Maître de conférences, titulaire de la chaire CNRS/université (2010-2015) "Culture visuelle - Visual Studies" à l'Université de Lille, j'anime l'axe 1 "Cultures visuelles et matérielles" de l'Institut de recherches historiques du septentrion (IHRiS) et enseigne au département de Sciences historiques, artistiques et politiques (SHAP) où je suis responsable du master Sciences et cultures du visuel (SCV), ainsi qu'à l'Ecole doctorale SHS Lille Nord de France depuis 2010.

J'ai été formé à l'histoire médiévale et à l'anthropologie à l'Université libre de Bruxelles et à l'Ecole des études en sciences sociales (Paris), avant d'être lauréat du postdoctorat Weiner-Anspach à l'Université d'Oxford (2008) et d'un postdoctorat au Département de la recherche et de l'enseignement du Musée du quai Branly.

Mes premiers travaux ont porté sur le vêtement, puis sur les images et plus largement sur les usages et la valeur des objets dans le monde occidental pré-industriel, croisant aspects sociaux, religieux, politiques et économiques. Mon attention se porte actuellement sur les biens et les images dans l'espace domestique.

Je collabore à différentes revues (L'Histoire, Le Débat, Critique, Le Magazine littéraire) et suis rédacteur en chef adjoint de la revue Techniques & Culture, coresponsable de rubrique à la revue Terrain, membre des comités de rédaction de Modes Pratiques et de Civilisations. Les projets d'écriture et les expériences éditoriales collectifs me tiennent à coeur depuis Image et transgression au Moyen Âge (PUF, 2008), Adam et l'astragale. Essais d'anthropologie et d'histoire sur les limites de l'humain (Editions de la MSH, 2009), ou La Performance de images (Editions de l'université de Bruxelles, 2010).

Etre historien m'a amené à m'interroger sur les présences du passé dans la société contemporaine. Cette réflexion s'est développée à partir d'études de cas et d'enquêtes sur les pratiques de l'histoire et sur les expériences du temps (cinéma, littérature, reenactment, photographie, nostalgie), comme Loin de l'histoire, ou Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se regrette.

Faisant converger de façon inattendue mes recherches sur l'image chrétienne, la maison et la matérialité, j'ai entrepris depuis septembre 2014 l'ethnographie d'une statuette phosphorescente et "miraculeuse" de la Vierge (Hautes Fagnes, Belgique).

QUELQUES PUBLICATIONS EN LIGNE

 

 

Actualités

Politiques visuelles, Les presses du réel, paru en septembre 2016.

Renaître, Terrain n°66 (renaissance officielle octobre 2016).

Sans la mode, Modes Pratiques n°2, en librairie depuis janvier 2017.

Le Corps instrument avec Frédéric Joulian, Techniques & Culture, mars 2017.

Images de soi dans l'univers domestiques, XIIIe-XVIe siècle, avec M. Bourin et P.-O. Dittmar, Presses universitaires de Rennes, à paraître, 2017.

Derniers articles parus (sélection)

« Quand l’objet donne l’exemple. La vie d’un moine au Moyen Âge, une spiritualité toute matérielle », Archives des Sciences sociales des Religions, 174, 2016, p. 149-168.

« L’ordre des images », dans Julie Maeck et Matthias Steinle, L’Image d'archives. Une image en devenir, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, p. 21-42.

« L'histoire à chaud », Critique, 2015/12 (n° 823 Patrick Boucheron: l’histoire, l’écriture), p. 967-979.

En préparation

L'irrésistible phosphorescente de la Vierge de Jalhay. Essai de perturbographie.

L'être et l'apparence. Une histoire du vêtement avant la mondialisation, Aubier-Flammarion.

Introduction aux Visual Studies, La Découverte (Repères), avec I. Decobecq.