Thomas Dallery

Maître de conférences - Economie post-keynésienne ; Financiarisation ; Efficacité des politiques économiques
thomas_dallery.jpg

Thomas Dallery

Maître de conférences - Economie post-keynésienne ; Financiarisation ; Efficacité des politiques économiques

Axes de recherche

Les travaux de recherche s'articulent autour de quatre dimensions principales :

  • La première concerne l'analyse de la dynamique du capitalisme financiarisé. Le cœur de ma thèse de doctorat s'est ainsi porté sur la mise au jour des ressorts à la fois microéconomique (au niveau de la firme) et macroéconomique (effets de système) de nos économies désormais dominées par la finance depuis les trente dernières années. Plus précisément, dans un premier temps, la thèse donnait à voir les modifications du comportement des firmes dans un environnement où la finance infléchit à la fois les objectifs et les contraintes entrepreneuriales. Dans un second temps, la thèse exposait les contradictions macroéconomiques internes et les dispositifs d'ajustement ayant permis au capitalisme financiarisé de se maintenir malgré lui, c'est-à-dire de dépasser ses forces intrinsèques dépressives, avant que les tensions liées à l'endettement (privé, extérieur, public) ne le conduise à la crise depuis 2007.
  • La seconde dimension de mon travail de recherche consiste à rapprocher l'économie post-keynésienne de la sociologie économique structurale. Ce travail, prenant appui sur un terrain précis, permet de mieux comprendre le fonctionnement concret d'un marché tout en revisitant les théories standard quant à la formation des prix. Une piste de recherche émergente, s'appuyant également sur la sociologie économique, cherche à analyser comment les institutions actuelles de la finance ont été progressivement mises en place en France depuis les années 1960.
  • La troisième dimension de mon travail de recherche vise à construire des outils macroéconomiques destinés à juger de l'autonomie d'une économie à un niveau infranational (régional ou intercommunal). D'une part, il s'agit de construire une maquette macroéconomique du fonctionnement de l'économie de la région Nord Pas de Calais. D'autre part, il s'agit aussi de mobiliser des indicateurs socioéconomiques pour représenter les réalités du territoire de l'agglomération dunkerquoise, avec comme ambition de confronter la défaveur socioéconomique à la vulnérabilité environnementale des populations (exposition à la pollution atmosphérique, proximité aux industries,...).
  • La quatrième dimension de mon travail de recherche concerne l'analyse des politiques budgétaires dans des environnements macroéconomiques différents. Il s'agit notamment de réfléchir à la soutenabilité des dettes publiques nationales en les resituant dans leur régime monétaire particulier. Mais il s'agit aussi de questionner la variabilité de l'action publique, au travers de la variabilité du multiplicateur keynésien de la dépense publique.