Titre de thèse : Pratiques spatiales et recomposition spatiales : les périphéries métropolitaines de Lille et de Strasbourg

Cette thèse est dirigée par M. Thomas Perrin, maitre de conférence HDR en aménagement et sciences humaines et sociales à Lille et en poste actuellement à l'école d'architecture de Montpellier / ENSAM ; et co-encadrée par Mme Pauline Bosredon, maîtresse de conférence en Urbanisme et Aménagement de l'espace à l'Université de Lille.

L'objet principal de la recherche est de saisir comment le processus de métropolisation administrative des métropoles de Lille et de Strasbourg interroge les pratiques spatiales des populations des communes entrées dans leur espace métropolitain après la loi MAPTAM de 2014. Les communes étudiées sont, pour la MEL, les communes des anciennes EPCI des Weppes (entrées dans l'intercommunalité en 2017) et de Haute Deûle (2020), et pour l'Eurométropole de Strasbourg, les communes de l'ancienne EPCI Les Châteaux (2017).

L'étude des pratiques spatiales des habitants doit également permettre de dessiner les contours des stratégies politiques de gouvernance et d'aménagement des acteurs publics des communes, d'une part, et de l'intercommunalité d'autre part, dans et pour ces communes périurbaines. 

Pour mener à bien ce travail, nous privilégierons un travail de terrain, d'observations des pratiques et des paysages et d'entretiens de différents acteurs : habitants, élus, entreprises privées, associations. 

Dernières actualités