Français

Laurence Favier est professeur de sciences de l’information et de la communication, membre de l’axe 4 du laboratoire GERIICO (Circulation de l’information et organisation des connaissances). Depuis 2012, elle dirige le département de Sciences de l'Information du Document à l'Université de Lille et, elle est  responsable du master Gide (https://gide.univ-lille3.fr).

Ses recherches portent principalement sur les aspects sociaux et culturels de l’organisation des connaissances et des pratiques informationnelles issues de la généralisation de l’usage du numérique. Ses principaux travaux concernent ainsi : le « crowdsourcing », l’influence sociale, le filtrage d’information collaboratif, l’interopérabilité culturelle, les infrastructures numériques de recherche comme support d’un travail collaboratif, spécifiquement dans le domaine des humanités et de la valorisation numérique du patrimoine culturel.

Par ailleurs, une seconde partie de ses travaux est consacrée à la transformation numérique des processus administratifs et politiques.

Enfin, elle s’intéresse à l’histoire et l’épistémologie de de la tradition européenne des sciences du document et de la « documentation ».

Outre l’animation et la co-animation des séminaires d’axe et séminaires doctoraux du laboratoire GERIICO, Laurence Favier, dirige ou a dirigé 10 thèses, est membre de 7 comités scientifiques de revues et de collections, et membre du conseil d’administration de la société savante ISKO (International Society for Knowledge Organization).

 

 

English

Laurence Favier is a professor of information and communication sciences at University of Lille (France) and a member of GERiiCO Lab (Groupe De Recherche Interdisciplinaire en Information et Communication). She is head of the department of Information and Document Sciences since 2012 in this university and she’s the program manager of a master in Information and Document Management (https://gide.univ-lille3.fr/ ). She teaches library and information science.

Her first research interests are the social and cultural dimensions of knowledge organization and information practices at the digital age: crowdsourcing, collaborative information filtering, social influence, cultural interoperability, research infrastructures and digital humanities as a form of global collaborative work and as a way to shape cultural heritage.

Her second research field is digitalization of administrative and political processes

She’s also focused on the history and epistemology of information science, specifically related to the European tradition of document and documentation.

She has supervised and still supervise 10 PHD.

She belongs to 7 editorial boards of scientific journals in the field and to the board of the ISKO (International Society for Knowledge Organization) French chapter.