Gabriel Billon

professeur des universités - Chimie analytique, chimie des solutions et des environnements aquatiques, électrochimie, analyses élémentaires
CNU : SECTION 32 - CHIMIE ORGANIQUE, MINERALE, INDUSTRIELLE
    03 20 43 49 29 / 07 68 12 49 48
211
gabriel_billon.png

Gabriel Billon

professeur des universités - Chimie analytique, chimie des solutions et des environnements aquatiques, électrochimie, analyses élémentaires

Axes de recherche

Développement et utilisation d'outils analytiques de mesure en ligne

Dans le cadre de la compréhension du comportement des contaminants dans les masses d'eau de surface continentales, nous développons et utilisons des outils de mesures en ligne afin d'appréhender les évolutions journalières des paramètres chimiques et physicochimiques de la qualité de l'eau : oxygène, turbidité, sels nutritifs, métaux, matière organique... Des analyses statistiques sont également utilisées pour traiter l'ensemble des jeux de données.

Développement/optimisation d'échantillonneurs passifs

Les échantillonneurs passifs (EP) sont des systèmes déployés dans les eaux naturelles pour accumuler des contaminants sur un temps donné. Certains n'accumulent pas et se mettent à l'équilibre avec le milieu extérieur. Dans tous les cas, ces systèmes sont intéressants à développer et à déployer pour intégrer des flux de polluants, réaliser des profils de concentrations dans des piézomètres, des études de spéciation... Nous travaillons sur des EP pour les contaminants métalliques, organiques, les phosphates et les sulfures. Ils sont fréquemment utilisés lors de nos études géochimiques.

Géochimie des milieux aquatiques

Nous abordons à l'aide de collaborations extérieures l'étude du comportement des contaminants dans les masses d'eau de surface et souterraines. Plusieurs systèmes ont été étudiés : le canal de la Deûle proche de l'ancienne usine Metaleurop, ainsi qu'à Auby ; la Marque Rivière à Villeneuve d'Ascq avec les apports de la station d'épuration de Villeneuve d'Ascq et du lac du Héron (projet Chercheur-Citoyen OPUR) ; la Selle Rivière sur tout son linéaire (projet DYMEAU) et les eaux souterraines des champs captants au sud de Lille (projet COHMET).

 

 

Devenir des métaux dans les sédiments de surface

Nous étudions dans cette thématique le devenir des métaux au cours de la diagenèse précoce dans les sédiments de surface au travers de profils de concentrations dans les phases solide et liquide, d'extraction séquentielles... L'étude de l'interface eau-sédiment dans le piégeage/relargage des contaminants est également abordé à l'aide d'échantillonneurs passifs et de systèmes d'incubation. Plus récemment, au travers du projet Interreg VALSE, nous nous intéressons à la réactivité du sédiment sur les terrains de dépôt pour une valorisation ultérieure de ces stocks de sédiment.