Camille Herlin-Giret

Chargée de recherche epst

Axes de recherche

Mes recherches portent sur trois thématiques principales : 

 

1. L'accumulation – inégalités patrimoniales, sociologie de l'argent, professions du conseil financier

Le travail mené en doctorat portait sur la richesse. Celle-ci était envisagée à partir de l’ensemble des activités et des acteurs qui participent au contrôle, au maintien et à légitimation des fortunes. Je me suis notamment penchée sur la manière dont les possédant·es administraient leur fortune, mais j’ai aussi prêté attention au rôle et aux pratiques des conseillers en gestion de patrimoine dans l’accompagnement de leurs clients fortunés. Ce premier travail se poursuit aujourd’hui autour d’une nouvelle recherche qui porte sur le l’épargne et l’investissement, dont un des volets portera sur les plateformes qui mettent en relation « entrepreneurs » et « investisseurs ».

 

2. Le rapport à l’impôt et à l’État

La question du rapport à l’impôt, parce qu’elle cristallisait un certain nombre de tensions, a été un des fils directeurs du travail doctoral, que ce soit en réfléchissant à ce que pouvaient produire des catégories d’État sur les gouvernés, en interrogeant les pratiques d’évitement de l’impôt et leurs justifications, ou en m’arrêtant sur le travail sur la fiscalité des conseillers patrimoniaux. Ces questionnements ont pu se poursuivre dans le cadre de l’ANR Projet [Pratiques et représentations ordinaires des gouvernés face à l’État] et, en particulier d’un travail conduit, avec Alexis Spire, sur les déçus d’opérations de défiscalisation immobilière. 

 

3. Les politiques économiques, en particulier les politiques fiscales

La sociologie de l’action publique et, en particulier, la réflexion sur la fabrique de catégories d’État (et en retour sur ce que ces catégories font aux gouvernés), a également animé le travail doctoral, dans lequel était retracée et questionnée la socio-histoire de l’impôt sur la fortune. Dans le cadre du postdoctorat mené au sein de l’ANR Profet, j’ai travaillé plus particulièrement sur des politiques des défiscalisations immobilières. J’engage à présent un chantier de recherche sur les politiques fiscales d’incitation à l’investissement, au niveau français et européen.