Détail d'une actualité

POURQUOI IL FAUT ALLER AU-DELA DU PIB?

 

POURQUOI IL FAUT ALLER AU-DELÀ DU PIB

Sommaire Retour au numéro

Florence Jany-Catrice, économiste

La tentation est forte, en pleine crise, de se centrer sur le thermomètre le plus connu, et faisant partie de la boîte à outils et du langage commun. C’est donc le PIB, et, dans le cas de la crise sanitaire et de la période de confinement qui a suivi, sa spectaculaire rétractation qui sont largement mis en avant. Sont ainsi évoquées des récessions inédites de l’ordre de - 6 à - 12 % de perte de PIB en volume sur l’année. La plupart des économistes préconisent une relance massive pour amortir ces chocs et pour retrouver ces points de croissance perdus. Ils suggèrent souvent (à demi-mot ou de manière plus décomplexée) qu’il faudra ensuite abandonner ce keynésianisme de circonstance et revenir dès que possible aux dogmes orthodoxes : renouer avec la rassurante austérité budgétaire;

suite :

le1hebdo.fr/journal/numero/294/pourquoi-il-faut-aller-au-del-du-pib-3822.html