Catherine Bougassas

Professeure des universités
CNU : SECTION 09 - LANGUE ET LITTERATURE FRANCAISES
catherine_bougassas.jpg

Catherine Bougassas

Professeure des universités

Parcours

Catherine Gaullier-Bougassas est professeur de langue et de littérature françaises médiévales à l’Université de Lille.  Membre honoraire de l’Institut universitaire de France, ancienne élève de l’École Normale Supérieure, elle est spécialiste de la réception de l’Antiquité au Moyen Âge et au début du XVIe siècle, des écritures médiévales de l’histoire et du roman, ainsi  que des représentations de l’Orient au Moyen Âge.

Après une thèse sur les Romans d’Alexandre français du XIIe siècle (Les Romans d’Alexandre, aux frontières de l’épique et du romanesque, 1998), son habilitation à diriger des recherches a porté sur les romans orientaux médiévaux et leurs images de l’Orient byzantin et de l’Orient arabe (La Tentation de l’Orient dans le roman médiéval, 2003).

Elle a dirigé un programme de recherche ANR, CREAMYTHALEX (2009-2014), qui a étudié la création d’un mythe d’Alexandre dans les littératures européennes du Xe siècle au XVIe siècle, de la Péninsule Ibérique à la Russie, de la Grande-Bretagne à l’Italie, et pour lequel elle a réuni une équipe de 17 chercheurs spécialistes des littératures française, médio-latine, anglaise, allemande, néerlandaise, scandinave, italienne, hispanique, aljamiada et aussi byzantine, arménienne, serbe, russe et tchèque. L’ouvrage principal de ce programme, qu’elle a dirigé et co-écrit, a été publié sous le titre La Fascination pour Alexandre le Grand dans les littératures européennes (Xe-XVIe s). Réinventions d’un mythe, 4 t., dans la collection « Alexander redivivus » qu’elle a créée pour le projet chez Brepols Publishers. Le programme ANR a donné lieu à plusieurs autres volumes publiés dans cette même collection, ainsi qu’à l’édition par Catherine Gaullier-Bougassas de plusieurs versions du long récit de la vie d’Alexandre le Grand contenu dans l’Histoire ancienne jusqu’à César, écrites du XIIIe siècle au début du XVIe siècle.

        Durant sa délégation à l’Institut universitaire de France comme membre senior (2014-2019), elle a coordonné des travaux sur la réception d’Alexandre du Moyen Âge jusqu’à l’époque moderne et dirigé une édition collective de la Bouquechardière de Jean de Courcy, une chronique normande d’histoire ancienne jusqu’ici inédite.  Cinq tomes de cette édition sont déjà parus dans la nouvelle collection qu’elle a fondée chez Brepols Publishers, « Recherches sur les Réceptions de l’Antiquité ». Elle a réalisé l’édition critique et le commentaire de deux de ces volumes : La Bouquechardière de Jean de Courcy, t. 1, Introduction générale. Des origines de la Grèce jusqu’à Hercule, 2020 et t. 6, Philippe II et Alexandre le Grand. De 2018 à 2020 elle a été lauréate d’un financement de l’ISITE-ULNE de l’Université de Lille qui lui a permis de préparer le projet ERC Advanced Grant AGRELITA dont elle a été lauréate en avril 2021 : « The Reception of Ancient Greece in pre-moderne French Literature and Illustrations of Manuscripts and Printed Books (1320-1550) : How Invented Memories shaped the Identity of European Communities ». Le projet est financé par la Commission européenne jusqu’en 2016.