Alain Guerrien

professeur des universités - Psychologie cognitive de l’éducation
CNU : SECTION 16 - PSYCHOLOGIE, PSYCHOLOGIE CLINIQUE, PSYCHOLOGIE SOCIALE
alain_guerrien.jpg

Alain Guerrien

professeur des universités - Psychologie cognitive de l’éducation

Axes de recherche

Psychologie cognitive de l'éducation

  • Motivation et éducation en milieu scolaire : enjeux pour les pratiques pédagogiques et l’orientation scolaire et professionnelle
  • Motivation et santé : perspectives éducatives dans le domaine de l’obésité
  • Motivation et vieillissement : enjeux pour l’accompagnement des personnes âgées
  • Mémoire de l’ordre : perspectives d’entraînement

 

En tant que professeur en Psychologie Cognitive de l’Education, les thèmes de la motivation et de l’autodétermination occupent une place prépondérante dans mes activités de recherche. Celles-ci concernent bien sûr le milieu scolaire, mais s’étendent également à d’autres domaines de l’éducation : l’éducation dans le domaine de la santé et dans le secteur du vieillissement.

Pour ce qui concerne le domaine scolaire, mes travaux ont dans un premier temps eu comme objectif de contribuer à la modélisation des relations entre la motivation et le fonctionnement attentionnel dans les situations pédagogiques. Au cours des dernières années, la motivation scolaire a également été abordée en relation avec la question de l’orientation scolaire et professionnelle, sous l’angle de la problématique de l’orientation choisie vs. subie. Il s’agit ici d’étudier la question de l’autodétermination dans la décision d’orientation scolaire et de ses effets sur la motivation scolaire ultérieure. Nos travaux montrent que si l’orientation choisie constitue bien un prédicteur d’une motivation ultérieure davantage autodéterminée, la question des différentes influences (des enseignants, des parents…) lors des choix d’orientation, et de leur intériorisation, s’avère particulièrement complexe.

Dans le domaine de la santé, la problématique de la motivation occupe une place importante en tant que facteur de déclenchement et de maintien de comportements adaptés (observance thérapeutique, engagement dans les protocoles de prise en charge etc.), mais également en tant que variable déterminante vis-à-vis du bien-être mental, ou plus largement de la qualité de vie. Mes travaux dans ce domaine sont centrés sur la question du surpoids et de l’obésité à l’enfance et à l’adolescence. Il s’agit notamment d’explorer les liens chez les adolescents en surpoids entre la qualité de vie et la santé mentale sous l’angle de la Théorie de l’Autodétermination, l’hypothèse étant que l’altération de la qualité de vie et de la santé mentale constatée chez cette population pourrait être liée à de faibles perceptions d'autodétermination, de compétence et d'affiliation sociale. L’ensemble de ces travaux a pour objectif d’ouvrir des perspectives utiles à une meilleure prise en charge des enfants et adolescents atteints d’obésité dans le cadre des protocoles d’éducation thérapeutique du patient.

Dans le domaine du vieillissement, la question de l’articulation entre motivation et bien-être a également toute sa place. Différentes recherches ont contribué à montrer l’importance de la variable motivationnelle en tant que déterminant du bien-être des personnes âgées, vivant en autonomie ou hébergées en institution. Notre objectif est également de mieux comprendre les déterminants motivationnels de l’engagement dans les activités stimulantes et des bénéfices de ces activités sur les plans cognitifs et du bien-être, ceci dans la perspective d’implications pratiques pour l’élaboration de futurs programmes d’activités favorisant l’adaptation des personnes âgées, et permettant un maintien et/ou un développement de leurs compétences.

Un quatrième thème de recherche concerne, dans une perspective éducative, les possibilités d’entraînement des capacités de certaines représentations mentales. Nos travaux concernent la mémoire de l’ordre. La mémoire de l’ordre (capacité à coder l’ordre séquentiel d’événements et à maintenir l’ordre sériel en Mémoire de travail) revêt une grande importance dans de nombreuses activités cognitives et scolaires. Nous explorons les effets, notamment sur les activités langagières, de programmes d’entraînement proposés aux enfants en contexte scolaire, notamment dans le cadre des activités physiques et sportives, ce qui constitue une approche originale de la question de la pluridisciplinarité de l’enseignement à l’école.