Anne De Cremoux

maître de conférences - Philologie grecque, comédie antique
CNU : SECTION 08 - LANGUES ET LITTERATURES ANCIENNES
    03 20 41 69 32
B0. 672 (Département Langues et Cultures Antiques, UFR Humanités)
anne_de_cremoux.jpg

Anne De Cremoux

maître de conférences - Philologie grecque, comédie antique

Parcours

Formation

2004 : Doctorat en Sciences de l’Antiquité – option philologie classique (mention très honorable avec les félicitations du jury), université Lille 3 / Dottorato di Ricerca in filologia classica, université de Trente. Sujet : « Études critiques sur les Acharniens d’Aristophane »; directeurs Pierre Judet de La Combe (C.N.R.S., E.H.E.S.S.) et Gian Franco Nieddu (université de Cagliari)

 

1999 : Agrégation de Lettres classiques (rang : 33ème)

 

1994 : Baccalauréat série A1, mention très bien

Expériences professionnelles

En formation initiale

-Depuis 2008: maître de conférences en langue et littérature grecques à l’université Lille 3

-2006-2008: ATER en grec à l’ université de Clermont-Ferrand 2

-2005-2006: ATER en grec et latin, université de Lille 3

-2004-2005: professeur de lettres classiques titulaire en zone de remplacement (zone de Saint-Omer, Pas-de-Calais)

-2003-2004: ATER en latin, université d’Artois.

-2000-2002: allocataire-monitrice en langues anciennes, université de Lille 3.

Formation continue des enseignants du secondaire

-coanimation du stage « Les sources antiques du théâtre classique » organisé dans le cadre du P.A.F. de Lille. Interventions : « Le théâtre antique, évolution et débat » - « De l’esclave de la comédie ancienne au valet de la comédie classique ».

-coanimation d’un après-midi « Les mercredis du CRDP ». « La démocratie athénienne en scène : représentations du citoyen dans le théâtre grec classique ».

-coanimation du stage « Figures du héros et de l’héroïsme en Grèce ancienne » organisé dans le cadre du P.A.F. de Lille.

-coanimation du stage « Langues anciennes et théâtre » organisé dans le cadre du P.A.F. de Lille. Intervention : « l’interprétation de la Lysistrata d’Aristophane ».