (les principales)

  • 2011-2017 : membre élue au conseil de l'UFR IEEA (Informatique, Électronique, Électrotechnique et Automatique)
  • 2013-2016 : membre du comité de pilotage de l'Institut Français de bionformatique
  • 2013-2015 : membre élue au CNU27 (participation aux qualifications 2014, promotions/CRCT 2014 et 2015, PEDR 2015)
  • 2010-2015 : responsable de bilille, la plate-forme de service en bioinformatique de Lille
  • 2001-2006 : co-responsable du DESS/master bioinformatique de Lille