Hugo Prod'homme

maître de conférences - Microéconomie appliquée / Applied microeconomics
CNU : SECTION 06 - SCIENCES DE GESTION
  • Composantes, facultés
  • Domaines de recherche

    Microéconomie, Economie des organisations, Economie industrielle, Econométrie, Microeconomics, Organization economics, Industrial economics, Econometrics

IMMD/LEA 500 - Campus de Roubaix
hugo_prod_homme.JPG

Hugo Prod'homme

maître de conférences - Microéconomie appliquée / Applied microeconomics

Axes de recherche

Transmission des entreprises coopératives

Résumé

Nous étudions en quoi une gestion démocratique d'une entreprise et la transmission de cette entreprise à travers le temps peut avoir un impact sur les choix d'investissement. La gestion démocratique peut exister aussi bien entre salariés (dans le cadre d'une entreprise coopérative avec un salarié = une voix) qu'entre actionnaires (dans le cadre d'une entreprise par actions avec une action = une voix). Elle impose une prise de décision par un ensemble d'acteurs pouvant avoir des vues différentes. Cette hétérogénéité est vue dans la littérature (e. g. Hansmann 1996) comme une source d'inefficience. Nous approfondissons cette question afin de déterminer d'où provient cette inefficience et si elle peut être levée.

Communications

« Would workplace democracy invest less than capitalism hierarchy? »

 

2018: 19è conférence de l'International Association For the Economics of Participation (IAFEP), Université de Ljubljana

2017: 10è conférence de l'International Critical Management Studies (CMS), Edge Hill University, Liverpool; séminaire de recherche du LEM, Université de Lille

 

 

Prix et distinctions

« Would workplace democracy invest less than capitalism hierarchy? »

 

Prix Horvat-Vanek 2018 du meilleur article par un jeune chercheur décerné à la 19è conférence de l'IAFEP ( http://www.iafep.org/ )

Résumé

Nous mesurons l’impact de l’implication des salariés dans leur entreprise sur l’activité de l’entreprise. Cet impact peut se matérialiser par différents types d’implication que nous identifions et comparons. Pour cela, le contexte institutionnel français nous permet de comparer trois cas d’entreprises et d’implication des salariés graduellement différents. Dans les entreprises capitalistes, il s’agit de la part de la rémunération des salariés alloués selon les bénéfices réalisés par l’entreprise. Nous étudions également les entreprises pour lesquelles les salariés possèdent l’entreprise et contrôlent les décisions de l’entreprise. Il s’agit en France des entreprises ayant un statut « SCOP » pour Société Coopératives de Production.

Communications

« Impact of profit-sharing and/or worker management on productivity. Evidence from France »

 

2018: 19è conférence de l'International Association For the Economics of Participation (IAFEP), Université de Ljubljana; séminaire de recherche du LEM, Université de Lille

 

« To cooperate or to collect ? » avec Dr. Médédé Tchakpalla

 

2019: séminaire de recherche du LEM, Université de Lille

Prix et distinctions

« Étude comparée de l’impact de l’intéressement, de la participation et de l’administration de leur entreprise par ses salariés sur les performances économiques »

 

Obtention d'un accès de trois ans aux données INSEE, DARES, DGFIP par le CASD-GENES et le comité du secret statistique (responsable scientifique)

Obtention d'un financement d'un an (renouvelable) de la Plateforme Universitaire des Données Lilloises (PUDL) et de la Maison Européenne des Sciences de l'Homme et de la Société (MESHS) (responsable scientifique)