Marjorie Meiss

Maitresse de conférences - Histoire moderne
CNU : SECTION 22 - HISTOIRE ET CIVILISATIONS: HISTOIRE DES MONDES MODERNES ET CONTEMPORAINS
marjorie_meiss-even.jpg

Marjorie Meiss

Maitresse de conférences - Histoire moderne

Présentation

Dernières actualités

Des territoires de la mode ? France du Nord et Belgique, XVe-XXe s. / Fashion Territories? Northern France and Belgium, 15th-20th c.

Journées d'études - Lille, 17 et 18 mars 2022 (programme ici)

Pendant des siècles, la France du Nord et la Belgique ont été l’un des hauts lieux de la production textile européenne. Du XIIe siècle au moins jusqu’à la désindustrialisation du second XXe siècle, leurs campagnes et leurs villes ont vécu au rythme des travaux de filature et de tissage. Cette très longue histoire a forgé une image durable, celle d’un espace hérissé des usines de l’ère industrielle – à l’instar de Roubaix, « la ville aux mille cheminées ». A l’exception peut-être des fastes de la cour bourguignonne du XVe siècle et de la place anversoise depuis qu’elle a su exploiter la notoriété des « Six d’Anvers », à la fin des années 1980, il ne viendrait guère à l’esprit de la plupart des Européens d’associer ces territoires au terme plus « glamour » et plus scintillant de « mode ». La séduction internationale exercée par de brillantes voisines, Paris et Londres, les a laissées dans l’ombre. Ces territoires du textile n’ont-ils pourtant pas été aussi des lieux de création, d'innovation, voire de monstration de la mode ?
Les journées d’études des 17 et 18 mars 2022 auront pour objectif d’étudier la France du Nord et la Belgique en tant que territoires de mode, c’est-à-dire en tant que lieux de production pris dans la dynamique industrielle et commerciale de la mode, mais aussi comme lieux d’innovation vestimentaire et de consommation des modes. Il s’agira donc de faire dialoguer l’impressionnante bibliographie sur la production textile de ces régions à travers l’histoire avec le champ actuellement très dynamique de l’histoire de la mode et de la consommation, pour cette aire géographique donnée.

En partenariat avec l'université de Gand. Projet soutenu par l'I-Site ULNE.

 

Study days - Lille, March 17-18, 2022

For centuries, Northern France and Belgium have been one of the high places of European textile production. From at least the 12th century until the deindustrialization in the second half of the 20th century, their countryside and towns lived to the rhythm of spinning and weaving. This very long history has forged a lasting image, that of an area bustling with the factories of the industrial era—like Roubaix, "the city of a thousand chimneys". It would hardly occur to most to associate these territories with the more glamorous and glittering term “fashion,” with the possible exception of the splendor of the 15th century Burgundian court, and of Antwerp since it exploited the fame of the "Antwerp Six" in the late 1980s. The international seduction exerted by brilliant neighbors, Paris and London, has left these other territories in the shade. But weren't these textile territories also  places of creation, innovation, or even fashion display?
The study days will aim to study the territories of Northern France and Belgium as fashion territories, i.e. as places of production caught up in the industrial and commercial dynamics of fashion, but also as places of clothing innovation and fashion consumption. The aim is to bring together the impressive bibliography on textile production in these regions throughout history with the currently very dynamic field of the history of fashion and consumption, for this given geographical area.

In partnership with the University of Ghent. Project supported by the I-Site ULNE.

Activités 2021-2022

[à venir]

    Séminaires Histoires d'objets & Imago : programme 2021-2022

    Accès au programme ici.

    Ouvrages

     

    La Culture matérielle de la France (XVIe-XVIIIe s.), Paris, Armand Colin, 2016, 288 p.


    L’histoire du quotidien des temps passés est devenue indispensable pour appréhender une époque. Outre les grands événements politiques, la compréhension de la société de la France moderne passe par le rapport de l’homme aux objets et révèle les différents niveaux de la réalité du temps : histoire sociale, économique, culturelle, mais aussi scientifique et technique. Entre villes et campagnes, la description des habitats, des pratiques alimentaires, des parures du corps autant que des intérieurs et des objets permet de dessiner un portrait sensible des Français d’hier. S’appuyant sur les sources les plus diverses : lettres, inventaires après-décès, statistiques, littérature et iconographie, cette histoire « modeste » propose une vision toujours plus précise de la société française à travers son évolution sur trois siècles.


    http://www.armand-colin.com/la-culture-materielle-de-la-france-xvie-xviiie-siecle-9782200286569

     

    Les Guise et leur paraître, Tours, Presses universitaires François-Rabelais, coédition Presses universitaire de Rennes, 2013, 350 p. Préface par Daniel Roche.

    L’ambition de ce livre est de plonger le lecteur dans la culture matérielle de la noblesse du XVIe siècle en prenant comme point d’observation la puissante maison de Guise. Que possédait une grande famille française de la Renaissance ? Quels enjeux sociaux, politiques, économiques sous-tendaient la consommation d’une maison ducale ? Comment les Guise se procuraient-ils les biens nécessaires pour tenir leur rang ? Qui définissait ce qui était digne d’appartenir à un duc et pair de France ? Derrière la splendeur des velours de Lucques et la finesse des tapisseries flamandes se laissent alors deviner les mécanismes de la domination sociale et les affres de sa reproduction dans la France de la Renaissance.

    http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3431