Elodie Lecuppre

Professeure des universités - Histoire médiévale (Fin du Moyen Âge- Première modernité)
CNU : SECTION 21 - HISTOIRE, CIVILISATION, ARCHÉOLOGIE ET ART DES MONDES ANCIENS ET MÉDIÉVAUX
Mardi (9h-10h & 12h-14h), jeudi (9h-10h) et sur rendez-vous.
elodie_lecuppre.jpg

Elodie Lecuppre

Professeure des universités - Histoire médiévale (Fin du Moyen Âge- Première modernité)

Publications

Article dans des revues

  • Elodie Lecuppre-Desjardin, Valerie Toureille. Servir ou trahir. Revue du Nord, Université de Lille, 2020. ⟨hal-03382385⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Largesse ! De la magnanimité féodale à la stratégie gouvernementale dans les sociétés d’Ancien Régime », Revue du MAUSS, 2018/2, n°52, p. 132-148.. Revue du MAUSS, La découverte, 2018. ⟨hal-02119598⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin, Gilles Lecuppre. « Azincourt et le comté de Hainaut. L’événement et le quotidien », Autour d’Azincourt. Une société face à la guerre. A. Marchandisse & B. Schnerb (dir.), n°35. Revue du Nord. Collection Histoire (Hors série), Association Revue du Nord, 2017, Autour d'Azincourt : Une société face à la guerre (35), pp.129-142. ⟨hal-01761192⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Avant un an, il s’en repentira. L’argumentaire bourguignon déployé à la veille de la Guerre du Bien Public. Étude sur la prise de décision à la fin du Moyen Âge », n°57, p. 157-166. . Publications du Centre Européen d'Etudes Bourguignonnes, Brepols Publishers, CEEB, 2016. ⟨hal-01761169⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Par-delà la muraille. La conscience politique urbaine dans les anciens Pays-Bas à l’épreuve de la politique extérieure », t. CCCXV/2, n°666, p. 259-288.. Revue historique, Presses Universitaires de France, 2013. ⟨hal-01761166⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin, E. Crouzet-Pavan. « Les mots de l’identité : la ville, le pouvoir et l’écrit en Europe aux derniers siècles du Moyen Âge », (with É. Crouzet-Pavan), n°35, p. 5-12. . Histoire urbaine, Société française d'histoire urbaine (SFHU), 2012. ⟨hal-01761164⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Proclamar la autoridad, afirmar el poder, seducir el pueblo. Una reflexiòn sobre la communicaciòn en los antiguos Paises Bajos Borgoñones », (La communicaciòn política en la edad Media), vol. 13, p. 103-121. . Edad Media, 2012. ⟨hal-01761163⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « La grande Procession de Lille à la fin du Moyen Âge : entre dévotion populaire et enjeux de pouvoir », Numéro thématique : Sentiments religieux et piété populaire de l’An Mil à nos jours, textes réunis par J. Heuclin et C. Leduc, n°25, p. 43-55.. Revue du Nord. Collection Histoire (Hors série), Association Revue du Nord, 2011. ⟨hal-01761161⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Des portes qui parlent. Placards, feuilles volantes et communication politique dans les villes des Pays-Bas à la fin du Moyen Âge », t. 168, p. 151-172 . Bibliotheque- Ecole des Chartes, Publiee Par la Societe de L'ecole des Chartes, 2010. ⟨hal-01761159⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « L’imaginaire chevaleresque à l’assaut des villes : représentation et organisation des pas d’armes en milieu urbain au XVe siècle », in Le Romanesque aux XIVe et XVe siècles, textes réunis par D. Bohler, Eidôlon n°83, p. 227-239.. Eidôlon, Presses universitaires de Bordeaux, 2009. ⟨hal-02119625⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Les cérémonies d’accession au pouvoir dans le royaume de France et les possessions bourguignonnes au XVe siècle : rituels désuets ou étapes essentielles de la légitimation ? », J.-M. Cauchies (dir.), Le pouvoir et ses rites d’accession et de légitimation, n°26, p. 47-62.. Les cahiers du Centre de Recherches en Histoire du Droit et des Institutions, 2007. ⟨hal-01761167⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Premiers essais d’ethnographie ? Mœurs et coutumes des populations du Nord d’après les observations des voyageurs méridionaux, au tournant des XVe et XVIe siècles. » in L’invention du Nord de l’Antiquité à nos jours. De l’image géographique au stéréotype régional. Revue du Nord, Université de Lille, 2005, pp.323-335. ⟨hal-02119617⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Parcours festifs et enjeux de pouvoirs dans les villes des anciens Pays-Bas bourguignons au XVe siècle », Histoire Urbaine, n°9, p. 29-45. Histoire urbaine, Société française d'histoire urbaine (SFHU), 2004. ⟨hal-01761155⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Des pouvoirs inscrits dans la pierre ? Essai sur l’édilité urbaine dans les anciens Pays-Bas bourguignons au XVe siècle », n° 7, p. 7-35. Memini. Travaux et documents, Société des études médiévales du Québec, 2003. ⟨hal-01761154⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Grote schoonmaak in de stad. De sanering, beveiliging en ruimtelijke inrichting van de stad naar aanleiding van vorstelijke plechtigheden in de Bourgondische Nederlanden (14e-15e eeuw) », p. 19-35. Jaarboek voor Ecologische Geschiedenis 2010, 2002. ⟨hal-01761153⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Les lumières de la ville : recherche sur l’utilisation de la lumière dans les cérémonies bourguignonnes (XIVe-XVe siècle) », p. 679-688. Revue historique, Presses Universitaires de France, 1999. ⟨hal-01761149⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Un modèle de scénographie urbaine : l’exemple des Pays-Bas bourguignons au XVe siècle », n°71, p. 679-688. . Revue du Nord. Histoire & Archéologie, Université de Lille, 1999. ⟨hal-01761150⟩

Communication dans un congrès

  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Un écrivain pour deux siècles. Jean Molinet », en collaboration avec J. Devaux, in J. Devaux, E. Doudet & É. Lecuppre-Desjardin (ed.), Jean Molinet et son temps, Turnhout, 2013, p. 1-12.. Actes du colloque Molinet et son temps, 2010, Lille, France. ⟨hal-02119635⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « La noblesse à la conquête de la ville : l’exemple des seigneurs de Roubaix à Lille au XVe siècle », in T. Dutour (ed.), Les nobles et la ville dans l’espace francophone (XIIe-XVIe siècle), PUPS, 2010, p. 147-160.. Actes du Colloque de Paris-Sorbonne, 2008, Paris, France. ⟨hal-02119629⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « De la projection utopique au regret de l’âge d’or. À propos de l’idéal urbain dans les Pays-Bas bourguignons à la fin du Moyen Âge », in F. Sabaté (ed.), Utopies i alternatives de vida a l’Edat Mitjana, Lleida, 2009, p. 127-143.. Actes de Lleida, 2007, Lleida, Spain. ⟨hal-02119627⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Grains de blé, grains du chapelet : économie et dévotion entre Gand et Tournai à la fin du Moyen Âge », en collaboration avec Marc Boone, in L. Nys & D. Vanwijnsberghe (ed.), p. 193-204.. Campin in Context. Peinture et société dans la vallée de l’Escaut à l’époque de Robert Campin (1375-1445), 2007, Valenciennes-Bruxelles-Tournai,, Belgique. ⟨hal-02119623⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Multipolarité et multifonctionnalité des places publiques dans les villes des anciens Pays-Bas bourguignons : évolutions d’une géographie identitaire (XIVe-XVe siècle)», in La place publique urbaine du Moyen Âge à nos jours, p. 45-52. Etudes réunies par L. Baudoux et alii, 2007, Arras, France. ⟨hal-02119620⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Propagande et sensibilité : la fibre émotionnelle au cœur des luttes politiques et sociales dans les villes des anciens Pays-Bas bourguignons. L’exemple de la révolte brugeoise de 1436-1438. » En collaboration avec Jan Dumolyn, in É. Lecuppre-Desjardin et A.-L. Van Bruaene (éd.), Emotions in the Heart of City (14th-16th century), [SEUH 5], Turnhout, Brepols, p. 41-62.. Actes du colloque de Gand, 2004, Gand, Belgium. ⟨hal-02119613⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Maîtriser le temps pour maîtriser les lieux : la politique historiographique bourguignonne dans l’appropriation des terres du Nord au XVe siècle », in D. Bohler & C. Magnien Simonin (ed.), Écritures de l’histoire (XIVe-XVIe siècle), Genève, 2005, p. 371-384.. Actes du colloque international tenu à Bordeaux du 19 au 21 septembre, 2002, Bordeaux, France. ⟨hal-02119616⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « L’Autre et la ville : l’apport des témoignages étrangers dans la connaissance des villes des anciens Pays-Bas bourguignons à la fin du Moyen Âge », in Le verbe, l’image et les représentations de la société urbaine au Moyen Âge, M. Boone, É. Lecuppre-Desjardin et J.-P. Sosson (éd.), Anvers - Apeldoorn, 2002, p. 55-74.. Actes du colloque international tenu à Marche-en-Famenne,, 2001, Marche-en-Famenne, Belgique. ⟨hal-02119610⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « L’art au service de la persuasion politique : les cérémonies italiennes et bourguignonnes au XVe siècle », in Rapporti e scambi tra umanesimo italiano ed umanesimo europeo, L. Secchi-Tarugi (éd.), Milan, 2001, p. 109-120.. Actes du 11ème colloque international de l’Istituto Studi Umanistici F. Petrarca, 19-22 juillet 1999,, 1999, Chianciano-Pienza, Italy. ⟨hal-02119605⟩

Ouvrage (y compris édition critique et traduction)

  • Christopher Fletcher, Elodie Lecuppre-Desjardin. Elodie Lecuppre-Desjardin. The Unfinished Kingdom of the Dukes of Burgundy. 14th-15th centuries. Eng. trans. Christopher Fletcher. Manchester University Press.. In press. ⟨hal-02930523⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. Le royaume inachevé des ducs de Bourgogne, Paris, Belin. 2016. ⟨hal-01760976⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. La ville des cérémonies. Essai sur la communication politique dans les villes des anciens Pays-Bas bourguignons, [SEUH 4], Turnhout, Brepols, 2004, 407 p.. 2004. ⟨hal-02119593⟩

Chapitre d'ouvrage

  • Elodie Lecuppre-Desjardin, Gilles Lecuppre. Les formes de la polémique dans les manifestes des partis réformateurs au temps des guerres civiles (France et Angleterre, XVe siècle). Bouhaïk-Gironès, Marie and Debbagi-Baranova, Tatiana and Szczech, Nathalie. Usages et stratégies polémiques en Europe (XIVe-XVIIe siècle), Peter Lang, pp.47-71, 2016. ⟨hal-01761190⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Le duel judiciaire dans les villes des anciens Pays-Bas bourguignons : privilège urbain ou acte de rébellion ? », p. 181-197 . Uwe Israel & Christian Jaser (Hg.), Agon und Distinktion-Soziale Raüme des Zweikampfs zwischen Mittelalter und Neuzeit, Berlin LIT-Verlag, 2016. ⟨hal-01761188⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « L’histoire de la principauté de Bourgogne en chansons : une propagande bien orchestrée », p. 125-142. L. Hablot et L. Vissière (ed.), Les paysages sonores du Moyen Âge à la Renaissance, PUR, Rennes, 2016. ⟨hal-01761187⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Annexions, conquêtes, héritages : réflexions sur la perception du complexe territorial bourguignon », p. 141-158. S. Péquignot & P. Savy (dir.), Annexer ? Les déplacements de frontières à la fin du Moyen Âge, PUR, Rennes, 2016. ⟨hal-01761189⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Une quête de l’impossible ? Réflexions sur l’identité territoriale bourguignonne, entre principauté, État et Nation (XIVe-XVIe s.) » p. 245-257.. Nation et Nations au Moyen Âge,XLIVe Congrès de la SHMESP (Prague, 23-26 mai 2013), Publications de la Sorbonne, 2014. ⟨hal-01761186⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Un prince, des fiefs, des ancêtres. Des généalogies en partage dans la principauté de Bourgogne », p. 51-71 . O. Rouchon (dir), L’opération généalogique. Cultures et pratiques européennes, XVe-XVIIIe siècle, PUR, Rennes, 2014. ⟨hal-01761185⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « La ville : creuset des cultures urbaine et princière dans les anciens Pays-Bas bourguignons », p. 289-304. La cour de Bourgogne et l’Europe. Le rayonnement et les limites d’un modèle culturel, W. Paravicini (dir.), Ostflidern, 2013. ⟨hal-01761183⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « The Space of Punishments : Reflections on the Expression and Perception of Judgment and Punishment in the cities of the Low Countries in the Late Middle Ages », p. 139-151 . M. Boone & M. Howell (ed.), The Power of Space in Late Medieval and Early Modern Europe. The cities of Italy, Northern France and the Low Countries, Turnhout, , 2013. ⟨hal-01761184⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Une réalité urbaine sublimée : la ville du prince dans les Chroniques et Conquêtes de Charlemagne de David Aubert (v. 1460) », p. 441-457. P. Boucheron & J.-P. Genet (dir.), Marquer la ville. Signes, traces, empreintes du pouvoir (XIIIe-XVIe siècle), EFR, 2013. ⟨hal-01761182⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Entre vision idéale et représentation du vécu. Nouveaux aperçus sur la conscience urbaine dans les Pays-Bas à la fin du Moyen Âge », p. 79-98, (with Marc Boone). . Bild und Wahrnehmung der Stadt, P. Johanek (ed.), Vienne/Cologne/Weimar, 2012. ⟨hal-01761181⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin, Gilles Lecuppre. La rumeur : un instrument de la compétition politique au service des princes de la fin du Moyen Âge. M. Billoré & M. Soria, La rumeur au Moyen Âge. Du mépris à la manipulation (Ve-XVe siècle), PUR, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, p.149-176, 2011, ⟨10.4000/books.pur.119604⟩. ⟨hal-01761179⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Le Bien Commun en Flandre médiévale : une lutte discursive entre princes et sujets », en collaboration avec Jan Dumolyn, in É. Lecuppre-Desjardin & A.-L. Van Bruaene (ed.),Turnhout, p. 253-266.. De Bono Communi. The Discourse and Practice of the Common Good in the European City (13th-16th c.), [SEUH 22],, 2010. ⟨hal-02119631⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Introduction. Du Bien Commun à l’idée de Bien Commun », en collaboration avec A.-L. Van Bruaene, in É. Lecuppre-Desjardin & A.-L. Van Bruaene (ed.), Turnhout, p. 1-9.. De Bono Communi. The Discourse and Practice of the Common Good in the European City (13th-16th c.), [SEUH 22],, 2010. ⟨hal-02119630⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin, E. Crouzet-Pavan. « Introduction », p. 1-10. É. Crouzet-Pavan & É. Lecuppre-Desjardin (ed.), Villes de Flandre et d’Italie. Les enseignements d’une comparaison, [SEUH 12], Turnhout, Brepols, 2008. ⟨hal-01761178⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Conquérir et reconquérir l’espace urbain. Le triomphe de la collectivité sur l’individu dans le cadre de la révolte brugeoise de 1488 », en collaboration avec Jelle Haemers, in C. Deligne et C. Billen (eds.), Turnhout, Brepols, p. 119-142.. Voisinages, coexistences, appropriations. Groupes sociaux et terrtitoires urbaines (Moyen Âge-16e siècle), [SEUH 10],, 2007. ⟨hal-02119621⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « L’ennemi introuvable ou la dérision impossible : les villes et leur seigneur dans les terres du Nord », p. 143-162.. É. Crouzet-Pavan & J. Verger (dir.) La dérision au Moyen Âge. De la pratique sociale au rituel politique, PUPS, 2007. ⟨hal-01761176⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « De l’invective à la prise de conscience identitaire : la guerre entre Douai et Lille (1284-1285), p. 415-433. M. Aurell (dir.), Convaincre et persuader. Communications et propagande aux XIIe et XIIIe siècles, Poitiers , 2007. ⟨hal-01761177⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « The Distorted Messages of Peace : Controlled and Uncontrolled Reactions to Propaganda in the Burgundian Low Countries during the Fifteenth Century », p. 45-57. . Power and the City in the Netherlandic World (1000-2000), Brill, 2006. ⟨hal-01761171⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « ‘Et le prince respondit de par sa bouche’. Princely Speech Habits in Europe at the Time of Charles the Bold », p. 55-64.. J. Deploige & G. Deneckere (dir.), Mystifying the Monarch. Studies on Discourse, Power and History, Brill, 2006. ⟨hal-01761174⟩

Direction d'ouvrage, Proceedings

  • Estelle Doudet, Elodie Lecuppre-Desjardin. Jean Molinet et son temps, [Burgundica 22], Turnhout, 2013, (avec J. Devaux & É. Doudet) . France. 2013. ⟨hal-01760987⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin, E. Crouzet-Pavan. Les mots de l’identité urbaine à la fin du Moyen Âge. Numéro thématique de la Revue Histoire Urbaine, n°35, (with É. Crouzet-Pavan). . France. 2012. ⟨hal-01761148⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. De Bono Communi. The Discourse and Practice of the Common Good in the European City (13th-16th c.), [SEUH 22], Turnhout, 2010, 290 p. (with A.-L. Van Bruaene). France. 2010. ⟨hal-01760985⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin, E. Crouzet-Pavan. Villes de Flandre et d’Italie (XIIIe-XVIe siècle). Les enseignements d’une comparaison, [SEUH 12], Turnhout, 2008, 330 p. (with É. Crouzet-Pavan). France. 2008. ⟨hal-01760983⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. Emotions in the Heart of the City (14th-16th century), [SEUH 5], Turnhout, Brepols, 2005, 298 p. (with A.-L. Van Bruaene). France. 2005. ⟨hal-01760982⟩
  • Elodie Lecuppre-Desjardin. Le verbe, l’image et les représentations de la société urbaine au Moyen Âge, Anvers, Apeldoorn, 295 p., (avec M. Boone & J.-P. Sosson). France. 2002. ⟨hal-01760980⟩

Autre publication

  • Elodie Lecuppre-Desjardin. « Des géants dans des villes oublieuses de leur passé ? Réflexions sur les mythes d’origine dans les anciens Pays-Bas » (in Russian), Srednie Veka, 70 (4), p. 95-105.. 2009. ⟨hal-01761157⟩

E. Lecuppre-Desjardin (ed.), L’odeur du sang et des roses. Relire l’Automne du Moyen Âge de Johan Huizinga aujourd’hui, Presses du Septentrion, Villeneuve d’Ascq, 220 p., 2019.

 

Pour la première fois en France, des chercheurs spécialistes de la fin du Moyen Âge se sont rassemblés pour discuter et proposer des clefs de lecture permettant de saisir l'essence d’un classique au succès international : L’Automne du Moyen Âge de Johan Huizinga. Toujours d’actualité pour son impressionnant pouvoir de suggestion, le chef-d’œuvre du grand intellectuel néerlandais, paru en 1919 et traduit en français en 1932, s’adresse à tous ceux - littéraires, philosophes, historiens et historiens de l’art - qui ont su repérer dans ce livre une autre façon de penser et d’écrire l’histoire du XVesiècle septentrional. S’attachant particulièrement aux formes de vie et de pensée, l’écriture de Huizinga peut se révéler déroutante pour un public de chercheurs attachés à une méthodologie plus rationnelle. Les réflexions rassemblées ici permettent de faire le point sur les raisons qui font de cette œuvre, si controversée soit-elle, une référence mais aussi un trésor d’inspirations et d’intuitions toujours aussi stimulantes après un siècle d’existence.

E. Lecuppre-Desjardin, Le royaume inachevé des ducs de Bourgogne, Paris, 2016, 431p. (reed. 2017).

Le 25 janvier 1474, Charles le Téméraire, dernier des ducs Valois de Bourgogne, revêtu d'or et de pierreries, portant un couvre-chef similaire à une couronne fermée, s'adresse à son peuple en évoquant de manière sibylline ses rêves de grandeur et sa volonté d'élever ses territoires en royaume. La Grande Principauté de Bourgogne qui, du milieu du XIVe à la fin du XVe siècle, s'est progressivement étirée des brumes de la Zélande aux vignes du Mâconnais, offre un laboratoire d'analyse politique exceptionnel permettant de disséquer la nature du pouvoir à la fin du Moyen Âge.
Préférant le feuilletage à la narration linéaire des faits, Élodie Lecuppre-Desjardin propose ici une relecture ample et originale de cette aventure politique qui fit des ducs de Bourgogne les princes les plus puissants de leur temps, avant que la débâcle nancéenne n'arrête brutalement les ambitions du Téméraire. Cet ouvrage saisit les forces motrices d'une société composite et fait l'histoire non pas d'une perfection croissante, mais des cheminements qui peuvent mener à la construction d'un Bien Commun.
Dans cette oeuvre magistrale, Élodie Lecuppre-Desjardin nous entraîne au coeur d'un univers médiéval passionnant où se pose avec une étonnante actualité la question du sens des communautés, de la nature des loyautés et de la reconnaissance d'une autorité suprême.

E. Lecuppre-Desjardin, E. Doudet & J. Devaux, Jean Molinet et son temps, [Burgundica 22], Turnhout, 2013.

Ce volume présente un recueil d'études critiques consacrées à Jean Molinet (1435-1507), poète et chroniqueur bourguignon. Représentant majeur de la littérature bourguignonne, poète et chroniqueur, proche des milieux artistiques et notamment musicaux de son époque, Jean Molinet (1435-1507) apparaît comme un auteur fédérateur des études portant sur l’histoire politique et littéraire au tournant des XVe et XVIe siècles. Organisé du 8 au 10 novembre 2007, à l’occasion du cinquième centenaire de la mort de l’écrivain, le colloque dont les actes paraissent aujourd’hui a été le fruit d’une collaboration régionale et transfrontalière entre l’Université de Gand, l’Université Charles-de-Gaulle – Lille 3 et l’Université du Littoral – Côte d’Opale (Dunkerque). Par le croisement des disciplines et des approches, il a contribué de manière décisive à mettre en lumière toute la richesse de cette œuvre foisonnante et sa situation au croisement des espaces et des cultures, reflet de la réalité complexe des principautés bourguignonnes à l’époque où le Moyen Âge s’apprête à épouser la Renaissance.

Les mots de l’identité urbaine à la fin du Moyen Âge. Numéro thématique de la Revue Histoire Urbaine, n°35, décembre 2012 [en collaboration avec É. Crouzet-Pavan].

Qui évoque aujourd’hui les écritures urbaines peut songer aux graffitis et aux tags, à toutes les écritures murales, cause souvent de sérieux affrontements entre ceux qui perçoivent cette pratique scripturaire comme une agression, un coup porté au droit du « vivre ensemble » dans le respect des hommes et des lieux, et ceux qui défendent au contraire le droit à une expression libre de la personne dans un cadre qui est le sien au nom de « l’être ensemble ». De ce débat, qui dépasse bien évidemment l’objet des études rassemblées ici, ce recueil retient quelques invariants qui, aujourd’hui comme hier, rappellent combien l’écrit est avant tout une image, un reflet, une représentation de celui qui parle.

E. Lecuppre-Desjardin & A.-L. Van Bruaene (ed.), De Bono Communi. The Discourse and Practice of the Common Good in the European City (13th-16th c.), [SEUH 22], Turnhout, 2010, 290 p.

Traditionally confined to the sphere of the State and of auctoritas, the phrase the “Common Good” is set to conquer the cities in the late Middle Ages and at the beginning of the Early Modern period. But can we compare a kingdom like France where the cities defend their “Common Good” by making reference to the interest and benefit of the Kingdom with principalities like Flanders where, despite their fierce desire for autonomy, the cities use the notion with much greater reservation than their Italian counterparts? This volume traces the intellectual and theoretical roots that have led to the emergence of the notion of the “Common Good” in the urban world of Western Europe by analysing the practical forms of its manifestations.

E. Lecuppre-Desjardin & E. Crouzet-Pavan, Villes de Flandre et d’Italie (XIIIe-XVIe siècle). Les enseignements d’une comparaison, [SEUH 12], Turnhout, 2008, 330 p.

La comparaison entre les villes de Flandre et d’Italie semble aller de soi, tant les parallèles esquissés entre ces deux espaces ponctuent les études qui leur sont consacrées, comme s’il s’agissait d’un hommage que ces deux grands espaces urbanisés d’Europe se rendaient mutuellement. Toutefois, la juxtaposition, assez tardive dans l’historiographie, prime bien souvent sur une comparaison effective et limitée au seul domaine de l’histoire économique. Aussi, à partir de thèmes essentiels que sont l’histoire démographique, le fait religieux, les inscriptions du pouvoir, la « fabrique de la mémoire » et la représentation de l’espace, l’ouvrage se veut une quête des spécificités qui façonnent les identités urbaines à l’une et l’autre extrémité de la future banane bleue européenne. Sur fond de relations marchandes et de développement économique, les profils des communautés ici étudiées se précisent et nourrissent une comparaison qui s’éloigne alors de la simple figure de rhétorique. 

E. Lecuppre-Desjardin & A.-L. Van Bruaene, Emotions in the Heart of City (14th-16th century), [SEUH 5], Turnhout, Brepols, 2005, 298 p.

Whoever is curious about emotions and their expression in the Old Regime has to discover Johan Huizinga's works. From his point of view, even if it is a real challenge to comprehend the world of the mind and of the sentimental life, historians of medieval and early modern societies cannot help themselves from examining character studies to reconcile daily life and historicity. Anglo-Saxon studies have proved since the beginning of the seventies that we can give historical meaning to fierce emotions like anger and fear, to mental suffering characterized by tears and pain, or even to the sudden feeling of aesthetic pleasure, mystical ecstasy and delight… all those emotions which put the breath of life into anonymous people crowded into our historical studies. Outside the debates of psycho-history, our study views the topic of emotions from the angle of social construction and civilization's process.
The town reveals itself as an ideal context within which to articulate values, mentalities, customs and aesthetics. From the marketplace to the court of justice, from the procession route to the scaffold, from the theatre stage to the scene of riots, the town concentrates in its heart a public space where both delicate and strong emotions are repeatedly enacted. The purpose of this book is to develop different approaches -according to sphere, events, social categories, social relations, gender, etc.- and thus to suggest a more precise analysis of emotion as a means of communication inside the town. Three urban social " spheres " where divergent emotions were publicly expressed, manipulated, discussed and represented are put into focus : that of the urban revolt, that of the urban administration of justice and that of the staging of urban theatre and poetry.

E. Lecuppre-Desjardin, M. Boone & J.-P. Sosson, Le verbe, l’image et les représentations de société urbaine au Moyen Âge, Anvers/Apeldoorn, 2002, 295 p.

Dans un va-et-vient constant entre représentations abstraites et image incarnée, l’ensemble des études proposées dans cet ouvrage offre tour à tour une vision des réalités urbaines telles qu’elle se présentent et telles qu’elles sont représentées à la fin du Moyen Âge. 

La variété des sujets abordé et les différentes méthodes adoptées ont permis une approche progressive et sans cesse affinées des représentations urbaines façonnées par le verbe et par l’image, où idéal et réalité ne cessent de se confondre. Ainsi, les nombreuses contributions rassemblées se sont d’abord attachées à l’ensemble du monde urbain tel qu’il apparaît sous la plume des chroniqueurs, dans le regard des étrangers de passage ou dans l’art du sculpteur et du tapissier. Puis, l’étau s’est resserré pour décrire, suivre, situer voire expliquer le travail des petites mains qui s’affairent et élaborent, elles aussi, une image de la ville fondée sur les multiples savoir-faire et les techniques. Enfin, la symbolique, son expression et le jeu des codifications qui permettent de révéler en partie les caractéristiques des nombreuses facettes de l’identité urbaine ont également trouvé leur place dans ce recueil dédié aux riches conversations de l’histoire, de la littérature et de l’histoire de l’art.