Sophie Lelorain

Maitresse de conférences-HDR - HDR [Habilitée à Diriger des Recherches - accredited research director], Health psychology, Medical communication
CNU : SECTION 16 - PSYCHOLOGIE ET ERGONOMIE
    +33 (0)3 20 41 69 68
A5.317 (Proche escalier vert)
sophie_lelorain.jpg

Sophie Lelorain

Maitresse de conférences-HDR - HDR [Habilitée à Diriger des Recherches - accredited research director], Health psychology, Medical communication

Enseignements

Health psychology - Psychologie de la santé

  • Responsable de l'option "Psychologie de la santé" du Master PePS (Psychopathologie et Psychologie de la santé)
  • Responsable d’UEs en psychologie de la santé de la L2 au M2
  • Encadrements de mémoires de la L3 au M2
  •       Co-encadrement de la thèse de Lucie Gehenne depuis septembre 2017 sur l'empathie médicale en oncologie, avec le Pr V. Christophe. Financement national INCa (Institut National du Cancer)

 

 

Philosophie d'enseignement

Afin que les étudiant.e.s parviennent à acquérir de multiples connaissances, il est nécessaire de les intéresser et de les engager. Ainsi mes cours tentent d’être le plus proches des préoccupations des étudiant.e.s, tout en abordant le contenu prévu. Les liens entre la psychologie de la santé et d’autres disciplines de la psychologie (sociale, cognitive, etc.) sont les bienvenus. Des questions ouvertes et débats ponctuent les cours. Les points les plus intéressants de ces débats sont intégrés dans le cours, ce qui permet de valoriser la réflexion des étudiant.e.s. Dans les cours « classiques », les théories et modèles existants sont présentés et discutés. Les résultats d’études et méta-analyses récentes viennent illustrer les théories présentées afin de les éclairer (par exemple pour répondre à la question de savoir dans quelle population la théorie s’avère la plus prédictive). Les cours sont illustrés d’études et d’études de cas portant sur diverses maladies chroniques, notamment les plus répandues, à savoir cancers, diabète et obésité, entre autres. Dans des cours plus dirigés (travaux dirigés), j'emploie parfois la pédagogie inversée: aidés par des supports et pistes de plan que je leur fournis, les étudiants réalisent eux-mêmes le cours et le délivrent à leurs pairs sous mon contrôle. Au niveau  Master, des jeux de rôles cliniques, filmés pour certains, permettent aux étudiants de sortir de leur zone de confort dans une ambiance toujours bienveillante.

Par ailleurs, je trouve primordial d’allier le plus possible la recherche et la clinique. En effet, les étudiants doivent comprendre que leur pratique clinique sera d’autant plus riche et efficace qu’elle s’appuiera sur des données scientifiques rigoureuses. Aussi, il est important qu’ils sachent trouver les articles scientifiques (études empiriques et méta-analyses) répondant à leurs questions et qu’ils sachent les lire correctement. C’est pourquoi même les cours les plus « cliniques » comportent toujours des données de recherches intégrées au cours de façon harmonieuse, et inversement.

Pour conclure, je dirais que ma posture pédagogique est profondément humaniste et centrée sur l’étudiant.e en tant que futur.e psychologue. Mon projet le plus ambitieux pour les étudiant.e.s est qu’ils gardent curiosité, engagement et rigueur tout au long de leur vie professionnelle. Pour ce faire, j’essaie de les intéresser, de les valoriser et de faire en sorte que chacun développe le meilleur de lui-même. Je tiens également beaucoup à l’esprit coopératif au sein d’un groupe d’étudiant.e.s que j’essaie de cultiver au maximum afin qu’ils s’entraident plutôt que de se sentir en concurrence.